Archives par mot-clé : oignon

Le butter chicken de Donal Skehan



Encore une bonne recette de Donal Skehan (pas le canard de Disney), le cuisinier irlandais ex Boys Band. Plaisanterie mises à part, ses recettes sont en général très bonnes et pas très compliquées.

Je n’irai pas dire comme lui que celle-ci peut être faite un soir de semaine, car elle prend un peu de temps et il y a de la préparation, même si il n’y a rien d’insurmontable techniquement.

Le résultat n’est pas exactement le même que dans un restaurant indien, c’est plus complexe en épices et moins doux, moins crémeux. Mais délicieux malgré tout.

Ingrédients :

Pour la marinade :

  • 500 g de haut de cuisse de poulet
  • 150 g de yaourt nature
  • 1 morceau de gingembre de 3 ou 4 cm râpé
  • 3 gousses d’ail râpées
  • 1 càs de garam masala
  • 1 càc de cumin
  • 2 càc de coriandre en poudre
  • sel et poivre

Pour la sauce :

  • 50 g de beurre
  • 2 càs d’huile neutre
  • 1 oignon, finement haché
  • 4 gousses de cardamome
  • 5 gousses d’ail hachées finement
  • 1 morceau de gingembre de 3 ou 4 cm râpé
  • 1 piment vert haché (optionnel)
  • 1 càs de garam masala
  • 1 càc de cumin
  • 1 càc de coriandre en poudre
  • 1 càc de paprika (ou de piment kashmiri si vous avez la chance d’en trouver)
  • 2 càs de concentré de tomate
  • 20 cl de crème liquide
  1. Mettre tous les ingrédients de la marinade dans un saladier ou un sac Ziplok, ajouter le poulet et mélanger pour qu’il soit complètement recouvert. Couvrir et laisser mariner au moins deux heures ou encore mieux, toute la nuit.
  2. Faire chauffer une cocotte ou une casserole à fond épais sur feu moyen et faire revenir le poulet par batch dans 25 g de beurre et 2 cuillères à soupe d’huile. Il doit être bien doré. Réserver la viande. Attention, la limite entre poulet doré et fond de cocotte brûlé est mince.
  3. Pour la sauce, faire revenir la cardamome et l’oignon pendant 4 minutes jusqu’à ce qu’il soit tendre et prenne une belle couleur dorée. Ajouter alors l’ail, le gingembre et le piment si vous en utilisez et continuer à faire revenir 2 minutes.
  4. Ajouter le garam masala, le cumin, la coriandre moulue, le paprika et le concentré de tomate.
  5. Ajouter le reste du beurre quand le concentré de tomate est bien foncé et la crème liquide petit à petit pour éviter que ça se sépare.
  6. Amener à frémissement et remettre la viande dans la cocotte.
  7. Baisser le feu et laisser mijoter à feu doux jusqu’à ce que le poulet soit cuit.
  8. Rectifier l’assaisonnement et servir avec un bon riz basmati.

Le poulet Sauce Piquant (non il n’y a pas de faute)



Comme d’habitude, America’s Test Kitchen nous a livré une très bonne recette. Cette fois, c’est un classique de la cuisine Louisianaise, le poulet sauce piquant (LOL).

Vous pouvez utiliser ce mélange pour d’autres recettes (une palette de porc pour faire du pulled pork ou des tacos, voire des popcorns si vous êtes un foufou ou encore mes noix de l’apéro).

Ou vous pouvez prendre une demi cuillère à café comme base à la place de la cuillère à café, ça vous fera juste la bonne quantité pour la recette.

Ingrédients :

Pour le mélange d’épices cajun :

  • 5 càc de paprika
  • 1 càc de poudre d’ail
  • 1 càc de thym
  • 1 càc de piment de cayenne
  • 1 càc de sel au céléri
  • 1 càc de sel
  • 1 càc de poivre
  1. Mélanger intimement toutes les épices. Vous pouvez conserver ce mélange dans un container fermé.

