Archives par mot-clé : crème patissière

Le Flan Parisien de Thierry Marx



Nous avons dans la région un atelier qui fait un des meilleurs flans qu’il m’a été donné de tester. Un vrai bonheur. Mais à faire à la maison avec ma fille allergique au gluten, c’est plus compliqué.

Nous avons donc testé cette recette extraite de l’émission Les carnet de Julie et courtoisie de Thierry Marx. Nous n’avons pas gardé la pâte brisée, mais je vous la laisse dans la recette quand même, car un vrai flan parisien, c’est avec de la pâte.

Mais la crème est vraiment délicieuse, crémeuse à souhait.

Ingrédients :

  • 1 pâte brisée
  • 325 g de lait entier
  • 200 g de crème fraîche liquide
  • 130 g d’eau
  • 1 gousse de vanille
  • 20 g de vanille liquide
  • 3 œufs entiers
  • 3 jaunes d’œufs
  • 160 g de sucre semoule
  • 60 g de maizena
  1. Foncer la pâte brisée dans un moule à manqué (entre 20 et 24 cm cm de diamètre) et la placer au froid.
  2. Faire chauffer le lait, la crème fraîche liquide, l’eau et la gousse de vanille (préalablement grattée).
  3. Dans un cul de poule, mélanger le sucre avec la maïzena et les œufs et la vanille liquide. Mélanger petit à petit le lait à ébullition pour tempérer l’appareil.
  4. Couper le feu et mélanger rapidement sans jamais cesser de fouetter. La crème doit prendre du corps et s’épaissir.
  5. Verser la crème sur le fond de tarte, laisser cuire 5 minutes à 220°C puis 30 minutes à 180°C.
  6. A servir après refroidissement total.

Le biscuit aux noisettes



Voici un petit gâteau sans prétention quand il est servi seul, qui pourra servir de base à un dessert plus recherché, en ajoutant par exemple une crème pâtissière ou une mousse au chocolat ou à la noisette (ou les deux, miam).

  • 60 g de poudre d’amande
  • 20 g de maïzena
  • 3 blancs d’œufs
  • 125 g de sucre
  1. Séparer les blancs des jaunes (et réserver les 3 jaunes pour en faire une mayonnaise ou une crème pâtissière).
  2. Fouetter les blancs en neige. Lorsqu’ils commencent à être mousseux, ajoutez la moitié du sucre petit à petit en continuant à battre.
  3. Lorsqu’ils sont fermes, ajouter le reste du sucre, et finir de battre jusqu’à ce qu’ils soient lisses et brillants
  4. Dans un saladier, mélanger la farine et la poudre d’amande tamisées, puis ajouter les blancs en deux ou trois fois, en soulevant la pâte, qui doit conserver un maximum d’air et de volume.
  5. Étaler pour avoir une épaisseur régulière sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfourner 10 min à 200°C.
  6. Laisser tiédir et retirer le papier cuisson.

La crème pâtissière à la vanille (sans gluten)



Encore un post it pour se mettre de côté cette délicieuse recette de crème pâtissière.

Je vous la conseille pour la confection d’un fraisier par exemple.

oh le beau fraisier !!

Ingrédients :

  • 1/2 litre de lait entier
  • 1 pincée de sel
  • 4 jaunes d’œufs
  • 40 g de maïzena
  • 20 g de beurre
  • 80 g de sucre
  • 1 càc d’extrait de vanille
  1. Faire chauffer le lait avec la vanille et le sel jusqu’à ébullition.
  2. Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit mousseux.
  3. Incorporer la maïzena.
  4. Ajouter le lait chaud petit à petit en fouettant vigoureusement.
  5. Remettre le mélange sur le feu jusqu’à épaississement.
  6. Une fois la crème tiédie jusqu’à la température du corps, incorporer le beurre en fouettant.
  7. Filmer et mettre au frais.

