Archives mensuelles : avril 2009

Un manga sur Ubuntu

Je suis tombé là dessus au hasard de mes lectures linuxiennes sur le net anglophone. Un manga sur Ubuntu nommé Ubunchu a été réalisé par un Ubuntero japonais et traduit par le bloggueur Doctormo.

ubunchu-header

Je trouve l’idée d’un manga sur Linux et dans ce cas plus particulièrement Ubuntu assez drôle. La promotion de notre OS favori se fait de toutes les façons possibles même les plus originales.

On retrouve bien l’ambiance des dessin animés du Club Dorothée (aie, fallait peut être pas que j’en parle de ça). Ça me rappelle ma jeunesse et les mercredi rivés devant le petit écran.

Allez lire ce petit bout de BD de 11 page sans prise de tête, mais à réserver aux anglophones, sauf si vous voulez seulement vous délecter des graphismes.

EDIT : une version français existe (avec des fôtes d’ortografe apparemment), vous pouvez la lire à cette adresse

Vu sur doctormo

Une belle sélection de fonds d’écran BSD (no linux here)

BSD daemonetteLes wallpapers, c’est vrai que c’est sympa pour égayer un bureau tristounet, et  bien vous allez pouvoir vous en donner à cœur joie  avec cette sélection de fonds d’écran ayant pour thème BSD. Pas de Linux ici, sauf quand il se fait maltraiter par la mascotte BSD, le petit diablotin (d’où la photo de la jeune fille en tenue, hum moulante). Il semble y avoir une rivalité aussi profonde avec Linux qu’avec Mac et Windows, peut être même plus au vu de ces fonds d’écran.

Ce n’est pas grave, je ne suis pas rancunier et je vous ai fait un sélection de mes favoris.

BSD Wallpaper 1

BSD Wallpaper 2

BSD Wallpaper 3

BSD Wallpaper 4

BSD Wallpaper 5

Pour en voir plus, il faudra vous rendre sur les deux site à l’origine de ce billet ICI (40 wallpapers) et LA (100 wallpapers). Il y a bien sûr quelques doublons entre ces deux listes.

Et si vous n’en avez pas encore assez, il reste le premier billet que j’avais fait avec une sélection de 45 fonds d’écran Linux et BSD.

[Firefox du mercredi] Tab Mix Plus

Pour ce premier billet récurrent ayant pour sujet Firefox, ses extensions et ses moteurs de recherche, enfin mes favoris, je voulais vous présenter ou représenter TabMix Plus. Comme son nom l’indique, TMP va vous aider à gérer finement la navigation avec les onglets (tab en anglais). C’est une des premières extensions que j’ai installé et c’est toujours le cas quand je refais une install de zéro (quand c’est possible, car il y a certaines incompatibilités, je ne peux pas l’utiliser sur mon eeepc par exemple, c’est un bug connu apparemment). Mon but principal c’est de n’avoir que de nouveaux onglets qui s’ouvre à chaque fois que je clique sur un lien, quel qu’il soit.

QU’EST CE QU’IL FAIT TABMIXPLUS ?

Le principe de TabMixPlus, c’est de vous permettre de gérer le plus finement possible le comportement de vos clics de souris (quel que soit le bouton d’ailleurs), l’ouverture et la fermeture des onglets, mais aussi la gestion de l’ouverture de Firefox (il retient les onglets ouverts lors de la fermeture de la session et les restaure à la prochaine ouverture).

ON LE TELECHARGE OU ?

Tout d’abord, il faut savoir que la dernière version présente sur le site des extensions de Firefox n’est pas du tout à jour. Il faut donc aller sur le forum de l’extension, à cette adresse, et télécharger la version de développement. Je n’ai pas noté lors de mes utilisations de plantage particulier avec l’utilisation de cette version.

ET IL FAIT QUOI EXACTEMENT ?

Voici un pas à pas de tous les onglets avec une présentation rapide des fonctions de chacun d’eux (celles que j’utilise en tous les cas).

On ouvre les options de TMP dans le menu Outils > Options de TMP

LIENS
TMP Liens
Dans cet onglet, toutes les ouvertures de liens sont paramétrable finement, avec une liste de choix déroulants, donnant le choix entre l’onglet courant, un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre de Firefox.

