Archives par mot-clé : cannelle

L’apple pie



Ma femme a des souvenirs émus d’apple pies mangées aux Etats Unis chez sa correspondante, alors c’est une madeleine de Proust pour elle.

J’avoue que nous n’en avons pas fait souvent, mais c’est terriblement bon et ça nous rappelle à chaque fois les voyages aux US, la cannelle certainement.

Apple Pie 02

Ingredients :

  • 5 à 6 pommes (type Gala)
  • 2 càs de jus de citron
  • 3 càs de vergeoise brune
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 2 càs de farine ou de maizena (pour une version sans gluten)
  • 25 g de beurre fondu
  • 1 càc de cannelle
  • pâtes brisées ou des pâtes sans gluten

Et pour la dorure

  • 1 jaune d’œuf
  • 2 càs de lait
  • quelques càs de sucre en poudre
  1. Préchauffer le four à 210°c.
  2. Foncer un moule à tarte avec un disque de pâte et piquer le fond avec une fourchette.
  3. Peler et couper les pommes en petits dés dans un saladier et les mélanger avec le jus de citron, les sucres, la cannelle, la farine et le beurre fondu. Verser dans le fond de pâte et tasser légèrement.
  4. Recouvrir avec le second disque de pâte brisée. Couper l’excédent de pâte en laissant un large bord afin de pouvoir souder en roulant cet excès de pâte tout autour de la tarte. Souder les bords en appuyant légèrement avec les dents d’une fourchette afin de faire des stries. Découper des évents sur toute la surface de la tourte en faisant des croix avec une pointe de couteau et en positionner un plus grand au centre. 
  5. Dorer au pinceau avec le jaune d’œuf et le lait battus. Saupoudrer de sucre.
  6. Faire cuire 1 heure environ. Il faut que la croûte soit bien dorée et que le jus bouillonne dans la tourte. Laisser tiédir avant de servir, idéalement avec une boule de glace vanille.
Apple Pie 01

Via Apple pie à l’ancienne

La quiche à la viande épicée



Un jour de flemme, nous avons recyclé un paquet (congelé) de farce de nos bricks au bœuf épicé dans un quiche. Voici la recette de cette improvisation gagnante.

Et pour les intolérants au gluten, c’est l’occasion de se faire des tartelettes avec une délicieuse pâte aux petits suisses.

Ingrédients :

  • 1 steak (rumsteck ou bavette par exemple)
  • 1 carotte
  • 1 petite courgette
  • 1 petit oignon
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de cumin en poudre
  • 1/2 c à s de coriandre en poudre
  • 1/2 c à s de cannelle en poudre
  • 1/2 c à s de curcuma en poudre
  • 3 oeufs
  • 50 g de Comté ou gruyère râpé
  • 15 cl de crème liquide
  • sel et poivre
  • 1 pâte feuilletée du commerce (ou maison si vous avez le courage)
  1. Dans une poêle, faire fondre les oignons coupés en gros morceaux dans de l’huile d’olive.
  2. Ajouter le steak coupé en gros cubes.
  3. Après quelques minutes, ajouter la carotte râpée et la courgette coupées en tranches fines. Assaisonner et laisser cuire pendant 10 ou 15 minutes jusqu’à ce que la viande et les légumes soient cuits complètement.
  4. Saupoudrer avec le cumin, la coriandre et le curcuma et la cannelle. Mélanger intimement.
  5. Laisser refroidir et passer au hachoir ou à la moulinette pour obtenir la farce.
  6. Dans un saladier, mélanger les œufs, la crème et le fromage puis ajouter la farce.
  7. Faire préchauffer le four à 180°.
  8. Foncer le moule (à manqué ou à tarte en fonction de l’épaisseur désirée) avec la pâte. Verser l’appareil dans le moule et enfourner.
  9. Laisser cuire 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite sur les bords et que la tarte soit bien dorée.
  10. A déguster avec une bonne salade verte.

Le véritable pain d’épices de Reims



Le pain d’épices est vieux comme le monde. Et il est toujours là pour une bonne et simple raison : c’est délicieux.

En plus, c’est ultra simple à préparer et vous pouvez customiser vos épices en fonction de vos goûts et de ce que vous avez sous la main. Etant donné qu’à la maison on a pas mal d’épices, j’ai pu faire la version classique mais rien ne vous empêche de n’en utiliser qu’une ou deux si le cœur vous en dit.

