Archives par mot-clé : cumin

Le poulet à la Harissa



Une petite recette en forme d’impro, inspirée par quelques recettes vues chez Jamie Oliver et Donal Skehan. Ça faisait un moment que je voulais essayer cette pâte d’harissa et en fait c’est moins piquant que ce qu’on trouve dans les tubes du commerce.

Ajustez le nombre de cuillères d’harissa à votre goût et votre tolérance au piment. Pareil pour le cumin et le paprika fumé, c’est vraiment une recette que l’on peut moduler comme on veut.

Ingrédients :

  • 500 g de poulet (idéalement, des hauts de cuisse, mais ça fonctionne aussi avec du blanc)
  • 2 càc de Harissa
  • 1/2 càc de cumin
  • 1/2 càc de paprika fumé
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 150 g de yaourt grec
  1. Dans un plat passant au four, mélanger tous les ingrédients sauf le poulet. Mélanger intimement.
  2. Ajouter le poulet et bien le recouvrir de marinade. Laisser reposer pendant au moins une heure ou mieux toute la nuit (au frais dans ce cas).
  3. Mettre le four à chauffer à 180°.
  4. Mettre le poulet au four et laisser cuire une trentaine de minutes, le temps que la marinade réduise et que le poulet soit cuit.
  5. Servir avec de la semoule et une bonne salade verte ou une poêlée de légumes pour quelque chose de plus diététique.

Le porc aux poivrons et aux pommes de terre



Quand on pense recette indienne, la pomme de terre et les poivrons ne sont pas les premiers ingrédients qui viennent en tête. Et bien cette recette pourra vous faire changer d’avis car elle est délicieuse.

Ne vous laissez pas effrayer par la liste des ingrédients, ce sont surtout des épices. Il faut juste un peu de préparation et on s’en sort très facilement.

Ingrédients :

  • 100 ml + 40 ml d’huile
  • 1 gros oignon, haché
  • 4 gousses d’ail, hachées
  • 1 morceau de gingembre de 7 cm, haché
  • 2 feuilles de laurier
  • 600 g de côtes de porc, coupées en dés de 2 cm
  • 1 càc de poudre de piment
  • 2 càc de curcuma
  • 1 càs de cumin + 1/2 càs de cumin
  • 1 càs de coriandre en poudre + 1/2 càs de coriandre en poudre
  • 1/2 càc de garam masala + 1 càc de garam masala
  • 1,5 càs de jus de citron
  • 4 piments séchés
  • 1 càc de graines de nigelle
  • 1 càc de graines de moutarde jaune
  • 2 tomates, finement concassées
  • 4 piments verts
  • 2 càc de paprika
  • 2 poivrons rouges, coupés en dés de 2,5 cm
  • 2 poivrons verts, coupés en dés de 2,5 cm
  • 1 càs de sel
  • 1 càc de poivre noir moulu
  • 500 g de pommes de terre, coupées en dés de 3 cm
  • 10 feuilles de curry
  1. Faire chauffer 100 ml d’huile à feu moyen dans une cocotte. Ajouter les feuilles de laurier et la moitié de l’oignon, de l’ail et du gingembre. Faire revenir 2 minutes, jusqu’à ce que l’oignon soit tendre.
  2. Augmenter le feu, ajouter les morceaux de porc et faire revenir 2 minutes jusqu’à ce la viande soit bien dorée. Réduire le feu et laisser cuire encore 10 minutes.
  3. Retirer la cocotte du feu et réserver la viande dans un plat creux ou un saladier.
  4. Ajouter à la viande réservée, la poudre de piment, le curcuma, 1 cuillère à soupe de cumin, 1 cuillère à soupe de coriandre, 1/2 cuillère à café de garam masala, le jus de citron et bien remuer.
  5. Faire chauffer le reste d’huile dans la cocotte à feu moyen et faire revenir 2 à 3 minutes le reste d’oignon, d’ail et de gingembre, jusqu’à ce que l’oignon soit tendre.
  6. Ajouter les piments séchés, les graines de nigelle, les graines de moutarde jaune et le reste de la coriandre et du cumin. Faire cuire 2 minutes, jusqu’à ce que les graines commencent à éclater.
  7. Puis ajouter les tomates concassées et faire cuire encore 1 minute, réduire le feu et laisser mijoter 5 minutes à feu doux jusqu’à ce que le jus des tomates ait réduit.
  8. Incorporer alors les piments verts et le paprika, ajouter les morceaux de porc et faire cuire 2 minutes à feu moyen sans cesser de remuer, jusqu’à ce que la viande ait absorbé toute la sauce. Ajouter les poivrons rouges et verts, réduire le feu et couvrir.
  9. Faire cuire 10 minutes, saler et poivrer, puis ajouter les dés de pommes de terre.
  10. Mouiller avec 10 cl d’eau, couvrir et laisser cuire 1 heure à feu doux en remuant de temps en temps.
  11. Ajouter les feuilles de curry et faire cuire encore 15 minutes ou jusqu’à ce que le porc et les pommes de terre soient tendres.
  12. Ajouter le reste du garam masala et corriger l’assaisonnement.

