Archives par mot-clé : viande

Le ragu di carne, ou les pâtes à la bolognaise à ma façon

C’est le grand classique des classiques des restaurants italiens, la sauce qui est toujours à la carte, mais rarement très bonne. Dans cette recette, le vin rouge et le bouillon donne de la saveur au mélange tomates et viande, sans compter le bouquet garni (avec des herbes fraiches si possible). Bref, au final on obtient une sauce très riche en saveurs et finalement pas si riche en calories, moins qu’une sauce à base de crème par exemple.

Ingrédients :

  • 350 g de viande de bœuf hachée
  • 30 cl de vin rouge corsé
  • 50 cl de bouillon de bœuf
  • 1 boite de tomates entières pelées au jus (ou des tomates fraiches si vous avez le temps)
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 2 oignons
  • 2 carottes
  • 2 branche de cèleri
  • 2 gousses d’ail
  • sel, poivre
  • bouquet garni
  1. Dans un grand faitout, faire chauffer l’huile d’olive. Y ajouter les oignons émincés, les carottes et le cèleri en petits morceaux. Faire fondre pendant quelques minutes.

    sauce bolognaise

  2. Ajouter la viande hachée et faire revenir jusqu’à ce qu’elle ne soit plus du tout rosée.

    sauce bolognaise

  3. Incorporer alors le bouillon et le vin, les tomates grossièrement hachées, le bouquet garni (mettez les herbes que vous voulez, moi j’ai fait un mélange thym, laurier, sauge), les gousses d’ail épluchées, le sel et le poivre (attention si le bouillon est salé).
  4. Laisser mijoter à feu doux, 1h30 à 2 heures (ou mieux, oubliez le sur le coin du feu), jusqu’à ce que la sauce ait pris une consistance onctueuse.

    sauce bolognaise

  5. Servir avec des pâtes cuites al dente et une bonne dose de parmesan ou de pecorino.

Ce qui est bien avec cette sauce, c’est qu’on peut la faire en grosses quantités et la congeler. Et il est aussi tout à fait possible de la recycler pour se faire de bonnes lasagnes maison.

Les escalopes panées



En matière de viande, voici un de mes régals absolu : les escalopes panées. Ma maman les réussit divinement bien et j’ai repris la tradition en collaboration avec ma chère et tendre.

Voici donc le secret de famille enfin dévoilé. Amis végétariens et / ou au régime, passez votre chemin, ce qui suit risque de ne pas vous plaire.

Ingrédients :

  • 4 belles escalopes de veau tranchées fines
  • 100 g de farine
  • 5 œufs
  • 250 g de chapelure (j’utilise la Tipiak qui est assez grossière et qui fonctionne super bien)
  • sel et poivre
  • 100 g de beurre (pour la cuisson)
  • un peu d’huile d’arachide (pour la cuisson également)
  1. Étaler les escalopes entre 2 grandes feuilles de papier sulfurisé. Les aplatir sans pitié à l’aide d’un rouleau à pâtisserie (pas trop violemment quand même) jusqu’à ce qu’elles soient d’épaisseur homogène et surtout très fines.
    Escalopes panées
    Avant affinage au rouleau
    Escalopes panées
    Après affinage au rouleau
  2. Battre les œufs dans un saladier et assaisonner de sel et poivre.
  3. Mettre la farine dans une assiette plate et la saler. Bien mélanger.
  4. Verser la chapelure dans un plat ou une grande assiette creuse.
  5. Enduire entièrement les escalopes de farine et les tapoter gentiment pour enlever le surplus.

    P1010318

  6. Les passer rapidement dans l’œuf battu. Elles doivent être entièrement enduites.

    P1010319

  7. Les enduire généreusement de chapelure. Là aussi, il ne doit pas rester une trace de viande visible.

    P1010320

  8. Les réserver sur un grand plat et les faire reposer pendant une ou deux heures (ou jusqu’à une heure avant le moment de les faire cuire).
  9. Une heure avant la cuisson, les sortir du frigo et les repasser dans l’œuf battu et la chapelure. Tout le secret réside dans cette double panure. Un peu comme les frites et les deux bains de cuisson.