Pour le reste de la recette

  • 1 kilo de hauts de cuisse de poulet, désossés et coupé en 4
  • 1 càs du mélange d’épices cajun + 1/2 càc de mélange d’épices cajun
  • 60 g de farine
  • 7 cl d’huile pour la friture
  • 1 poivron vert coupé en dés de 1 cm
  • 1 gros oignon en dés de 1 cm
  • 1 branche de céleri en dés de 1 cm
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1 càs d’huile
  • 1 grosse boite de tomates en morceaux
  • 75 cl de bouillon de poulet
  • 2 tranches de bacon fumé
  • 2 càs de sauce Worcestershire (imprononçable même pour les anglophones !!!)
  • une feuille de laurier
  • 1 càs de sauce pimentée type tabasco
  1. Mélanger dans un saladier le poulet et les épices pour que la viande soit uniformément recouverte.
  2. Ajouter la farine et recouvrir uniformément également.
  3. Dans une cocotte en fonte (ou passant au four), faire chauffer l’huile à feu moyen et y faire revenir le poulet 3 à 5 minutes par côté jusqu’à ce qu’il soit doré (en plusieurs fois si votre cocotte n’est pas assez grande). Ne jetez pas le fond de farine et d’épices du poulet, il va servir plus tard. Réserver la viande sur une assiette.
  4. Dans la même cocotte sur feu moyen, faire revenir la sainte Trinité (l’oignon, le poivron vert et le céleri), l’ail, l’huile (1 càs) et le reste des épices cajun (1/2 càc) pendant 30 secondes.
  5. Ajouter ensuite le restant de farine ayant servi à enrober le poulet et faire revenir pendant 5 minutes en faisant attention à ne rien brûler.
  6. Pour finaliser la sauce, y ajouter la tomate, le bouillon, la sauce Worcestershire, le bacon et le laurier et décrocher soigneusement les derniers morceaux pouvant rester accrochés au fond de la cocotte.
  7. Mettre le poulet avec la sauce et le jus qui a pu se former, porter à ébullition et couvrir.
  8. Mettre au four à 180° pendant 45 minutes.
  9. Sortir du four et retirer le bacon et le laurier et ajuster l’assaisonnement avec du tabasco à votre goût (une sauce pimentée type Sriracha dans mon cas …) ainsi que du sel et du poivre si nécessaire.
  10. Servir sur un lit de riz blanc avec des oignons verts en garniture (optionnel)

Via : America’s Test Kitchen

La quiche à la viande épicée



Un jour de flemme, nous avons recyclé un paquet (congelé) de farce de nos bricks au bœuf épicé dans un quiche. Voici la recette de cette improvisation gagnante.

Et pour les intolérants au gluten, c’est l’occasion de se faire des tartelettes avec une délicieuse pâte aux petits suisses.

Ingrédients :

  • 1 steak (rumsteck ou bavette par exemple)
  • 1 carotte
  • 1 petite courgette
  • 1 petit oignon
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de cumin en poudre
  • 1/2 c à s de coriandre en poudre
  • 1/2 c à s de cannelle en poudre
  • 1/2 c à s de curcuma en poudre
  • 3 oeufs
  • 50 g de Comté ou gruyère râpé
  • 15 cl de crème liquide
  • sel et poivre
  • 1 pâte feuilletée du commerce (ou maison si vous avez le courage)
  1. Dans une poêle, faire fondre les oignons coupés en gros morceaux dans de l’huile d’olive.
  2. Ajouter le steak coupé en gros cubes.
  3. Après quelques minutes, ajouter la carotte râpée et la courgette coupées en tranches fines. Assaisonner et laisser cuire pendant 10 ou 15 minutes jusqu’à ce que la viande et les légumes soient cuits complètement.
  4. Saupoudrer avec le cumin, la coriandre et le curcuma et la cannelle. Mélanger intimement.
  5. Laisser refroidir et passer au hachoir ou à la moulinette pour obtenir la farce.
  6. Dans un saladier, mélanger les œufs, la crème et le fromage puis ajouter la farce.
  7. Faire préchauffer le four à 180°.
  8. Foncer le moule (à manqué ou à tarte en fonction de l’épaisseur désirée) avec la pâte. Verser l’appareil dans le moule et enfourner.
  9. Laisser cuire 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite sur les bords et que la tarte soit bien dorée.
  10. A déguster avec une bonne salade verte.

Les pâtes aux poireaux et au bacon



Voilà bien longtemps que je n’avais pas publié une recette de pâtes. Celle-ci est issue d’un livre qui date (le premier cadeau de Noël de ma chérie) mais elle a tenu le coup (la recette, mais ma femme aussi).

Rien de très compliqué, comme souvent avec les recette de pasta, mais comme on adore les poireaux à la maison, c’est une recette à refaire.

Désolé, la photo ne ressemble à rien, on dirait du vomi, mais c’est délicieux

Ingrédients :

  • 6 poireaux
  • 40 g de beurre
  • 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 1 oignon finement émincé
  • 1 gousse d’ail finement hachée
  • 50 g de pancetta ou de bacon découpée en dés
  • Sel et poivre noir au moulin
  • 20 cl de crème
  • 500 g de pâtes (des radiatori dans mon cas)
  • Ôter les feuilles extérieures des poireaux et supprimer presque tout le vert. Couper la partie restante en fines rondelles. Laver abondamment à l’eau froide pour supprimer le sable et réserver.
  • Faire revenir à feu moyen l’oignon et l’ail dans une sauteuse avec l’huile et le beurre. L’ail doit commencer à colorer.
  • Ajouter alors la pancetta et la faire rissoler pendant quelques minutes.
  • Ajouter les poireaux et un peu d’eau. Couvrir et laisser cuire pendant 20 minutes à feu doux jusqu’à ce que les poireaux soient très tendres.
  • Incorporer la crème et rectifier l’assaisonnement de sel et poivre.
  • Mélanger aux pâtes sur les feu pour les assécher un peu (le poireaux rend pas mal d’eau) et servir bien chaud avec du parmesan ou mieux, du pecorino.

La tarte tatin aux oignons



Depuis le temps que je serinais ma femme pour faire une tarte à l’oignon, cette recette de tatin à l’oignon caramélisé est arrivée à point nommé. En plus, elle est vraiment délicieuse.