A servir bien entendu sur un bon riz basmati et des naans.

La quiche à la viande épicée



Un jour de flemme, nous avons recyclé un paquet (congelé) de farce de nos bricks au bœuf épicé dans un quiche. Voici la recette de cette improvisation gagnante.

Et pour les intolérants au gluten, c’est l’occasion de se faire des tartelettes avec une délicieuse pâte aux petits suisses.

Ingrédients :

  • 1 steak (rumsteck ou bavette par exemple)
  • 1 carotte
  • 1 petite courgette
  • 1 petit oignon
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de cumin en poudre
  • 1/2 c à s de coriandre en poudre
  • 1/2 c à s de cannelle en poudre
  • 1/2 c à s de curcuma en poudre
  • 3 oeufs
  • 50 g de Comté ou gruyère râpé
  • 15 cl de crème liquide
  • sel et poivre
  • 1 pâte feuilletée du commerce (ou maison si vous avez le courage)
  1. Dans une poêle, faire fondre les oignons coupés en gros morceaux dans de l’huile d’olive.
  2. Ajouter le steak coupé en gros cubes.
  3. Après quelques minutes, ajouter la carotte râpée et la courgette coupées en tranches fines. Assaisonner et laisser cuire pendant 10 ou 15 minutes jusqu’à ce que la viande et les légumes soient cuits complètement.
  4. Saupoudrer avec le cumin, la coriandre et le curcuma et la cannelle. Mélanger intimement.
  5. Laisser refroidir et passer au hachoir ou à la moulinette pour obtenir la farce.
  6. Dans un saladier, mélanger les œufs, la crème et le fromage puis ajouter la farce.
  7. Faire préchauffer le four à 180°.
  8. Foncer le moule (à manqué ou à tarte en fonction de l’épaisseur désirée) avec la pâte. Verser l’appareil dans le moule et enfourner.
  9. Laisser cuire 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite sur les bords et que la tarte soit bien dorée.
  10. A déguster avec une bonne salade verte.

Le poulet à la coriandre et à l’amande

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas fait un petit plat indien inédit. C’est résolu cette semaine avec cette recette de poulet à la coriandre (aux coriandres ?? en poudre et en feuilles) et à l’amande, dont les saveurs sont délicates et délicieuses. Doux et fondant, c’est un plat de fête en Inde et je comprends pourquoi. A essayer de toute urgence.

poulet à la coriandre et amande 02

Ingrédients :