Une fonction sympathique est la possibilité d’empêcher l’ouverture d’un onglet vide lors d’un téléchargement de fichier, ce qui est inutile et particulièrement désagréable.

ACTIONS

Plusieurs sous onglets ici qui concernent l’ouverture des onglets, leur sélection, leur fermeture, fusion et leurs fonctionnalités.

  • Ouverture

TMP Liens

La fonction qui m’intéresse dans celui-ci est le fait d’ouvrir les nouveaux onglets toujours à la fin de la barre d’onglet. On fait ça en décochant la case « Ouvrir les nouveaux onglets à la suite de l’onglet courant ».

Également très utile, les cases à cocher pour choisir l’ouverture des nouveaux onglets à partir des marques pages, historique, barre d’adresse, barre de recherche et groupes de marque pages.

  • Fermeture

TMP actions fermeture
Ici on peut choisir par exemple de ne pas fermer Firefox lors de la fermeture du dernier onglet (pour les étourdis rapides dans mon genre c’est utile) ou quel est l’onglet qui va s’afficher (s’il en reste un d’ouvert) lors de la fermeture d’un autre onglet.

  • Fonctionnalité des onglets

TMP actions fonctionnalités
Ici, la possibilité de réouvrir les derniers onglets fermés est une très bonne idée. Encore une fois, quand on ferme un peu vite ses onglets, avoir cette possibilité est utile. Vous pouvez choisir le nombre d’onglets mémorisé (plus il y en a, plus la mémoire est sollicitée, alors mollo sur ce réglage si vous n’avez pas une bête de course).

Deuxième option utile, le paramétrage du Ctrl + Tab qui permet de scanner les onglets avec ce raccourci clavier et d’avoir éventuellement un petit pop-up graphique listant les onglets ouvert. Il y a une extension qui ne fait que ça. Avec TMP, vous pouvez la bazarder, elle devient inutile.

APPARENCE

  • Barre d’onglet

TMP apparence barre onglet
Dans ce menu, on peut choisir ce qui apparait ou pas dans la barre d’onglet, s’il faut la cacher, à quelle condition ou pas du tout et sa position.

  • Onglet

TMP apparence onglet.png

Dans ce sous menu, il y a des options que j’apprécie particulièrement comme le fait de « surligner » (en fait différencier) les onglets non lus et la possibilité de personnaliser ce surlignage.

On peut également choisir d’afficher ou pas les icônes de verrouillage et protection (je ne m’en sers pas personnellement) et une barre de progression du chargement de la page dans l’onglet (comme Opera il me semble) et surtout de virer le bouton de fermeture sur chaque onglet.

Enfin, dernière possibilité que j’adore (et qui va vous rendre service si vous avez un eeepc ou que vous aimez gagner de la place), c’est de pouvoir choisir la largeur mini et maxi de l’onglet dans la barre d’onglet.

SOURIS

  • Interface gestuelle

TMP souris interface.png
Un autre truc que j’apprécie, mais qui demande un certain temps pour s’habituer, c’est la sélection automatique d’un onglet au survol du pointeur de la souris. C’est à dire que vous économisez un clic, en plaçant simplement la flèche du pointeur au dessus de l’onglet que vous voulez sélectionner. Troublant au départ et très pratique par la suite si vous devez changer rapidement et plusieurs fois d’onglet.
Je ne me sers pas des autres options dans ce menu.

  • Gestion des clics

TMP souris gestion clic

Ici, c’est l’opulence et je vais être forcé de ne pas rentrer dans les détails tant les possibilité de customisation sont nombreuses.
Pour faire court, vous pouvez choisir quelle action les double clic, clic milieu, ctrl, Maj et Alt clic auront sur les onglets et la barre d’onglet.
Ceux qui me sont le plus utiles sont :
– double clic sur un onglet pour l’actualiser
– clic milieu (la molette de votre souris si vous en avez une) pour fermer un onglet / pour rouvrir le dernier onglet fermé si clic milieu sur la barre d’onglet.
MENU

TMP menu
Vous allez pouvoir choisir afficher ou non toute la palette des action assignable aux menus contextuels ou au menu principal. Là à vous de voir, perso, je préfère quand c’est très peu chargé car sinon je m’y perds vite.

