Archives mensuelles : décembre 2011

le père noel est une ordure

Joyeux Noël et bonnes fêtes à tous

Pas grand chose à dire. En cette période de trêve des confiseurs (et de grand déménagement en ce qui me concerne), je n’ai pas des masses de temps pour m’occuper du blog. Mais je prends quand même 5 minutes pour vous souhaitez à tous et toutes qui suivez ce blog de très bonnes fêtes et de bonnes vacances si vous avez la chance d’en prendre.

On se revoit très bientôt avec je l’espère des billets plus réguliers sur d’autres sujets que la cuisine.

le père noel est une ordure
Joyeux Noël Félix

La julienne de légumes au saumon fumé

Alors voici une recette d’improvisation totale, c’est assez rare pour être souligné. Quelques restes de légumes et une barquette de dés de saumons fumés et on arrive à ce plat, qui est très bon au final.

Pour la photo, nous avons utilisé des tranches d’espadon fumé de Guadeloupe qui nous restaient du dernier aller retour. Ça donne un côté asiatique, style sushi. Mais c’est tout à fait optionnel.

Ingrédients :

  • 2 poireaux
  • 2 carottes
  • 1/4 de céleri
  • 20 g de beurre
  • 1 barquette de saumon fumé
  • 15 cl de crème fraîche liquide
  1. Éplucher puis tailler les carottes et le céleri en julienne assez grossière.
  2. Éplucher, laver et émincer assez finement le poireau.
  3. Faire fondre le beurre dans une poêle. Y faire suer à feu doux tous les légumes. Assaisonner.
  4. Laisser cuire jusqu’à ce que les légumes soient tendres.
  5. Ajouter le saumon et la crème fraîche. Laisser épaissir.
  6. Servir avec un riz blanc ou des pâtes fraîches.

saumon fumé en julienne

Samossa aux légumes

Une des choses que je préfère dans les cuisines asiatiques au sens large (et méditerranéenne aussi d’ailleurs), c’est la profusion de petites bouchées en tous genres : dim sum, nems, rouleaux divers et variés et samossas. On retrouve ces derniers, qui sont en forme de triangle, un peu partout en Asie. La recette d’aujourd’hui est d’origine indienne.

Traditionnellement, ces bouchées sont frites, mais pour qu’elles soient moins caloriques, je le passe au four, ce qui les rend quand même plus légères.

Les proportions donnent environ 30 samossas

Ingrédients :

  • 4 càs d’huile (ou 2 càs d’huile et 2 de ghee)
  • 1 oignon haché
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 175 g de carottes coupées en petits dés
  • 225 g de pommes de terre coupées en petits dés
  • 1 poivron rouge coupé en petits dés
  • 100 g de petits pois
  • 1 càc de graines de cumin
  • 2 càc de pâte de curry (attention à bien choisir de la mild, car celles qui sont hot sont vraiment trop épicées)
  • 3 càs de chutney de mangue
  • 2 càs de coriandre ciselée
  • 16 feuilles de filo
  1. Dans une poêle, faire chauffer 2 cuillères à soupe de ghee ou d’huile.
  2. Faire revenir l’oignon et l’ail 1 min. Ajouter les carottes, les pommes de terre et le poivron. Remuer 5 min.
  3. Ajouter les graines de cumin et la pâte de curry. Remuer 2 min.
  4. Délayer avec 4 cuillères à soupe d’eau, couvrir et laisser mijoter 8 min à feu doux, jusqu’à ce que les légumes soient cuits.
  5. Incorporer les petits pois (que vous aurez fait cuire auparavant si ce sont des surgelés), le chutney et la coriandre. Ôter du feu.

    Samossa 02

  6. Faire préchauffer le four à 180°.
  7. Couper les feuilles de filo en deux dans la longueur.
  8. Déposer un peu de farce dans un coin et refermer en triangle.
  9. Déposer les samossas dans un plat allant au four. Les enduire d’huile d’olive au pinceau (2 cuillères à soupe devraient suffire).
  10. Faire cuire les samossas pendant 15 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Pas la peine de les retourner lors de la cuisson.