  • 1 poulet ou 8 morceaux de poulet
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • 2 piments verts
  • 5 cm de gingembre
  • 6 càs d’huile d’arachide ou de ghee
  • 2 feuilles de laurier
  • 1,5 càs de coriandre en poudre
  • 1 càs de cumin en poudre
  • 1/4 de càc de piment en poudre (optionnel)
  • 1/4 de càc de curcuma en poudre
  • 1/4 de càc de paprika
  • 2 càc de sel
  • 1 càc de poivre noir moulu
  • 4 càs de coriandre en feuille hachées
  • 50 g de poudre d’amande
  • 170 ml de crème fraîche épaisse
  1. Couper le poulet et le débiter en morceaux si ce n’est pas le cas. Retirer la peau.
  2. Hacher finement l’oignon, l’ail, le gingembre, les piments.
  3. Faire chauffer l’huile dans une cocotte. Une fois qu’elle est chaude, y faire revenir le mélange à base d’oignon et les feuilles de laurier jusqu’à ce que ça commence à dorer. Remuer souvent.
  4. Ajouter alors le poulet et laisser cuire environ 10 minutes. L’ensemble doit être coloré.
  5. Ajouter la coriandre en poudre, le cumin, le curcuma, le paprika, le piment, le sel et le poivre. Bien remuer et laisser cuire 3 minutes.
  6. Mouiller alors avec 10 cl d’eau et cuire 5 minutes jusqu’à obtention d’une belle sauce épaisse.
  7. Rajouter 15 cl d’eau, porter à ébullition et laisser cuire à couvert à feu doux pendant 20 minutes.
  8. Ajouter ensuite les 3/4 de la coriandre hachée et bien remuer. A ce stade, vous pouvez laisser mijoter tout doucement pour ne faire la dernière étape qu’au moment de servir.
  9. Avant de servir, mélanger la poudre d’amande et la crème fraîche, puis ajouter ce mélange dans la cocotte et bien amalgamer la sauce.
  10. Servir avec un riz blanc basmati.

poulet à la coriandre et amande 01

Les carottes mauresques



Des carottes en apéritif ? Et bien oui, contre toute attente, ça marche. Ce fut même mon apéro préféré du réveillon de nouvel an.

Le mélange d’ail, de graines de cumin et d’huile plus vinaigre donne un crémeux à la sauce des carottes. C’est vraiment délicieux et pas vraiment régime en fait car il y a pas mal d’huile du coup.

carottes mauresques

Ingrédients :

  • 250 g de carottes
  • 1 petite gousse d’ail
  • 1 c à c de graines de cumin
  • 1 c à s de vinaigre de vin de Xeres ou à défaut de vin rouge
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de persil
  • sel et poivre
  1. Éplucher les carottes et les couper en deux.
  2. Les faire cuire dans de l’eau bouillante salée, jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Attention, elles ne doivent pas se défaire. 15 minutes semble pas mal, à adapter en fonction de la grosseur des racines.
  3. Les égoutter et les couper en rondelles d’environ 5 mm.
  4. Faire griller à sec dans une poêle les graines de cumin. Quand elles commencent à sauter de joie les retirer du feu immédiatement.
  5. Dans un mortier, mélanger les graines de cumin pilées, la gousse d’ail, du sel et du poivre, ainsi que le vinaigre. Ajouter ensuite peu à peu l’huile pour former une sorte de vinaigrette onctueuse.
  6. Arroser les carottes avec cette sauce dans une bol et bien mélanger. Laisser reposer au moins deux heures.
  7. Avant de servir, rectifier l’assaisonnement avec un peu d’huile et de vinaigre. Ajouter le persil haché.

Via El Comidista

Les brochettes d’agneau aux graines de cumin

L’hiver n’est pas vraiment le temps des brochettes mais si on a un four avec grill et une lèchefrite, ça ne pose aucun problème pour émuler un barbecue, l’odeur de charbon et les mains noires en moins. La cuisson est plus lente, mais ça dépanne.

Donc, les envies de brochettes, ça me prend même en plein mois de février. J’avais un gigot sous la main et des brochettes en bambou alors j’ai improvisé une marinade expresse et au four. Servies avec un boulgour aux petits légumes, ce fut un délice.

