Archives par mot-clé : porc

Côtes de porc aux oignons caramélisés et au champagne



Cette semaine, je vous présente une de mes recettes de porc favorite, les côtes de porc aux oignons caramélisés et au champagne. Elle est très simple à réaliser et les ingrédients sont faciles à trouver et plutôt bon marché (sauf le champagne, que vous pouvez remplacer par un bon vin blanc sec). Par contre, ça demande un petit peu de temps  car il faut faire cuire oignons et porc à la suite et monter le plat. Mais une fois que c’est fait vous pouvez l’oublier au four, ce qui n’est pas mal quand on a des amis qui viennent à la maison.

Ingrédients :

  • 4 côtes de porc (dans l’échine de préférence)
  • 4 c à s d’huile d’olive
  • 50 g de beurre
  • 10 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 4 belles branches de thym
  • 4 feuilles de laurier
  • 4 feuilles de sauge
  • 15 cl de champagne
  • sel et poivre
  1. Émincer finement les oignons, couper les gousses d’ail en tranches fines.
  2. Faire fondre 25 g de beurre et 2 c à s d’huile d’olive dans une poêle. Quand le mélange prend une couleur noisette, y faire cuire les côtes de porc, jusqu’à ce qu’elles prennent une belle couleur dorée. Assaisonner des deux côtés. Réserver dans un plat à gratin.
  3. Dans la même poêle, mettre le reste de beurre et d’huile (si nécessaire en fonction du gras relâché par le porc). Ajouter les oignons et les faire cuire à feu doux jusqu’à ce qu’il soient bien tendres et caramélisés. Assaisonner.
  4. Recouvrir les côtes de porc avec les oignons. Parsemer avec les gousses d’ail en tranche, la sauge grossièrement hachée, le thym effeuillé.
  5. Sur chaque côte, disposer une feuille de laurier.

    Côtes de porc au oignons caramélisés et au champagne 03

  6. Enfin, verser le champagne au fond du plat et couvrir avec un papier aluminium.
  7. Enfourner au four préchauffé à 180° pendant 45 à 60 minutes. Plus ça cuit et plus tendre est la viande.

Côtes de porc au oignons caramélisés et au champagne 05

Servir avec une purée maison et régalez vous avec la sauce.

Cette recette est idéale pour recycler un petit reste de champagne ou de vin blanc alors ne vous gênez pas, ce n’est pas le prix des côtes de porc qui doit vous retenir 😉

Le porc au caramel



Cette recette est une pure merveille. c’est doux et sucré mais épicé à la fois, la viande est super tendre. Vous m’en direz des nouvelles !!!

Ingrédients :

  • 800 g de côtes de porc dans l’échine
  • 125 g de sucre roux
  • 4 échalotes
  • 1 c à s de nuoc nam
  • 1 c à s de sauce soja
  • 25 cl d’eau
  • poivre au goût de chacun
  • 1 c à s de feuilles de coriandre hachée

Porc au caramel 01

  1. Désosser et retirer le gras des côtes de porc. Les couper en morceaux de 2 ou 3 cm de côté.
  2. Mettre le sucre dans une cocotte avec 2 c à s d’eau. Faire chauffer doucement et quand le sucre est dilué, mettre un petit peu plus fort. Attendre que le caramel prenne une belle couleur marron. Cela devrait prendre environ 5 minutes.
  3. Incorporer ensuite le porc, les échalotes, le nuoc nam, la sauce soja, le poivre et les 25 cl d’eau chauffée. Mélanger jusqu’à ce que le caramel soit dissout.
  4. Laisser cuire à feu moyen jusqu’à ce que la sauce soit épaissie et que la viande soit cuite.
  5. Garnir avec la coriandre au moment de servir.

Pour bien apprécier le goût de la sauce, je vous conseille ce plat avec un riz blanc.

Porc au caramel 05

Soupe chinoise aux nouilles et aux boulettes de porc



Pour une fois, je ne vous direz pas que cette recette est facile et rapide, elle demande d’avoir un peu de temps devant soi. Par contre, il n’y a rien de très compliqué. Mais le jeu en vaut la chandelle, car c’est une soupe qui est très gouteuse et ce sont surtout les délicieuses boulettes de porc qui l’accompagne qui lui donnent toute son originalité.

soupe nouille boulette porc 03

Ingrédients :