    P1010330

  10. Remettre au frigo.
  11. Faire chauffer 50 g de beurre et une cuillère à soupe d’huile d’arachide dans une poêle à feu vif.
  12. Quand la matière grasse est bien chaude, y mettre les escalopes.

    P1010332

  13. Elles sont cuites lorsque la panure est bien dorée et l’escalope « rigide ». Il ne faut pas avoir peur de rajouter du beurre si la poêle manque de gras. Ça risquerait de faire brûler la panure.
  14. Servir avec des petits pois carottes (la tradition) ou n’importe quel légume vert pour alléger un peu. Ceci dit si vous voulez vous faire une bonne purée ou des frites avec, go ahead !!

P1010337

A chaque fois que je fais cette recette, ça me fait penser à l’escalope viennoise que j’ai dévorée … à Vienne. Un truc énorme qui ne tenait pas  sur une assiette standard. La finesse de l’escalope et de la panure étaient exceptionnels. Un grand souvenir.

Ragout de cochon antillais



On commence une petite série de recettes antillaises. J’ai passé quelques jours en mars en Guadeloupe comme presque tous les ans et cette fois je suis revenu avec des photos et des recettes dans mes bagages.
On commence donc avec un classique, le ragout de cochon, qui se fait normalement au moment de Noël.

Ingrédients :

  • 800 g de porc (échine ou rouelle)
  • 4 gousses d’ail
  • 1 piment
  • 1 oignon
  • le jus de 3 citrons verts
  • 1 bouquet garni
  • 1 c à c de bois d’inde
  • 2 c à s d’huile d’arachide
  • sel et poivre

ragout de cochon antillais 02

  1. Découper la viande en gros dés de 2 ou 3 cm de côté
  2. Dans un plat creux, mettre les cubes de viande et les assaisonner avec le jus de citron vert, le sel, le poivre et 3 gousses d’ail hachées.
  3. Laisser mariner 30 minutes.
  4. Dans une cocotte, faire chauffer l’huile et y faire revenir et dorer la viande.
  5. Une fois dorée, lui ajouter l’oignon coupé en rondelles, la marinade, le bois d’inde et le bouquet garni. Couvrir d’eau à hauteur.
  6. Laisser cuire à feu moyen pendant 30 à 40 minutes.
  7. Au moment de servir ajouter encore une gousse d’ail hachée et le jus d’un citron vert.

ragout de cochon antillais 01

Servir avec un riz blanc ou un riz haricots rouges.

Chili con carne texas style

Cette semaine, c’est une recette qui nous vient directement du sud des États-Unis, du Texas pour être précis. Enfin, le plat lui-même est très certainement un classique mexicain, remixé par les ricains, mais le principal c’est que ce soit bon. Et sans aucun doute, c’est le cas. En plus, ça réchauffe.

Ingrédients :

  • 1 kg de viande de bœuf coupé en cubes de 3 cm de côté (j’avais pris du paleron mais ce sera mieux avec du rumsteck)
  • 3 c à s d’huile d’olives
  • 1 gros oignon émincé
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 30 cl de bouillon de bœuf
  • 1 boite de tomates entières pelées au jus
  • 2 c à c d’origan sec
  • 2 c à c de cumin en poudre
  • 1/2 c à c de paprika
  • 1/2 c à c de piment chipotle en poudre (ou du Cayenne)
  • 2 feuilles de laurier
  • des piments verts émincés (optionnels et selon votre résistance au piment)
  • 1.5 c à c de sel
  • une petite boite de haricots rouges
  1. Dans une cocotte, faire revenir la viande dans l’huile d’olives. Faire en 2 fois si nécessaire, c’est souvent plus pratique comme ça. Réserver.
  2. Faire revenir doucement l’ail et l’oignon pendant 2 minutes.
  3. Remettre la viande et continuer la cuisson encore quelques minutes.
  4. Ajouter ensuite le bouillon de bœuf, le sel, le cumin, le paprika, le piment, l’origan, les tomates hachées et les feuilles de laurier. Ajouter un peu d’eau si besoin pour que la viande soit juste couverte.
  5. Amener à ébullition, baisser le feu et faire cuire doucement à découvert pendant une heure ou un heure et demie (ou jusqu’à ce que la viande soit tendre).
  6. Si vous avez choisi la voie du piment frais, ajouter à ce moment les piments verts et laisser cuire encore une vingtaine de minutes.
  7. Quelques minutes avant de servir, ajouter les haricots rouges.

