Archives par mot-clé : classique

Ma pâte à pizza type pan



Cette recette est encore un trésor de famille puisque je l’ai empruntée à ma belle mère, qui l’avait elle même reprise plus ou moins des paquets de briochain …

Comme toutes les pâtes à pain, ce n’est pas bien compliquée, il suffit de respecter l’ordre d’intégration des ingrédients, de bien la pétrir et la laisser reposer. Bien sûr un robot ou une machine à pain aident, c’est plus facile. Mais à la main on peut s’en sortir également.

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 2 sachets de briochain
  • 5 c à s d’huile d’olive
  • 2 c à c de sel
  • 20 cl de lait
  • 5 cl d’eau
  1. Mélanger dans un saladier la farine, le briochain, le sel.
  2. Ajouter l’huile d’olive et commencer à mélanger.
  3. Ajouter ensuite l’eau et lait tiédis.
  4. Pétrir quelques minutes.
  5. Laisser reposer dans un endroit chaud pendant 1 heure ou plus jusqu’à ce qu’elle soit bien gonflée.
  6. Utiliser ensuite classiquement pour faire un pizza.

Ce type de pâte donne une pizza de type « pan » pour reprendre la terminologie américaine.

Le fondant au chocolat



Grand classique des cartes des desserts des restaurants, le fondant au chocolat est tout sauf compliqué à faire. D’ailleurs, ce fût notre dessert de réveillon 2010.

Le plus délicat, c’est la cuisson. Pour une fois, il vaut mieux trop peu que trop si on veut conserver le côté coulant. Après, chacun ses goûts. Madame le préfère plus cuit que moi. Il faut tester et bien connaitre son four de surcroit pour ne pas se laisser surprendre.

Pour 4 fondants

Ingrédients :

  • 90 g de chocolat noir
  • 90 g de beurre
  • 90 g de sucre
  • 45 g de farine
  • 3 œufs
  1. Faire fondre le chocolat (de préférence au bain marie).
  2. Ajouter petit à petit dans le chocolat fondu le beurre en morceaux.
  3. Faire fondre tout le beurre dans la sauce au chocolat.
  4. Pendant ce temps, fouetter le sucre et les œufs entiers jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  5. Quand la sauce au chocolat  est terminée , la mettre hors du feu pour qu’elle tiédisse.
  6. Lorsqu’elle n’est plus chaude, l’ajouter à l’appareil œuf + sucre. Bien mélanger.
  7. Enfin, ajouter la farine tamisée. La pâte doit être bien homogène.
  8. Faire chauffer le four à 200°.
  9. Remplir des moules (préalablement beurrés généreusement, sauf si c’est du silicone), presque en entier.
  10. Insérer un carré de chocolat dans la pâte.
  11. Mettre à cuire de 10 à 12 minutes (suivant que vous le préfériez très fondant ou un peu plus cuit).
  12. Sortir les fondants du four et les mettre dehors ou dans le frigo quelques minutes pour faciliter le démoulage.
  13. Démouler sur assiette et servir tiède avec une boule de glace vanille.

P1020880

P1020906

Bon appétit.

Les accras de morue

Dans la lignée de notre série antillaise, voici le grand classique que tous les métros connaissent, les accras de morue. Ce petit beignet est souvent servi comme apéro / hors d’œuvre, mais de plus en plus il est payant dans les restaurants, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années. Quoi qu’il en soit, c’est délicieux, même si je préfère nettement la version aux légumes.

Attention, comme tous les beignets, à la cuisson, ça va sentir l’huile et en prime le piment et la morue. Si vous pouvez faire ça à l’extérieur dans une friteuse (dont vous changerez l’huile pour les prochaines frites !!), n’hésitez pas.