SESSION

TMP session.png

Dans ce dernier menu, vous allez pouvoir choisir entre le gestionnaire de session de FF ou celui de TMP.
Les options sont là encore nombreuses et vous pourrez paramétrer finement le comportement de FF quand il démarre, le choix de la session à afficher, comment il la restaure, s’il faut demander une confirmation, …

En prime, voici mon fichier de préférences, que vous pouvez importer si ça vous dit, afin d’avoir la même configuration que moi.

Pour celà, rien de plus simple. En bas à droite de la fenêtre d’options, vous avez un bouton Réglages. En cliquant dessus, l’option importer / exporter / restaurer les réglages par défaut sera visible.

En conclusion, TMP est une extension extrêmement utile, mais foisonnante de fonctions. Elle remplace avantageusement plusieurs autres extensions qui ne font qu’une partie de ce qu’elle accomplit. Autre point non négligeable, elle est toujours en développement actif.

Points forts :

  • très complète
  • addictive et adaptable au comportement de son propriétaire
  • fichier de préférences exportable
  • paramétrage des actions de la souris
  • gestionnaire de démarrage performant

Points faibles :

  • complexe à paramétrer si on part de zéro
  • lourde (mais remplace avantageusement plusieurs extensions)

Mes sentiments sur Xandros Presto après une utilisation plus longue

presto-logoComme promis, j’ai utilisé un peu plus Presto après mon test rapide et j’ai tenté de le rendre plus user friendly en le customisant un peu. Voici le résultat de mes tentatives.

HARDWARE

Le clavier : le mapping ne peut pas être changé tant qu’on reste sur la béta. On est donc condamné à se contenter d’un clavier qwerty, ce qui est très gênant pour un francophone. Apparemment, c’est une question récurrente et la livraison finale devrait corriger cela. Normalement ca devrait sortir le 13 avril (toujours rien à l’heure où j’écris ce billet).

La carte graphique : en fait il y a bien un driver nvidia d’installé par défaut … J’ai même réussi à ouvrir l’interface des nvidia-settings pour tenter de configure mon dual screen, mais je n’y suis pas arrivé. Le xorg.conf ne veut pas se laisser écrire même avec sudo (qui est installé, je l’ai utilisé pour d’autre manipulation). Par contre, une question me taraude, que se serait-il passé si j’avais eu une ATI ?

SOFTWARE

Le site Apps Store est bien fait, le moteur de recherche efficace et le choix des applications grand. Ils utilisent le mode d’installation cnr, mais derrière ce sont des paquets deb qui sont installés. Il y a du choix et pour tous les gestionnaires de bureau (GNOME, KDE et XFCE sont représentés après un survol rapide).

En fait, je pense que c’est une base de Debian Lenny avec un bureau xfce qui est utilisé comme « moteur graphique ».

J’ai essayé d’installer Gedit, Mplayer, gnome-do et le paquet gnome-utils (pour l’utilitaire de screenshots). Sur ces quatre paquets seuls gnome-do et gnome-utils sont installés correctement.

Pour ce qui est de Mplayer, pas moyen de le faire démarrer via un raccourci dans le tableau de bord et Gedit n’apparait nulle part (malgré une double tentative d’installation et le fait que Presto me dise que ce paquet est déjà installé). Ces deux paquets n’apparaissent pas dans le récapitulatif des applications installées dans le menu de l’apps store, qui reprends normalement tous les programmes qui ont été ajouté via internet. J’ai donc le sentiment que le terme béta n’est pas galvaudé pour ce qui est de l’installation des applications.

Par contre, comme on est sur une base debian, il ne devrait pas y avoir de problème pour installer apt et profiter des dépôts qui vont bien. Je n’ai pas testé cette possibilité mais je l’ai vue mentionnée sur le forum de Presto.

La barre de raccourci est super chiante à configurer. Je ne sais pas si c’est moi qui ai du mal avec Xfce, mais j’ai du mal quand même …

En conclusion, le fait de ne pas avoir de clavier français et d’avoir pas mal de difficulté en font des points durs pour une utilisation intensive au quotidien. Comme je le disais dans mon premier billet, pour checker rapidement ses mails ou balancer des mp3 sur une clé usb, ça le fera. Pour autre chose, c’est quand même encore un peu léger. Donc pas de doute, c’est bien encore une béta.