Dans mon cas, le mélange était le suivant (attention au gingembre qui peut facilement prendre le dessus sur tout le reste si vous en mettez trop).

  • 1 càc de cannelle
  • 1/4 càc de gingembre
  • 1/2 càc de clou de girofle
  • 1 càc de noix de muscade
  • 1/2 càc d’anis

Ingrédients :

  • 250 g de farine de seigle
  • 250 g de miel (pour moi moitié châtaignier et moitié acacia)
  • 175 ml d’eau
  • 1 c. à café de bicarbonate
  • 1 pincée de sel
  • 10 g de mélange d’épices à pain d’épices (à adapter en fonction de vos goûts et des épices choisies)
  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Faites chauffer l’eau avec une bouilloire (le meilleur investissement de la cuisine ces dernières années) et la verser sur le miel. Mélanger pour le dissoudre totalement.
  3. Dans un saladier, mélanger la farine, le bicarbonate, le sel et les épices.
  4. Ajouter le liquide eau et miel, mélanger jusqu’à obtenir une pâte.
  5. Verser le tout dans un moule à cake (anti-adhésif de préférence) et enfourner puis baisser la température du four à 150°C.
  6. Laisser cuire 50 minutes. Un cure dent doit classiquement ressortir sec quand vous le piquez.
  7. Démouler-le en attendant 5 minutes (histoire de ne pas se brûler trop) et l’envelopper dans un film alimentaire, pour qu’il garde tout son moelleux et son humidité.
  8. Laisser reposer jusqu’au lendemain pour le déguster. Il se conserve admirablement bien, le mien est resté moelleux pendant presque 2 semaines dans son film.

Via Jujube en cuisine

La brioche qui part en sucette



Bon, ce n’est pas vraiment une brioche, mais ça y ressemble très fortement. L’inspiration est clairement du côté américain de l’Atlantique. La cannelle, le beurre, le sucre, … encore que ça pourrait venir de la cuisine juive et / ou slave. Quoi qu’il en soit, c’est très bon, du même tonneau que les roulés à la cannelle.

Pour le côté partir en sucette, c’est très simple. La confection fait en sorte que l’on assemble beaucoup de fines tranches de pâte dans un moule, ce qui donne ce côté un peu désordonné à ce gâteau. D’ailleurs en anglais, ils appellent ça un pull apart bread, donc littéralement un pain qui tombe en morceaux quand on tire dessus. Ce n’est quand même pas le cas, mais on n’a pas besoin de couteau pour le déguster si on veut. A la main, comme des sauvages. D’ailleurs, je vous conseille de vous jeter dessus rapidement, car du fait de sa conception en « feuilles », il sèche vite et il est bien meilleur dégusté dans la journée ou à la limite le lendemain si vous l’enveloppez bien.

Ingrédients:

Pour la pâte

  • 250 g de farine + 100 g
  • 50 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de briochain ou de levure sèche de boulanger
  • 1/2 c à c de sel
  • 60 g de beurre
  • 5 c à s de lait
  • 4 c à s d’eau
  • 2 oeufs
  • 1 c à c d’extrait de vanille

