Archives par mot-clé : antilles

Bonnes vacances, blog en jachère

Comme tous les ans, je laisse le blog un peu en friche pendant quelques semaines pour cause de vacances antillaises.

Quand vous lirez ces quelques lignes, je serai à 10 000 pieds au dessus de l’Atlantique ou de la mer des Caraïbes.
J’ai un accès au net sur place, mais je ne pense pas que je mettrai à jour le blog, sauf peut être des réponses aux commentaires éventuels.
Il y aura malgré tout des recettes publiées, elles sont programmées suffisament à l’avance (j’en ai encore un paquet sous le coude rassurez vous, ce n’est pas près de s’arrêter).

Pour ceux qui sont dans le même cas que moi, je vous souhaite de très bonnes vacances et pour les autres bon courage, votre tour arrivera bientôt.

Les accras de morue

Dans la lignée de notre série antillaise, voici le grand classique que tous les métros connaissent, les accras de morue. Ce petit beignet est souvent servi comme apéro / hors d’œuvre, mais de plus en plus il est payant dans les restaurants, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années. Quoi qu’il en soit, c’est délicieux, même si je préfère nettement la version aux légumes.

Attention, comme tous les beignets, à la cuisson, ça va sentir l’huile et en prime le piment et la morue. Si vous pouvez faire ça à l’extérieur dans une friteuse (dont vous changerez l’huile pour les prochaines frites !!), n’hésitez pas.

Ingrédients :

  • 200 g de farine
  • 2 œufs
  • 1 verre d’eau (20 cl environ)
  • 1 càc de levure
  • sel, poivre
  • 1 oignon
  • 100 g de morue désalée et cuite à l’eau
  • 5 oignons verts
  • 1 gousse d’ail
  • 1 branche de thym
  • 1 petit bouquet de persil
  1. Délayer la farine dans l’eau.
  2. Hacher la morue, l’oignon et les herbes. Les ajouter à la pâte.
  3. Ajouter ensuite les 2 jaunes d’œufs. assaisonner avec sel et poivre (et piment si ça vous tente).
  4. Juste avant de cuire les accras, ajouter la levure dans la pâte ainsi que les deux blancs montés en neige.
  5. Faire chauffe l’huile dans une poêle ou la friteuse.
  6. Lorsque l’huile est bien chaude, y mettre la pâte cuillère à café par cuillère à café.
  7. Les accras sont cuits lorsqu’ils sont bruns et croustillants.
  8. Les servir immédiatement dans un petit panier sur un lit de papier absorbant, pour éponger le trop plein d’huile. Éventuellement, saler un peu.

Ragout de cochon antillais



On commence une petite série de recettes antillaises. J’ai passé quelques jours en mars en Guadeloupe comme presque tous les ans et cette fois je suis revenu avec des photos et des recettes dans mes bagages.
On commence donc avec un classique, le ragout de cochon, qui se fait normalement au moment de Noël.

Ingrédients :

  • 800 g de porc (échine ou rouelle)
  • 4 gousses d’ail
  • 1 piment
  • 1 oignon
  • le jus de 3 citrons verts
  • 1 bouquet garni
  • 1 c à c de bois d’inde
  • 2 c à s d’huile d’arachide
  • sel et poivre

ragout de cochon antillais 02

  1. Découper la viande en gros dés de 2 ou 3 cm de côté
  2. Dans un plat creux, mettre les cubes de viande et les assaisonner avec le jus de citron vert, le sel, le poivre et 3 gousses d’ail hachées.
  3. Laisser mariner 30 minutes.
  4. Dans une cocotte, faire chauffer l’huile et y faire revenir et dorer la viande.
  5. Une fois dorée, lui ajouter l’oignon coupé en rondelles, la marinade, le bois d’inde et le bouquet garni. Couvrir d’eau à hauteur.
  6. Laisser cuire à feu moyen pendant 30 à 40 minutes.
  7. Au moment de servir ajouter encore une gousse d’ail hachée et le jus d’un citron vert.

ragout de cochon antillais 01

Servir avec un riz blanc ou un riz haricots rouges.

Le colombo de poulet



Après une trop longue pause, revoici les recettes du lundi. On recommence avec le classique des classiques de la cuisine antillaise, le colombo de poulet. Je ne pouvais pas faire l’impasse sur cette recette et depuis le temps que je publie mes recettes favorites, c’est une honte que celle-ci ne soit jamais apparue dans l’index. C’est réparé.

Ingrédients :

  • 1 poulet entier
  • 2 c à c de graines à roussir
  • 70 g de poudre à colombo
  • 1 oignon
  • 2 courgettes
  • 2 aubergines
  • 1 gousse d’ail
  • 2 citrons verts
  • 20 g de beurre
  • 2 c à s d’huile
  • 1 bouquet garni (thym, persil et laurier)
  • 1 piment (facultatif)
  • sel
  1. Découper le poulet et enlever sa peau.
  2. Le faire mariner dans le jus d’un citron, avec les graines à roussir pendant 30 minutes.
  3. Faire chauffer l’huile et le beurre dans une cocotte.
  4. Y faire dorer le poulet avec l’oignon émincé.
  5. Délayer la poudre à colombo dans un bol d’eau froide. Ajouter le mélange dans la cocotte. Ajouter également le bouquet garni.
  6. Couper les courgettes en grosses rondelles et les aubergines épluchées en gros cubes. Les mettre dans la cocotte au dessus du poulet. Mélanger. Le poulet doit être couvert à hauteur.

    Colombo de poulet 02

  7. Vous pouvez mettre à ce moment le piment si vous le désirez. Attention quand vous remuez car si vous le percez, ce sera très très pimenté. Il doit vraiment rester entier et intact.
  8. Laisser cuire pendant 1 heure à 1 heure 30.
  9. Au moment de servir, ajouter le jus d’un citron vert et la gousse d’ail pressée.

Avec un riz blanc ou un riz haricots rouges, ce sera tout à fait local.

Colombo de poulet 07

Là bas, ils ajoutent aussi parfois des pommes de terre ou des christophines en plus des courgettes et des aubergines.

Seul seul point sur lequel il faut être un peu vigilant c’est le fait que le colombo a vraiment tendance à accrocher, donc il faut le tourner régulièrement.

La Guadeloupe, l’autre pays du sextoy

Comme vous le savez certainement, je suis en vacances en Guadeloupe pendant trois semaines et c’est bien connu, l’antillais est chaud 😉 Dans tous les sens du terme.
La preuve en image.

Je ne suis pas sûr que l’on pourrait voir ce genre de pub en 4 par 3 chez nous sur le bord des routes … C’est les Antilles quoi.
Dommage, il paraît qu’il y a la même en version « banane », mais je n’ai pas de photo.

Blog en vacances

Salut à tous

Pendant trois semaines ce blog sera en vacances aux Antilles avec un accès limité à une connexion internet.
En conséquence, mes stat vont dégringoler et je vais vous manquer horriblement !!

Je vous ai quand même gardé une recette tous les lundi pour que vous vous occupiez pendant mon absence.

Je vous embrasse tous sur les deux joues et à très bientôt.

PS : si vous voulez vous occuper quand même sur ce blog, il y a les archives chronologiques, l’index des recettes du blog et la catégorie Firefox par exemple.