Archives par mot-clé : apéritif

Le basil smash



On ne peut pas dire que nous buvions beaucoup d’alcool à la maison, mais ce cocktail que j’ai découvert lors d’un atelier organisé par le boulot m’avait beaucoup plu. Donc c’est la boisson officielle de ce réveillon de Noël.

Pour 2 verres

Ingrédients :

  • 8 feuilles de basilic
  • 5 cl de jus de citron
  • 4 cl de sirop simple
  • 10 cl de gin
  1. Mettre le basilic dans le shaker (ou un bocal en verre si comme moi, vous n’avez pas de matériel de bartender) et le froisser avec un pilon (ou une cuillère en bois par exemple).
  2. Ajouter le reste des ingrédients et mettre 5 ou 6 glaçons.
  3. Secouer vigoureusement pendant 30 secondes.
  4. Filtrer avec une petite passoire et verser dans deux verres eux-mêmes remplis de glace.

Les noix de l’apéro aux épices



En remplacement ou en parallèle des noisettes, cajous et cacahuètes de l’apéro, cette recette de noix grillée est une tuerie. On a à la fois le croquant, le salé et le sucré.

Et en plus, à nous de choisir les épices que l’on veut dans son propre mélange. C’est devenu un classique instantanément.

Ingrédients :

  • 1 blanc d’oeuf
  • 1 càs d’eau
  • 1,5 càc de sel
  • 1 càs de sucre
  • 4 càc d’épices à votre goût. (Dans mon cas, 1 càc de paprika, 2 càc de cumin, 1 càc de gingembre + un peu de piment de cayenne ou autre essai : 1 càc de cumin, 1 càc d’oignons en poudre, 1 càc de paprika, 1/2 càc de cannelle, 1 peu de chipotle)
  • 500 ou 600 g de noix variées et non salées (cajou, amandes, cacahuètes, noisettes émondées, noix, …)
  1. Préchauffer le four à 150° C.
  2. Mélanger dans un saladier le blanc d’oeuf et l’eau. Le tout doit être homogène mais on ne cherche pas à battre le blanc en neige !!
  3. Ajouter le sucre, le sel et les épices. Mélanger.
  4. Insérer les noix et les recouvrir du mélange.
  5. Étaler les noix sur une plaque recouverte d’un papier sulfurisé légèrement huilé ou sur un film Silpat. Afin de faciliter la cuisson, bien les mettre sur une épaisseur sans qu’elles se chevauchent trop.
  6. Laisser cuire 40 minutes en retournant la plaque à mi cuisson.
  7. Laisser refroidir et stocker dans un bocal fermant hermétiquement.

Via America’s test kitchen

Les crackers aux graines de sésame et au parmesan

Cette recette aura mis du temps à arriver car je l’ai faite pour le réveillon de Noël 2013 … Bon, ça ne l’empêche pas d’être bonne. Il faut juste contrôler la cuisson pour que les crackers ne soient pas trop sec.
Je l’ai faite avec des graines de sésame mais rien n’empêche d’y mettre d’autres graines ou mélanges de graines, des épices, des herbes, etc. C’est une bonne base pour des biscuits maison.

Ingrédients :

  • 100 g de farine
  • 35 g de parmesan
  • 15 g de poudre d’amande
  • 1/2 sachet de levure
  • 3 càs d’huile d’olive
  • Un peu d’eau
  • sel (en fonction du sel apporté par les fromages) et poivre
  • 1 càs de graines de sésame
  1. Faire chauffer le four à 200°.
  2. Mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier
  3. Ajouter l’huile d’olive et mélanger. Rajouter progressivement un peu d’eau jusqu’à former une boule compacte. La laisser reposer cette pâte 10 min en la filmant.
  4. Fariner légèrement le plan de travail et étaler la moitié de la pâte au rouleau sur une épaisseur de 5 mm environ. Tailler dedans des formes (à vous de voir).
  5. Mettre chaque morceau de pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfourner pendant environ 15 minutes.

Via Savoir & Faire

Les bruschetta à la courge butternut et au bacon

Voici une recette tirée du channel de Jamie Oliver par l’inénarrable Genaro Contaldo (qu’on a envie de baffer à chaque recette). A la maison, on adore la butternut, en soupe, rôtie, … alors vous pensez, quand on voit des bruschetta de purée de butternut, on ne peut pas résister.