  • 1 c à s d’huile d’arachide
  • 2 c à c d’huile de sésame
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1 c à s de gingembre frais râpe
  • 1/2 chou chinois haché
  • 300 g de porc haché (une grosse côte dans l’échine fera l’affaire)
  • 1 blanc d’œuf
  • 1.5 c à s de maïzena
  • poivre blanc moulu à votre convenance
  • 80 ml de sauce soja claire
  • 2 c à s de vin de riz
  • 6 oignons verts finement émincés
  • 1 bouquet de coriandre émincé
  • 1.5 l de bouillon (de préférence de volaille, mais ça marche aussi avec du bœuf ou du porc)
  • 200 g de nouilles de blé (mes favorites, celles à l’arôme crevette !!)
  1. Dans un wok chauffé à feu vif, ajouter l’huile d’arachide et une cuillère à café d’huile de sésame. Ajouter l’ail, la moitié du gingembre et le chou. Faire revenir le mélange jusqu’à ce que l’ail dore. Réserver le mélange et faire refroidir.
  2. Mélanger dans un saladier avec le mélange refroidi, le porc haché, le blanc d’œuf, la maïzena, le poivre et 2 cuillères à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe de vin de riz, 1/2 oignon vert et 3 cuillères à soupe de coriandre.
  3. Laisser reposer au réfrigérateur pendant une heure (recouvrir d’un film plastique pour ne pas avoir un frigo asiatique à la fin de ce temps).
  4. Dans une cocotte, verser le bouillon et le porter à ébullition. Baisser le feu et ajouter le reste du gingembre, de la sauce soja et de l’alcool de riz. Faire cuire à couvert pendant 5 minutes.
  5. Façonner des boulettes à l’aide des mains ou de deux cuillères à soupe. La portion à travailler est d’environ une cuillère à soupe. Plonger les immédiatement et au fur et à mesure dans le bouillon pour les pocher.
    soupe nouille boulette porc 01
  6. Laisser cuire encore 8 à 10 mn. Quand les boulettes sont cuites, elles remontent à la surface.
  7. Pendant ce temps, faire cuire dans une autre casserole les nouilles selon les indications du fabricant. Égoutter les et les rincer.
  8. Vous pouvez alors les ajouter à la soupe ou les placer dans le bol de service et ajouter la soupe par dessus.
    soupe nouille boulette porc 02
  9. Servir en parsemant le plat avec le reste d’huile de sésame, de coriandre et d’oignons verts.

Ces boulettes à elles seules valent le déplacement et vous ne regretterez pas un instant la montagne de vaisselle qui vous attendra après le repas.

Le porc sauté aux noix de cajou

Encore une recette de Ken Hom, le pape du wok. Elle ne demande que très peu d’ingrédients. Le plus dur c’est de trouver des noix de cajou non grillées et nature. Pour le reste, c’est du fond d’épicerie asiatique que vous devriez avoir en stock si vous faites ce genre de cuisine de temps à autre.

Ingrédients :

  • 500 g de filet de porc
  • 2 c à s d’huile d’arachide
  • 100 g de noix de cajou non grillées
  • 1 c à c de sucre

Pour la marinade de la viande :

  • 2 c à s de vin de riz
  • 2 c à s de sauce soja light
  • 2 c à c d’huile de sésame
  • 2 c à c de maïzena
  • poivre
  1. Mélanger les ingrédients de la marinade dans un saladier, en commençant par la maïzena et en la délayant avec les liquides.
  2. Y ajouter le porc coupé en lamelles fines de 2 cm de large. Bien mélanger et mettre à mariner pendant au moins une demie heure.
  3. Faire chauffer le wok, ajouter l’huile.
  4. Quand elle fume, y ajouter le porc, éventuellement débarrassé de l’excédent de marinade. Le faire en deux fois n’est pas une mauvaise idée car plus il y a de viande dans le wok, moins elle est saisie.
  5. Quand la viande n’est plus du tout rosée, réserver dans un plat.
  6. Nettoyer le wok rapidement et faire revenir les noix de cajou avec le sucre, le sel et le poivre 1 ou 2 minutes sur feu doux. Attention, ça brûle très vite.
  7. Quand elles ont doré un peu remettre le porc dans le wok et laisser réchauffer rapidement.

Servir tout de suite avec un riz blanc vapeur pour saisir au maximum les saveurs délicates de ce plat.

La potée auvergnate



Encore un grand classique de la cuisine française, qui fait du bien en plein milieu de l’hiver. Sans compter que finalement, ce n’est pas si gras, simplement de la viande et des légumes bouillis (c’est sûr ça fait tout de suite moins envie comme ça …).