Samossa 01

[WordPress] Modifier le nombre de commentaires indésirables par page dans l’administration

En ce moment et depuis un bout de temps maintenant, je suis pourri de spam. A raison de 100 ou 200 message indésirables par jour, ça devient vite pénible de les vérifier afin de ne pas supprimer de faux positifs. Donc je m’astreins le plus régulièrement possible à tous les vérifier un par un. Mais ce qui me gonfle le plus, c’est clairement de changer de page 10 fois quand j’atteins la limite des 20 par page qui est le paramétrage par défaut de wordpress.

J’avais posé la question sur le forum de WordPress il y a quelques temps pour savoir si quelqu’un connaissait une manipulation (code, plugin ou autre) pour augmenter ce nombre afin d’avoir moins de pages. Échec cuisant.

Et hier, comme j’en avais 1 300 à vérifier, je me suis dit qu’une petite recherche approfondie s’imposait si je ne voulais pas y passer des heures. Et en fait, c’est tout bête.

Désormais WordPress permet de modifier directement dans les options de la page des commentaires, le nombre à afficher par page (cliquer sur l’image pour la voir en plus grand).

Il suffit de cliquer sur « Options de l’écran », en haut à droite de la page.

Et ensuite, changer le nombre de commentaires sous « Afficher à l’écran ». Ici, j’ai choisi 150.


Bonne chasse aux spams.

Le tajine de joues de boeuf aux pommes

Je dois dire que j’aime bien le tajine (et tous les plats mijotés en général) car c’est très pratique. Passé l’étape du dorage de la viande, la recette est presque finie et on peut laisser mijoter sur le coin du feu, voire l’oublier (tant qu’on ne le laisse pas brûler). En plus, on peut utiliser un peu tout ce qu’on a sous la main en termes de viandes (poulet, agneau, boeuf, …) et de garnitures (pruneaux, poires, pommes, raisins) et d’épices. Bref, c’est un super moyen de se renouveler tout en gardant la même base.

Dans cette recette spécifiquement, il faut vraiment aimer le sucré salé pour l’apprécier car il y a beaucoup de saveurs douces (miel, raison, pruneaux, pommes) et ça peut devenir écoeuerant.

Ingrédients :

  • 1 kg de joues de boeuf (si votre boucher a la chance d’en avoir, sinon, du bourguignon fera l’affaire)
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • 20 g de beurre
  • 1 oignon émincé finement
  • 3 carottes coupées en rondelles épaisses
  • 1/2 c à  c de gingembre en poudre
  • 1 c à c de cannelle en poudre
  • 375 ml d’eau
  • 1 petit bouquet de coriandre (ou de persil à défaut)
  • 125 g de raisins sec
  • Quelques pruneaux
  • 3 c à s de miel
  • 2 pommes granny smith
  • 1/2 c à c de cannelle (pour la cuisson des pommes)
  • 1 c à s de graines de sésame grillées
  1. Nettoyer et couper la viande en gros cubes de 3 cm de côté.
  2. Dans une cocotte à fond épais (en fonte par exemple), faire chauffer la moitié du beurre et de l’huile. Une fois qu’elle est bien chaude, faire revenir la moitié des morceaux de viande pour qu’ils soient dorés. Répéter l’opération avec l’autre moitié de l’huile, du beurre et de la viande. Réserver.
  3. Baisser le feu et faire revenir l’oignon pour qu’il soit tendre. Ajouter les carottes et laisser cuire encore quelques minutes.
  4. Ajouter ensuite le gingembre et la cannelle. Fair revenir pendant 2 minutes.
  5. Mouiller avec 375 ml d’eau, ajouter sel et poivre à votre gout et remettre la viande, ainsi que le bouquet de coriandre.
  6. Couvrir et laisser mijoter pendant 1h30 à feu doux.
  7. Mettre alors 1 c à s de miel et les raisins secs.
  8. Couvrir de nouveau et laisser cuire encore 30 minutes, jusqu’à ce que la viande soit tendre.
  9. Pendant ce temps, couper les pommes en 8 quartiers que vous épépinerez.
  10. Dans une poêle, faire chauffer 10 g de beurre et faire revenir les pommes sur chaque face jusqu’à ce qu’elles soient dorée, ce qui devrait prendre environ 10 minutes. Saupoudrer alors du reste du miel (2 cuillères à soupe) et de cannelle et cuire encore quelques minutes.
  11. Servir le tajine seul ou avec une semoule et sa garniture de pommes, le tout parsemé de sésame grillé.

tajine de boeuf aux pommes