Bien nous en pris car c’est juste délicieux. Et l’ajout du croustillant bacon les rend encore meilleures.

P1090669

Ingrédients :

  • 1 courge butternut
  • 150 g de bacon
  • 2 ou 3 branches de romarin
  • 3 gousses d’ail hachées grossièrement + 1 gousse pour frotter le pain
  • 4 càs d’huile d’olive
  • sel, poivre
  • 1 càs de parmesan râpé
  • 1 càs de ricotta
  • 1 baguette ou un pain chiabatta
  1. Faire préchauffer le four à 200°.
  2. Couper la butternut en 6 morceaux que l’on va placer dans un plat passant au four.
  3. Arroser de 2 càs d’huile d’olive,  de sel et de poivre. Mettre également les brins de romarin (un peu sur chaque morceau de courge) et répartir l’ail haché.
  4. Mettre le plat au four pour une heure.
  5. Quand la courge est bien tendre (vérifier la cuisson avec une fourchette, ça doit s’écraser facilement), sortir le plat du four et laisser tiédir.
  6. Une fois tiède, récupérer la chair de courge avec une cuillère et la placer dans un bol. S’il y a du jus dans le fond de votre plat, vous pouvez l’ajouter (attention aux morceaux de romarin et à l’ail brûlé). Ajouter également le parmesan, la ricotta et les 2 càs restantes d’huile d’olive.
  7. Réduire le tout en une purée grossière et moelleuse. Gouter et rectifier l’assaisonnement à votre goût.
  8. Faire griller le bacon dans une poêle très chaude pour le rendre doré et croustillant. Le réserver sur du papier absorbant pour pomper l’excès de gras. Une fois refroidi, vous pouvez le couper en petits morceaux.
  9. Faire griller votre baguette coupée en 2 sous la grille du four. La frotter ensuite avec une gousse d’ail et couper des crostini.
  10. Répartir la purée de butternut sur chaque crostini sur lequel vous disposerez généreusement des morceaux de bacon.
  11. Servir à température, mais surtout pas froid.

P1090658

Les blinis à la farine de blé noir



Si vous voulez épater vos amis (n’est ce pas Delphine ?), j’ai la recette qu’il vous faut. En plus, pas besoin de matériel extravagant ou d’avoir une connaissance pointue de la cuisine moléculaire. Savoir faire des crêpes ou des pancakes suffit amplement, sans que ce soit même indispensable.

Une fois que ces blinis seront faits, vous pourrez les garnir de saumon fumé, de tarama, de rillettes de poisson, … The sky is the limit.

blinis 02

Les proportions pour une quarantaine de blinis
Ingrédients :

  • 2 œufs
  • 1 yaourt nature de 125 g
  • 100 g de farine blanche + 75 g de farine de blé noir (sarrasin) (ou pour une version sans gluten 75 g de farine de riz + 50 g de farine de tapioca + 50 g de farine de sarrasin)
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 càs d’huile
  • 7 cl de lait
  • sel
  1. Mélanger dans un saladier les farines, une pincée de sel et la levure chimique. Faire un puits.
  2. Ajouter les œufs, l’huile et mélanger.
  3. Délayer avec le yaourt puis avec le lait. Mélanger bien pour obtenir une pâte assez épaisse.
  4. Pour la cuisson, on procède exactement de la même manière qu’avec les pancakes. Dans une poêle chaude et anti adhésive de préférence (sinon huilée), verser une bonne cuillère à café de pâte et laissez cuire à feu moyen. Lorsque de petites bulles apparaissent et que la pâte commence à être cuite sur les côtés, il est temps de tourner le blini. Laissez cuire quelques secondes de plus sur l’autre face et c’est prêt.

Je vous laisse le choix pour la garniture, mais le saumon sur un lit de Saint Morêt fait le plaisir des grands et des enfants.

blinis 01
Via Les recettes de Céci.

Le pain pita à la poêle

Pour aller avec le houmous, rien de tel que des pains pita maison. La préparation est un peu longue, mais cette recette (honteusement pompée sur Le Pétrin) est délicieuse. De plus, elle a l’immense avantage de faire faire la cuisson des pains à la poêle. Les proportions sont pour une dizaine de petits pita.