Délicieuse avec une salade verte

Ingrédients : (pour une tarte de 4 à 6 personnes)

  1. Éplucher et découper les oignons en deux.
  2. Dans une poêle à bords hauts, faire fondre le beurre et y ajouter le vinaigre et le miel.
  3. Déposer les demi-oignons dans la poêle, face coupée vers le bas. Laisser cuire à feu moyen pendant une vingtaine de minutes. Ne pas hésiter à mouiller d’un peu d’eau si les oignons risquent de brûler.
  4. Préchauffer le four à 210°.
  5. Dans un moule à gâteau rond (moule à manquer pour moi), disposez les demi-oignons côté coupé vers le bas afin de les voir lorsque l’on démoulera la tarte.
  6. Émietter le fromage de chèvre sur les oignons.
  7. Recouvrir de la pâte feuilletée en repliant les bords de la pâte à l’intérieur du plat.
  8. Enfourner dans le four et baisser à 180° pour 30 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite.

Le curry de pomme de terre – Aloo Massala



Encore une recette extrêmement simple et rapide à préparer, idéal pour un soir de semaine ou un dîner où l’on manque de temps. Je n’avais jamais tenté le curry de patate, et c’est très bon. On ne manque absolument pas de viande, c’est très complet.

Attention au piment, nous nous sommes fait avoir la première fois tellement les piments oiseaux étaient forts (et contrairement à Chetna, nous n’en avions mis qu’un seul !!).

Ingrédients :

  • 2 càs d’huile
  • 1 càc de graines de moutarde noire
  • 10 à 12 feuilles de curry
  • 1 piment oiseau vert (optionnel)
  • 5 cm de gingembre ou râpé
  • 2 oignons
  • 3 tomates
  • 10 pommes de terre de taille moyenne déjà cuites et épluchées
  • 1 càc de sel
  • 1 càc de curcuma
  • 1 càc de garam massala
  • 1 càc de poudre de mangue
  • 10 cl d’eau
  • Coriandre fraîche pour la garniture
  1. Faire chauffer l’huile dans une sauteuse à feu moyen.
  2. Y mettre les graines de moutarde, les feuilles de curry, le gingembre et le (ou les) piment coupé dans la longueur (et débarrassé de ses graines dans mon cas). Laisser revenir pendant 1 ou deux minutes.
  3. Ajouter les oignons et laisser cuire pendant 7 à 8 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien colorés.
  4. Ajouter les tomates coupées en petits morceaux et laisser encore cuire pendant 8 minutes sur feu doux jusqu’à ce que le mélange réduise.
  5. Incorporer les épices et le sel et bien mélanger.
  6. Enfin, mettre les pommes de terre découpées en cubes et l’eau dans la sauteuse et entourer les pommes de terre de la sauce. Laisser cuire encore 5 ou 10 minutes à feu doux pour qu’elles s’imprègnent du curry. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  7. Terminer le plat en ajoutant la coriandre fraîche hachée.

Via Chetna

Les Malfatti aux épinards et à la ricotta



J’aime beaucoup le Comidista pour plusieurs raisons. D’abord il me fait pratiquer mon espagnol, ensuite ses vidéos sont souvent instructives et décalées. J’avoue que j’aime bien son humour potache 🙂

Enfin et surtout, les recettes sont bonnes et dans la plupart des cas pas très compliquées. Ici, c’est moins le cas, car des gnocchis, ce n’est pas le truc le plus simple de la terre. Malgré tout ce n’est pas très complexe et ça fait une bonne introduction à ce type de préparation pochée.

Ingrédients : Pour 14 malfatti

  • ½ oignon
  • 30 g de beurre
  • 300 g d’épinards surgelés
  • 250 g de ricotta
  • 60 g de parmesan râpé
  • 1 oeuf
  • 3 càs de farine de maïs fine
  • Noix de muscade
  • Sel
  • Peler et hacher l’oignon. Faire revenir dans une poêle à feu doux avec le beurre.
  • Quand l’oignon est translucide, ajouter les épinards. Laisser cuire jusqu’à ce que l’eau se soit évaporée.
  • Retirer de la poêle et hacher finement au couteau. Laisser refroidir. Une fois refroidi, s’assurer qu’il ne reste pas d’eau de végétation.
  • Mélanger les épinards avec la ricotta, le parmesan râpé, l’œuf et la farine de maïs. Ajuster l’assaisonnement à votre goût avec sel, poivre et noix de muscade. La pâte produite doit être suffisamment consistante pour former les gnocchis mais pas trop sèche.
  • Porter de l’eau à ébullition dans une cocotte et la saler copieusement (comme pour des pâtes).
  • Former des boules de la taille d’une noix à l’aide de 2 cuillères à café. Les rouler dans la farine de maïs fine.
  • Mettre à cuire les malfatti dans l’eau bouillante. Ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface. Les retirer à l’aide d’une écumoire et les servir par exemple avec une sauce tomate et saupoudrées de parmesan.

Via : El Comidista