Ingrédients :

  • 200 g de farine
  • 2 œufs
  • 1 verre d’eau (20 cl environ)
  • 1 càc de levure
  • sel, poivre
  • 1 oignon
  • 100 g de morue désalée et cuite à l’eau
  • 5 oignons verts
  • 1 gousse d’ail
  • 1 branche de thym
  • 1 petit bouquet de persil
  1. Délayer la farine dans l’eau.
  2. Hacher la morue, l’oignon et les herbes. Les ajouter à la pâte.
  3. Ajouter ensuite les 2 jaunes d’œufs. assaisonner avec sel et poivre (et piment si ça vous tente).
  4. Juste avant de cuire les accras, ajouter la levure dans la pâte ainsi que les deux blancs montés en neige.
  5. Faire chauffe l’huile dans une poêle ou la friteuse.
  6. Lorsque l’huile est bien chaude, y mettre la pâte cuillère à café par cuillère à café.
  7. Les accras sont cuits lorsqu’ils sont bruns et croustillants.
  8. Les servir immédiatement dans un petit panier sur un lit de papier absorbant, pour éponger le trop plein d’huile. Éventuellement, saler un peu.

Ragout de cochon antillais



On commence une petite série de recettes antillaises. J’ai passé quelques jours en mars en Guadeloupe comme presque tous les ans et cette fois je suis revenu avec des photos et des recettes dans mes bagages.
On commence donc avec un classique, le ragout de cochon, qui se fait normalement au moment de Noël.

Ingrédients :

  • 800 g de porc (échine ou rouelle)
  • 4 gousses d’ail
  • 1 piment
  • 1 oignon
  • le jus de 3 citrons verts
  • 1 bouquet garni
  • 1 c à c de bois d’inde
  • 2 c à s d’huile d’arachide
  • sel et poivre

ragout de cochon antillais 02

  1. Découper la viande en gros dés de 2 ou 3 cm de côté
  2. Dans un plat creux, mettre les cubes de viande et les assaisonner avec le jus de citron vert, le sel, le poivre et 3 gousses d’ail hachées.
  3. Laisser mariner 30 minutes.
  4. Dans une cocotte, faire chauffer l’huile et y faire revenir et dorer la viande.
  5. Une fois dorée, lui ajouter l’oignon coupé en rondelles, la marinade, le bois d’inde et le bouquet garni. Couvrir d’eau à hauteur.
  6. Laisser cuire à feu moyen pendant 30 à 40 minutes.
  7. Au moment de servir ajouter encore une gousse d’ail hachée et le jus d’un citron vert.

ragout de cochon antillais 01

Servir avec un riz blanc ou un riz haricots rouges.

Un classique américain : le coleslaw



Voici une recette qui est ultra facile à réussir et qui va très très bien avec un burger maison, un hot dog, un club sandwich ou un hamburger. Je sais que ça fait beaucoup de mayonnaise, mais il ne faut pas avoir peur. D’ailleurs suivant l’assaisonnement (la teneur en moutarde principalement) de ladite mayo, il peut être prudent d’en mettre moins.

Ingrédients  :

  • 400 g de chou blanc
  • 2 carottes
  • 100 g de mayonnaise
  • 100 g de fromage blanc
  • 1 grosse cuillère à soupe de ciboulette
  • 1,5 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • sucre et sel au goût de chacun
  1. Râper le chou (une mandoline c’est l’idéal pour ce travail) et les carottes.
  2. Mélanger dans un bol fromage blanc et mayonnaise, puis ajouter le vinaigre, le sel, le sucre et la ciboulette hachée finement.
  3. Ajouter cette préparation au mélange chou / carottes et mêler très intimement.
  4. Mettre au frais au moins 2 heures.

Coleslaw 02

Bon appétit.

La tartiflette

Attention, alerte au cholestérol !!! C’est gras la tartiflette, mais qu’est-ce que c’est bon … Tout ce qu’il faut pour un bon repas d’hiver : du lard, des patates et du fromage. Un régal.