Question matériel, pour les proportions de la recette, prévoyez un faitout style couscoussier parce que ça fait beaucoup de viande et beaucoup de légumes (miam, miam), un plat idéal pour une bouffe en famille ou entre potes.

Ingrédients :

  • 1 palette de porc
  • 750 g de lard demi sel
  • 500 g de plat de côtes
  • 3 saucisses de Montbéliard (pour un bon gout de fumé)
  • 1 choux vert frisé
  • 8 carottes
  • 15 pommes de terre
  • 2 oignons
  • 4 clous de girofle
  • 1 c à s de saindoux
  1. Éplucher les oignons et les piquer avec les clous de girofle.
  2. Rincer la viande et la mettre dans le faitout (sauf les saucisses) en la recouvrant largement d’eau froide (environ 10 cm au dessus de la viande). Mettre les oignons et porter à ébullition.

    potee auvergnate 01

  3. Écumer le bouillon jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’écume qui se forme (ce n’est pas le moment que je préfère).

    potee auvergnate 05

  4. Pendant ce temps, préparer les choux en le coupant en 4, les lavant et en enlevant les cœurs. Les faire blanchir 5 minutes dans l’eau bouillante (ou les passer 10 ou 15 minutes au cuiseur vapeur ça fait moins de vaisselle).

    potee auvergnate 03

  5. Éplucher les carottes et les couper en deux et les pommes de terre.

    potee auvergnate 02

  6. Après 10 minutes de cuisson de la viande, ajouter les carottes, le choux et le saindoux. Laisser cuire une heure et demie.
  7. Au bout de ce temps, ajouter les  saucisses et les pommes de terre (coupées assez grosses pour qu’elles ne partent pas en purée) et laisser de nouveau cuire 20 minutes.

    potee auvergnate 04

    potee auvergnate 06

  8. Servir en séparant la viande et les légumes.

Ce qu’il y a de bien avec la potée c’est que ça permet de faire plusieurs repas. On mange bien sûr la viande et les légumes, on en remange éventuellement, mais il y a souvent des restes. Nous congelons donc la viande restante et l’utilisons pour faire de la viande hachée qui servira à confectionner des tomates farcies ou du hachis parmentier. Le bouillon quand à lui peut être utilisé tel quel comme potage avec des vermicelles ou alors comme liquide pour un pho (si on aime le gout de fumé assez fort que donne les Montbéliard).

Quoi qu’il en soit, bon appétit.

Le porc à l’ananas

Ça faisait très longtemps que je n’avais pas proposé une recette au wok, alors c’est réparé, aujourd’hui on fait du porc à l’ananas. La recette est tirée du super livre de Ken Hom, Cuisiner au wok.

J’aie beaucoup cette recette qui ne demande pas beaucoup d’ingrédients. Et le mélange sucré / salé, doux / acide est délicieux.

Ingrédients :

  • 500 g de filet de porc
  • 2 c à s d’huile d’arachide
  • 2 gousses d’ail
  • 1 ananas frais ou 2 boites d’ananas en conserve
  • 1 bouquet de coriandre fraiche
  • 1 c à s de sauce soja
  • 2 c à c de  sucre roux

Pour la marinade :

  • 3 c à s de sauce soja
  • 3 c à s de vin de riz (ou de xerès)
  • 1 c à s d’huile de sésame
  • 2 c à c de maïzena

Porc ananas 01

    1. Mettre le porc au congélateur une heure ou deux pour qu’il soit assez dur pour pouvoir le découper facilement.
    2. Couper le porc en lamelles fines de 5 cm de long et 2 de large.
    3. Mélanger les ingrédients de la marinade et y ajouter la viande. Laisser reposer une heure ou le temps de préparer les autres ingrédients.
    4. Hachez l’ail, la coriandre et découper l’ananas en petits morceaux.
    5. Faire chauffer l’huile dans le wok. Un fois qu’elle est chaude, y ajouter l’ail et le laisser cuire 15 secondes. Éviter qu’il dore trop ou il sera amer.
    6. Ajouter le porc et laisser le cuire jusqu’à ce que tout le rose de la viande ait disparu. On ne doit plus voir de viande crue (pas comme sur la photo quoi).

Porc ananas 02

    1. Ajouter alors le reste des ingrédients, ananas, coriandre, sucre, sauce soja et laisser cuire encore 4 ou 5 minutes.

Porc ananas 03

Porc ananas 04

    1. Servir avec un riz blanc.

Porc ananas 05

Bon appétit.