Lancer un programme au démarrage de Puppy Linux 4.2

puppy linux 4.2 desktop bureauEn fait, pour permettre à un programme de se lancer au démarrage avec la nouvelle version de Puppy Linux (et peut être les anciennes, je n’ai pas vérifié ce point), il suffit de faire un raccourci dans un répertoire du dossier root qui s’appelle startup, soit démarrage en anglais.

Donc, on ouvre deux fenêtres de l’explorateur de fichiers, qui par défaut s’appelle Rox Filer, et on se place dans le dossier contenant les applications (le plus dur c’est de le trouver …). Dans l’autre, on ouvre le fameux dossier /root/Startup.

Ensuite, il ne reste pus qu’à faire glisser les applications d’une fenêtre à l’autre en choisissant de faire un symbolic link.
Et voilà, au prochain démarrage, vos applications pourront s’ouvrir automatiquement.

Un curry indien à l’agneau, façon bunha

Aujourd’hui, une recette de curry indien doux avec une marinade au yaourt. J’avais envie d’un curry d’agneau depuis des semaines, c’est fait.
Mon truc pour ne pas galérer avec l’agneau, c’est d’acheter des gigots quand ils sont en promotion (comme en ce moment, vive l’agneau pascal) et de les désosser et débiter en cubes, puis direction le congélateur. Comme ça, quand l’envie d’un curry ou d’un navarin me prend, pas de problème, il suffit de décongeler un sac de ces cubes de viande.

Ingrédients :

  • 500 g d’agneau désossé en cube de 1 à 2 cm
  • 1 c à c de sel
  • 250 g de yaourt nature (2 yaourts)
  • du piment rouge (selon votre convenance)
  • ½ c à c de curcuma
  • 1 c à c ½ de graine de pavot
  • 2,5 cm de gingembre frais
  • 3 clous de girofle
  • 1 c à c de coriandre moulue
  • 2 bâtons de cannelle ou 1 c à c de cannelle en poudre
  • 4 gousses de cardamome verte
  • 3 ou 4 gousses d’ail (selon votre convenance)
  • 3 c à s d’huile végétale ou de ghee
  • 2 oignons coupés en rondelles fines
  1. Mélanger le sel et le yaourt dans un saladier. Y ajouter le piment, le curcuma et l’agneau. Laisser mariner 15 mn.
  2. Agneau Bunha 02

  3. Pilez au mortier (ou réduire en purée avec un mixer ou une moulinette) le pavot et le gingembre. Pilez également les clous de girofle, la cannelle, la coriandre, les cardamomes (sans oubliez de sortir les graines des gousses avant !!) et l’ail.
  4. Agneau Bunha 05

  5. Faire chauffer l’huile dans un faitout et y faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils dorent.
  6. Agneau Bunha 06

    Agneau Bunha 07

  7. Rajouter les épices et laisser cuire 2 ou 3 mn. Attention à ne pas laisser brûler.
  8. Ajouter l’agneau et la marinade. Faire cuire à feu doux au moins 30 mn, jusqu’à ce que la viande s’attendrisse et que la sauce s’assèche.

Agneau Bunha 09

Agneau Bunha 11

Si vous préférez avec plus de sauce, ne laissez pas la sauce réduire trop et cuisez à couvert
Servir avec un riz blanc, aux épices ou au lait de coco.

Moblin a été transféré par Intel à la Fondation Linux

moblin point orgJ’ai déjà parlé de Moblin, cette distribution Linux développée par Intel pour s’accorder avec ses propres processeurs de la série ATOM et qui a pour ambition principale de diminuer drastiquement le temps de boot.

Et bien Intel vient de transférer les sources du projet à la Fondation Linux. Cela devrait (en plus d’avoir une plus grande transparence) permettre d’accélérer le développement et d’étendre le champ d’action de Moblin aux processeurs ARM (qui semblent en vogue actuellement sur les projets de Netbooks).

Bon c’est pas pour ça que je pourrais le faire tourner efficacement sur mon 701 (qui ne possède pas un ATOM mais un vulgaire Celeron), mais qui sait, si je change de machine un de ces quatre … Je vais quand même essayer de la tester vite fait en live USB sur mon eeepc.

Vu sur PC World