Pour 6 personnes

Ingrédients :

  • 1,3 kg de pommes de terre
  • 5 échalotes
  • 400 g de lardons (200 g de salés et 200 g de fumés)
  • 30 g de beurre
  • 1/2 reblochon
  • sel, poivre
  1. Éplucher les pommes de terre. Les tailler en dés de 1 cm de côté. Les mettre dans une passoire et les rincer abondamment à l’eau froide.
  2. Éplucher et hacher les échalotes.
  3. Mettre le beurre à fondre dans une (grande) poêle.
  4. Quand il est fondu et grésille, y jeter les échalotes et les lardons.
  5. Laisser revenir sur feu vif jusqu’à ce que toute l’eau se soit évaporée et que les lardons commencent à dorer.

    tartiflette 03

  6. Ajouter alors les pommes de terre et laisser cuire à feu doux jusqu’à ce qu’elles soient cuites.

    tartiflette 04

  7. Enlever la croûte du reblochon. Le couper en longues lanières. Réserver.
  8. Une fois les pommes de terre cuites, verser le mélange dans un plat creux allant au four. Idéalement, la couche ne doit pas être trop fine, donc choisir un plat pas trop grand.
  9. Étaler au dessus les lanières de reblochon pour que le fromage se répartisse également dans le plat.
  10. Mettre au four sous le grill et laisser simplement le fromage fondre.

    tartiflette 05

  11. Servir immédiatement.

Bon appétit.

Les cannelés bordelais

Un grand classique de la pâtisserie et de la région bordelaise. Une douceur sans nom, un de mes desserts favoris et qui fera grande impression si vous le servez à vos amis. Et pourtant rien de compliqué la dedans si vous n’êtes pas pressés, que vous avez les moules adéquats (qui se trouvent très facilement en silicone aujourd’hui) et que vous les cuisez correctement.

Ingrédients :

  • 2 œufs entiers + 2 jaunes
  • 250 g de sucre glace
  • 3 c à c d’extrait de vanille (ou une gousse)
  • 2 c à s de rhum ambré
  • 50 cl de lait
  • 100 g de farine
  1. Si vous utilisez une gousse de vanille, fendez la en 2 dans le sens de la longueur, retirer les petits grains qui se trouvent à l’intérieur et mettez la dans une casserole avec le lait que vous porterez à ébullition. Laisser reposer quelques heures.
  2. Mélanger le sucre et les œufs dans un saladier et battre énergiquement au fouet pour que le mélange blanchisse.
  3. Ajouter ensuite la vanille (si vous utilisez de l’extrait), le rhum et la farine.
  4. Délayer l’appareil avec le lait (duquel vous aurez retiré la gousse et qui aura été filtré pour retirer les éventuel morceaux restant).
  5. Laisser reposer la pâte pendant 24 heures au réfrigérateur, le mieux étant une bouteille plastique. Les proportions donnent environ 1 litre de pâte.

    canneles 01

  6. Une fois la pâte reposée, poser les moules sur une tôle à pâtisserie et les remplir au 3/4 de leur capacité.

    canneles 03

    canneles 02

  7. Enfourner dans le four préchauffé à 190 / 200 ° selon votre four, et laisser cuire 1h ou 1h10. Les cannelés sont cuits lorsque leur chapeau est à la limite du brûlé. Comme on dit du côté de Bordeaux, « quand c’est noir c’est cuit ». Sans aller jusque là, c’est presque çà.

    canneles 04

    canneles 05

  8. Si vous avez peur que les chapeaux brûlent, vous pouvez mettre une feuille de papier aluminium dessus. Ça ralentira le noircissement. En général, je la mets vers 45 minutes de cuisson.

canneles 07

canneles 08

Bon appétit

Edit du 07/06/2010 : surtout ne remplissez pas vos moules à l’avance. Le résultat est vraiment désastreux à la cuisson. Donc remplir les moules avec la pâte froide juste avant d’enfourner.