P1080017

Ingrédients :

  • 450 g farine T55
  • 2 càc de levure sèche instantanée
  • 2 càc sel
  • 27 g d’huile d’olive
  • 300 ml d’eau
  1. Dans un saladier, mélanger 425 g de farine avec le sel et la levure.
  2. Verser ensuite l’huile d’olive et l’eau. Former une pâte et la travailler jusqu’à ce qu’elle forme une boule molle.
  3. Transvaser la pâte sur le plan de travail fariné avec un peu des 25 g de farine restante. Pétrir pendant 5 minutes. Si la pâte est vraiment trop collante, vous pouvez rajouter le reste de farine petit à petit (ce qui fut le cas pour moi).
  4. Laisser ensuite la pâte reposer en posant le saladier à l’envers sur la boule pendant 20 minutes.
  5. Découvrir la pâte et recommencer à pétrir pendant 5 à 10 minutes, jusqu’à ce qu’elle devienne souple et lisse et à peine collante au toucher (le doigt adhère à la pâte sans l’arracher).
  6. Mettre la pâte dans un saladier légèrement enduit d’huile d’olive et en badigeonner sa surface également. Couvrir avec du film alimentaire et laisser reposer pendant minimum 1h30.
  7. Transvaser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. La diviser en 10 morceaux de même poids. Façonner ensuite chaque pâton en boule puis l’écraser en un disque épais. Laisser détendre 20 minutes couverts avec un linge (dans mon cas, je n’ai pas laissé détendre, j’ai attaqué tout de suite l’étape suivante car je manquais de temps).
  8. Préchauffer une poêle à fond épais sur feu vif (sur une plaque vitro céramique. Sur du gaz, il sera peut être bon de mettre moins fort).
  9. Pendant ce temps, étaler au rouleau un ou deux pâtons (en fonction de la taille de votre poêle) de manière à former un disque ovoïde d’environ 0,8 cm d’épaisseur (correspond à un ovale d’environ 15 cm x 12 cm). N’hésitez pas à fariner la surface de la pâte et de la retourner 2 ou 3 fois pendant l’étalement.
  10. Dès que la poêle est très chaude, la huiler légèrement (ou pas si c’est de l’anti adhésif) et y déposer rapidement une (ou deux) pita (en évitant de mettre de la farine). Laisser cuire 30 secondes, le temps de voir apparaître quelques bulles et retourner  avec une large spatule. La pita au bout d’une petite minute doit buller, gonfler et se transformer en mignon petit ballon (ça c’est la théorie, chez moi elle n’a jamais fait le ballon. Elle a gonflé, mais point de baballe). La retourner encore et laisser dorer quelques secondes. L’opération de cuisson de la pita à la poêle ne devrait pas excéder 3 min par pita.

Même si elles n’ont pas autant gonflé que prévu (peut être dû à un manque de repos de la pâte), le pain était délicieux pour aller avec le hoummous.

P1080012

Le hoummous

Voici une recette que l’on retrouve sur tout le pourtour du bassin méditerranéen, le houmous. Encore une recette ultra facile, on met tout dans une moulinette ou un blender et on mixe. Et voilà c’est fini.

L’original se fait avec du tahiné, mais je n’en avais pas donc je l’ai remplacé par de l’huile de sésame. On peut adapter les proportions en fonction de ses goûts, plus d’huile d’olive, de citron ou d’huile de sésame, c’est selon vos envies. Personnellement, je l’aime pas trop mou, donc je ne rajoute pas plus de liquide, mais si on veut on peut le détendre avec un peu de jus de cuisson des poix chiche.

P1080013

Ingrédients :

  • 400 g de pois chiche en boîte ou en bocal (égouttés)
  • le jus d’un demi citron
  • 1 gousse d’ail
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 1 càs d’huile de sésame
  • sel et poivre
  1. Mettre tous les ingrédients dans le bol d’un mixer et mouliner jusqu’à formation d’une belle pâte homogène.
  2. Rectifier l’assaisonnement et ajouter un peu de zeste de citron si vous voulez.
  3. Mettre au frais et déguster avec des pains pita.

P1080019