Brochette d'agneau au cumin 01

Ingrédients :

  • un petit gigot d’agneau
  • 1 c à s de moutarde de Dijon
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • 2 c à c de graines de cumin
  • 1/2 citron pressé
  • sel
  • poivre
  1. Désosser le gigot et le couper en morceaux grossièrement cubiques de 3 cm de côté.
  2. Préparer la marinade. Dans un grand saladier, mélanger l’ail haché, l’huile, la moutarde, le sel et le poivre ainsi que les graines de cumin et le citron. Mélanger intimement.
  3. Mettre les cubes d’agneau dans le saladier et mélanger pour enrober la viande de la sauce. Laisser reposer au moins une heure.
  4. Faire tremper les pique en bambou, si c’est le type de brochettes que vous utilisez, dans une bouteille remplie d’eau et fermée afin de les gorger d’eau et ainsi éviter qu’elle ne brûlent.
  5. Une heure avant de manger, faire préchauffer le four sur position grill (avec ou sans chaleur tournante) à 210°.
  6. Enfiler les morceaux d’agneau sur les piques pour former les brochettes. Passer un papier absorbant sur toutes les faces pour retirer l’excès de marinade.
  7. Mettre les brochettes sur une grille, elle même posée sur une lèchefrite contenant un petit fond d’eau (pour éviter que la graisse ne brûle et ravage votre lèchefrite).
  8. Mettre au four et laisser cuire une bonne demie heure en tournant les brochettes toutes les 10 minutes environ. A vous de voir la cuisson que vous voulez atteindre, si vous préférez l’agneau rosé ou plus cuit, adaptez en fonction de vos goûts.

Brochette d'agneau au cumin 02

2012 Déménagements et déménagement : des nouvelles

Tout d’abord une très bonne année 2012 à tous les lecteurs. Ce blog est maintenant une partie de ma vie assez importante, puisque ce bidule me prend du temps (denrée de plus en plus rare) et de l’énergie. Mais il me le rend bien et vous aussi d’ailleurs. Car ce qui me fait continuer à avancer, ce n’est pas seulement d’avoir toutes mes recettes sous la main où que je sois, ou de me faire des pense bête sur les trucs et astuces que j’utilise, que ce soit sur informatique ou internet ou avec mes Linux, mais c’est avant tout de vous faire profiter de mes expériences. Donc, j’adore quand on discute, ou qu’on me laisse des commentaires. Certains ne font que passer, d’autres reviennent souvent ou de temps en temps. Mais en tous les cas, merci à tous de venir et revenir.

En ce moment, les billets sur le blog sont assez espacés (j’ai même raté deux recettes du lundi en moins d’un mois 🙁 ), mais c’est plus ou moins pour la bonne cause. J’ai déménagé il y a 2 semaines et j’avais la tête ailleurs fin 2011. Donc pas assez de temps et pas trop d’envie = moins de nouvelles sur le blog. Et il est prévu que cette phasede déménagement reprenne cet été. Ca promet.

Mais ce déménagement physique ne sera pas le seul de cette année. Dans les prochaines semaines, je vais très certainement être obligé de plier les gaules de mon hébergement actuel. J’étais jusque là hébergé gracieusement par mon beauf (merci Seb) mais les relations avec son hébergeur se tendent et cette période va prendre fin rapidement je pense.

J’en profite donc pour m’adresser à vous cher public. Quel hébergeur me conseilleriez-vous sachant que le michtoblog génère environ 6 000 visites par mois et 8 000 pages vues (sur décembre 2011 ce qui est à peu près représentatif de l’année écoulée) et que ma bande passante est grosso modo de 12 Go par mois.

Et est-ce que vous avez des trucs et astuces pour faire en sorte que cette migration se passe avec le moins de problème possible, surtout en terme de temps offline et de facilité de faisabilité.

Pour ce qui est du budget, je ne pense pas pouvoir mettre plus de 10 euros par mois là dedans, le fait d’être hébergé gratuitement depuis presque 4 ans a créé de mauvaises habitudes je dois dire …

En tous les cas, encore merci pour les bons moments passés cette année, en espérant que ça dure encore tout l’année 2012 et même plus.