La tarte suisse aux abricots



Encore une recette héritage familial du côté de ma chère et tendre (comme la flognarde aux poires ou le gratin de courgettes). C’est une invention de la grand mère. Et un pur délice. Un gâteau moelleux, avec des abricots et surtout des nids de crème pâtissière. Mmm.

tarte suisse aux abricots 03

Ingrédients :

Crème pâtissière

  • 50 cl de lait
  • 60 g de farine
  • 100 g de sucre en poudre
  • 2 jaunes d’œufs (utilisez les blancs pour faire des financiers par exemple)
  • 1 sachet de sucre vanillé

Biscuit

  • 1 boite d’abricots au sirop
  • 75 g de beurre
  • 100 g de sucre en poudre
  • 125 g de faine
  • 2 œufs
  • 1 c à c de levure
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de sucre vanillé
  1. Préparer un peu en avance la crème pâtissière (pour qu’elle soit tiède). Dans un petit saladier, travailler le sucre et les jaunes d’œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit mousseux.
  2. Ajouter la farine et bien incorporer.
  3. Porter le lait à ébullition.
  4. Délayer petit à petit le mélange sucre – œufs – farine avec le lait encore chaud (mais pas trop pour ne pas cuire les œufs).
  5. Remettre sur le feu et chauffer sans cesser de tourner. Arrêter dès les premiers bouillons.
  6. Ajouter à ce moment le sucre vanillé.
  7. Laisser tiédir.
  8. Pour le biscuit : Battre les œufs en omelette et ajouter les sucres. Battre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  9. Ajouter ensuite la farine, le sel et la levure, puis le beurre fondu.
  10. Si vous n’avez pas de moule en silicone, beurrez votre moule et y verser la pâte.
  11. Faire de grosses « tâches » dans la pâte avec des cuillerées à soupe de crème pâtissière.
  12. Dans chacune de ces « tâches », insérer un abricot au sirop bien égoutté.
  13. Faire chauffer le four à 180°.
  14. Enfourner pour 25 minutes. Vérifier la cuisson du biscuit. Attention à éviter la crème quand vous faites ça, afin de ne pas laisser trop cuire le gâteau.

Tarte suisse aux abricots 01

tarte suisse aux abricots 02

Chaussons croustillants à la mirabelle

Voici une recette de saison que nous avons confectionnée avec les prunes du jardin des voisins (merci les voisins :-)), leur mirabellier croule sous les fruits cette année. Autant en profiter.

Ingrédients :

  • 4 feuilles de brick (une par personne)
  • 50 g de beurre
  • 200 g de mirabelles dénoyautées

Pour la crème pâtissière

  • 50 cl de lait
  • 1/2 gousse de vanille ou de l’extrait de vanille
  • 2 c à s de rhum ou d’alcool de prunes
  • 4 jaunes d’œufs
  • 125 g de sucre en poudre
  • 60 g de farine

Pour le coulis de fruits rouges :

  • une fois n’est pas coutume, acheté chez Picard
  1. Préparer la crème pâtissière : porter le lait à ébullition avec l’alcool et la vanille. Enlever la gousse si c’est sous cette forme que vous utilisez la vanille.
  2. Fouetter les jaunes d’œufs et le sucre dans un saladier jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  3. Ajouter la farine, puis une partie du lait en fouettant bien.
  4. Reverser le mélange dans la casserole et faire cuire à feu doux en remuant jusqu’à ce que la crème soit épaissie.
  5. Laisser tiédir.
  6. Beurrer au pinceau les feuilles de brick sur 1 face.
  7. Garnir chaque feuille (côté non enduit de beurre) de 3 ou 4 cuillères à soupe de crème pâtissière et de prunes (entre 8 et 12, au goût de chacun).
  8. Replier la feuille pour qu’elle soit fermée et forme un chausson « hermétique ».
  9. Faire chauffer du beurre dans une poêle. Quand il est fondu, y faire dorer les chaussons, 1 par 1 ou plusieurs à la fois selon la taille de votre poêle.
  10. Servir tiède, accompagné du coulis.

chausson mirabelle

Attention, les chaussons ont tendance à fuir pendant la cuisson car la crème se liquéfie un peu. Pas de panique, il faut seulement être précautionneux au moment de les retourner.