Pour la garniture

  • 200 g de sucre
  • 2 c à c de cannelle
  • 1/2 c à c de muscade râpée
  • 60 g de beurre noisette
  1. Dans un grand saladier (ou le bon d’un robot si vous en avez un), mélanger les 250 g de farine, le sucre, la levure et le sel.
  2. Battre les oeufs.
  3. Dans une casserole, faire fondre le beurre dans le lait. Ajouter hors du feu l’extrait de vanille et l’eau. Laisser tiédir.
  4. Quand le liquide est tiède, l’ajouter au mélange des ingrédients secs et incorporer doucement à l’aide d’une spatule ou sur un mouvement lent du robot.
  5. Ajouter les oeufs battus et les incorporer. La pâte prend une drôle de tournure mais une fois qu’ils sont bien mélangé son aspect sera plus normal.
  6. Ajouter le reste de la farine et finir de pétrir. La pâte est assez collante, c’est normal.
  7. Placer la pâte dans un saladier graissé et laisser gonfler pendant au moins deux heures. La pâte doit double de volume.
  8. Préparer la garniture en mélangeant le sucre, la cannelle et la noix de muscade dans un bol.
  9. Faire fondre le beurre pour qu’il soit noisette (de couleur caramel clair).
  10. Si vous avez un moule à cake non anti adhérent ou silicone, c’est le moment de le graisser et le fariner.
  11. Dégazer la pâte et pétrir légèrement avec deux cuillères à soupe de farine. Laisser reposer 5 minutes.
  12. Étaler la pâte pour faire un rectangle d’environ 60 par 30 cm.
    fall apart bread 02
  13. Étaler le beurre noisette sur toute la surface de la pâte pour la garniture (oui, ça fait beaucoup mais c’est pour ça que c’est bon !!).
  14. Couper (avec un couteau très affûté) la pâte verticalement en 6 bandes égales. Les mettre les unes sur les autres. Couper à nouveau cette « grosse » bande en 6 morceaux égaux. Vous devriez vous retrouver avec 6 tas de 6 carrés de pâte.
  15. Mettre ces carrés de pâte debout dans le moule à cake. Le moule devrait être rempli assez tassé. Laisser lever pendant une bonne demie heure, jusqu’à ce que la pâte ait presque doublé de volume.

    fall apart bread 03fall apart bread 05

  16. Faire chauffer le four à 180°.
  17. Enfourner pour 20 à 30 minutes. Le dessus du pain doit être brun assez foncé mais pas trop. Ne le laisser pas trop cuire au risque de voir cette douceur être trop sèche. N’hésitez pas à planter une lame de couteau pour vérifier la cuisson sur la fin.

fall apart bread 01

Via Swapna

Le tajine de joues de boeuf aux pommes

Je dois dire que j’aime bien le tajine (et tous les plats mijotés en général) car c’est très pratique. Passé l’étape du dorage de la viande, la recette est presque finie et on peut laisser mijoter sur le coin du feu, voire l’oublier (tant qu’on ne le laisse pas brûler). En plus, on peut utiliser un peu tout ce qu’on a sous la main en termes de viandes (poulet, agneau, boeuf, …) et de garnitures (pruneaux, poires, pommes, raisins) et d’épices. Bref, c’est un super moyen de se renouveler tout en gardant la même base.

Dans cette recette spécifiquement, il faut vraiment aimer le sucré salé pour l’apprécier car il y a beaucoup de saveurs douces (miel, raison, pruneaux, pommes) et ça peut devenir écoeuerant.

Ingrédients :

  • 1 kg de joues de boeuf (si votre boucher a la chance d’en avoir, sinon, du bourguignon fera l’affaire)
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • 20 g de beurre
  • 1 oignon émincé finement
  • 3 carottes coupées en rondelles épaisses
  • 1/2 c à  c de gingembre en poudre
  • 1 c à c de cannelle en poudre
  • 375 ml d’eau
  • 1 petit bouquet de coriandre (ou de persil à défaut)
  • 125 g de raisins sec
  • Quelques pruneaux
  • 3 c à s de miel
  • 2 pommes granny smith
  • 1/2 c à c de cannelle (pour la cuisson des pommes)
  • 1 c à s de graines de sésame grillées
  1. Nettoyer et couper la viande en gros cubes de 3 cm de côté.
  2. Dans une cocotte à fond épais (en fonte par exemple), faire chauffer la moitié du beurre et de l’huile. Une fois qu’elle est bien chaude, faire revenir la moitié des morceaux de viande pour qu’ils soient dorés. Répéter l’opération avec l’autre moitié de l’huile, du beurre et de la viande. Réserver.
  3. Baisser le feu et faire revenir l’oignon pour qu’il soit tendre. Ajouter les carottes et laisser cuire encore quelques minutes.
  4. Ajouter ensuite le gingembre et la cannelle. Fair revenir pendant 2 minutes.
  5. Mouiller avec 375 ml d’eau, ajouter sel et poivre à votre gout et remettre la viande, ainsi que le bouquet de coriandre.
  6. Couvrir et laisser mijoter pendant 1h30 à feu doux.
  7. Mettre alors 1 c à s de miel et les raisins secs.
  8. Couvrir de nouveau et laisser cuire encore 30 minutes, jusqu’à ce que la viande soit tendre.
  9. Pendant ce temps, couper les pommes en 8 quartiers que vous épépinerez.
  10. Dans une poêle, faire chauffer 10 g de beurre et faire revenir les pommes sur chaque face jusqu’à ce qu’elles soient dorée, ce qui devrait prendre environ 10 minutes. Saupoudrer alors du reste du miel (2 cuillères à soupe) et de cannelle et cuire encore quelques minutes.
  11. Servir le tajine seul ou avec une semoule et sa garniture de pommes, le tout parsemé de sésame grillé.