chili

Vous devez bien évidemment servir ce plat avec un riz blanc. Mais c’est encore meilleur avec un peu de fromage blanc, de coriandre ciselée et de cheddar râpé. Si en plus, vous avez du cornbread à proximité (comme sur la photo), c’est encore mieux.
Apparemment pour que ce soit vraiment Texas style, il faudrait servir les haricots rouges à part, mais bon, d’abord on est en France et ensuite ça fait un plat de moins à laver !

Gratin de pâtes à la viande et aux aubergines

Un plat d’hiver, bien nourrissant, comme je les aime. Des pâtes, diverses viandes du fromage et des aubergines. Un bon repas en perspective.

P1090811
Ingrédients :

  • 300 g de pâtes courtes (macaronis ou girandoles)
  • 3 ou 4 aubergines moyennes
  • 2 càs d’huile d’olive + beaucoup pour les aubergines
  • 1 gousse d’ail
  • 1 grosse boite de tomates pelées au jus
  • 100 g de veau haché
  • 80 g salami en dés
  • 4 feuilles de basilic ciselées
  • 2 œufs durs
  • 2 boules de mozzarella
  1. Éplucher les aubergines les découper en tranches dans le sens de la longueur et les faire dégorger au gros sel pendant 1 heure.
  2. Les rincer à l’eau courante, les sécher et les badigeonner d’huile d’olive. Les placer sur une lèchefrite.
  3. Mettre le four à chauffer à 180 ° avec le grill.
  4. Mettre les aubergines au four et les laisser cuire jusqu’à ce qu’elles soient dorées des deux côtés.
  5. Pendant ce temps, préparer la sauce tomate. Faire revenir l’ail dans 2 c à s d’huile d’olive, jusqu’à ce qu’il soit doré.
  6. Ajouter le veau, le salami, les tomates et le basilic. Laisser mijoterà couvert pendant 40 minutes à feu très doux.
  7. Faire cuire les pâtes à la moitié de leur temps de cuisson. Elles doivent être molles sans plus.
  8. Les égoutter soigneusement et les mélanger à la sauce tomate.
  9. Placer en alternance des couches d’aubergines, de pâtes et d’œufs.
  10. Finir par la mozzarella coupée en tranches.
  11. Faire cuire 20 minutes au four et servir très chaud.

P1090814

Bon appétit.

Le navarin d’agneau

Dans la série des grands classiques de la cuisine française, voici le Navarro d’Hanin, … euh non le navarin d’agneau !!!

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 800 g d’agneau coupé en gros dés (du gigot désossé par exemple)
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 6 carottes
  • 6 petits navets
  • 6 pommes de terre
  • 6 tomates
  • 200 g de petits pois surgelés
  • 50 g de beurre
  • 2 c à s de farine
  • 50 cl de bouillon de bœuf
  • 1 bouquet garni
  1. Éplucher, laver les légumes et les couper en morceaux assez gros (2 cm environ). Peler les tomates et hacher grossièrement la chair.
  2. Faire fondre le beurre dans une cocotte allant au four.
  3. Faire dorer la viande et les oignons hachés. Saupoudrer de farine.
  4. Ajouter le bouillon et délayer jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  5. Ajouter tous les légumes (sauf les petits pois), l’ail et bien mélanger. Si nécessaire, rajouter un peu de liquide, mais il ne faut pas que ça « baigne » trop.
  6. Rectifier l’assaisonnement et insérer le bouquet garni. Mettre au four pendant 2 heures.
  7. Au bout d’une heure 15, rajouter les petits pois.
  8. Sortir du four et servir bien chaud. Pas besoin d’accompagnement.

navarin d'agneau 05

Ce plat se réchauffe très bien et n’en est même que meilleur. Vous pouvez donc le préparer en avance et le mettre au four à 180° pendant un quart d’heure au moment de le servir. De plus, c’est une manière agréable de manger pas mal de légumes en une seule fois.

Bon appétit.