tajine de boeuf aux pommes

La tarte au chocolat

Un dessert pas vraiment régime, mais on s’en tamponne, c’est l’hiver. Cela dit, ce sera aussi bon en plein été.
Ingrédients :
  • 1 pâte brisée
  • 150 g de chocolat noir
  • 100 g d’amandes en poudre
  • 100 g de sucre en poudre
  • 2 œufs
  • 100 g de beurre
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 c à s de farine
  1. Étaler la pâte et foncer un moule de 27 cm (remplir le moule avec la pâte étalée).
  2. Faire fondre le chocolat dans un saladier et incorporer le beurre petit à petit, jusqu’à ce que le mélange soit lisse.
  3. Hors du feu, ajouter le sucre, la poudre d’amandes, la cannelle et les œufs. Mélanger.
  4. Ajouter la farine et bien remuer.
  5. Verser l’appareil au chocolat sur la pâte dans le moule.
  6. Faire cuire à feu moyen (180 ° non préchauffé) pendant 40 minutes.

Il faut surveiller la fin de la cuisson pour éviter que le chocolat soit trop cuit et donc trop sec. C’est une question d’habitude. C’est meilleur quand le mélange au chocolat est bien fondant.

Les roulés à la cannelle à l’américaine



Un petit déjeuner typiquement américain, c’est des pancakes ou alors des cinnamon rolls. Comme les pancakes, on maitrise, c’est le tour des rolls de se faire essayer, puis dévorer.

Ingrédients :

  • 1 paquet de briochin
  • 125 ml d’eau tiède
  • 125 ml de lait tiède
  • 100 g de sucre
  • 100 g de beurre ramolli
  • 1 c à c de sel
  • 1 œuf
  • 600 g de farine

Mélange à la cannelle :

  • 50 g de beurre ramolli
  • 100 g de sucre
  • 2 c à c cannelle

Glaçage :

  • 90 g de sucre glace
  • 5 c à s de lait
  • 1 c à c d’extrait de vanille
  1. Dissoudre la levure dans l’eau dans un grand bol.
  2. Incorporer le lait, le sucre, le beurre, sel, l’œuf et 250 g de farine.
  3. Battre jusqu’à ce que la pâte soit lisse. Ajouter ensuite la farine jusqu’à ce que la pâte soit facile à manipuler
  4. Pétrir ensuite 5 minutes sur un plan de travail fariné (ou au robot) pour que la pâte soit bien lisse.
  5. Couvrir, et laisser lever dans un endroit chaud jusqu’à ce qu’elle ai doublé de volume.
  6. Dégazer la pâte. La remettre sur un plan de travail légèrement farinée et la façonner au rouleau en un rectangle d’environ 25 x 50 cm.
  7. Une fois étalée, enduire de beurre en pommade sur toute la surface.
  8. Mélanger le sucre et la cannelle. En saupoudrer sur le rectangle.
  9. Découper des bandes de 3 à 5 cm de large (la longueur de la bande correspond à la largeur du rectangle de pâte). Rouler et bien pincer le bord pour souder.
  10. Mettre les rolls debout dans un plat à gratin beurré, collés les uns aux autres.
  11. Couvrir et laisser lever jusqu’à ce qu’ils doublent de volume, environ 35 à 40 minutes.
  12. Faire chauffer le four à 180°.
  13. Faire cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés, ce qui prend de 25 à 30 minutes.
  14. Pour faire le glaçage, mélanger le sucre en poudre, le lait et la vanille jusqu’à ce que le mélange soit lisse. Ajouter un peu de lait si c’est trop épais.
  15. Recouvrir les rolls du glaçage tant qu’ils sont chauds.

roules cannelle 02

roules cannelle 01