Archives par mot-clé : rhum

Le gâteau au yaourt



Quand j’ai envie d’un gâteau facile et rapide à faire en ce moment, je me dirige immédiatement vers un gâteau au yaourt. Il a pleins d’avantages. Pas besoin de peser les ingrédients puisqu’on se sert du pot du yaourt comme mesure, moins de vaisselle à faire, rapide et facile et c’est un gâteau qu’on peut aromatiser facilement et les ingrédients sont ce qu’il y a de plus basique.
La seule concession à la recette d’origine est le remplacement de l’huile par du beurre. Je ne suis pas fan de l’huile en pâtisserie.

Le résultat est un gâteau tendre et moelleux si on fait bien attention à ne pas trop le cuire.

Ingrédients :

  • 1/2 paquet de levure
  • 1 pot de yaourt
  • 20 g de beurre fondu
  • 2 pots de sucre
  • 3 pots de farine
  • 1 pincée de sel
  • 2 œufs
  • 1 zeste de citron ou d’orange
  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Mélanger les oeufs et le sucre pour que l’appareil blanchisse.
  3. Ajouter le yaourt
  4. Ajouter la levure, le sel et la farine
  5. Finir en ajoutant le beurre fondu.
  6. Aromatiser la pâte avec le zeste d’un citron ou d’une orange non traitée, ou du rhum, du cacao, …
  7. Remplir un moule à manqué ou à cake avec la préparation.
  8. Enfourner pour 30 minutes. Bien vérifier le degré de cuisson au bout de 20 minutes. Pour qu’il reste bien moelleux, éviter de le laisser trop cuire.

Les bananes flambées

Cette semaine, le classique des classiques de la cuisine et des desserts antillais, la banane flambée. On est loin de la chose immonde qu’on sert par exemple dans les restaurants chinois, qui est plutôt un beignet. Ici, rien que des bananes, du sucre, du jus d’orange et bien sûr, du rhum.

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 6 à 8 petites bananes (ici des figues pommes de Guadeloupe)
  • 1 orange
  • 25 g de beurre
  • 3 à 4 c à s de sucre (de canne si possible)
  • 3 à 4 c à s de rhum agricole
  1. Dans une poêle, faire fondre le beurre.
  2. Faire revenir les bananes (coupées en 2 si nécessaire), jusqu’à ce qu’elles soient dorées.
  3. Ajouter le sucre et attendre qu’il se transforme en caramel.

    bananes flambées 02

  4. Mettre le jus de l’orange et bien mélanger avec le sucre / caramel.

    bananes flambées 05

  5. En fin de cuisson, lorsque les bananes sont bien moelleuses, ajouter le rhum et le faire flamber.
  6. Servir immédiatement avec une boule de glace vanille ou de sorbet coco.

bananes flambées 09

Les cannelés bordelais

Un grand classique de la pâtisserie et de la région bordelaise. Une douceur sans nom, un de mes desserts favoris et qui fera grande impression si vous le servez à vos amis. Et pourtant rien de compliqué la dedans si vous n’êtes pas pressés, que vous avez les moules adéquats (qui se trouvent très facilement en silicone aujourd’hui) et que vous les cuisez correctement.

Ingrédients :

  • 2 œufs entiers + 2 jaunes
  • 250 g de sucre glace
  • 3 c à c d’extrait de vanille (ou une gousse)
  • 2 c à s de rhum ambré
  • 50 cl de lait
  • 100 g de farine
  1. Si vous utilisez une gousse de vanille, fendez la en 2 dans le sens de la longueur, retirer les petits grains qui se trouvent à l’intérieur et mettez la dans une casserole avec le lait que vous porterez à ébullition. Laisser reposer quelques heures.
  2. Mélanger le sucre et les œufs dans un saladier et battre énergiquement au fouet pour que le mélange blanchisse.
  3. Ajouter ensuite la vanille (si vous utilisez de l’extrait), le rhum et la farine.
  4. Délayer l’appareil avec le lait (duquel vous aurez retiré la gousse et qui aura été filtré pour retirer les éventuel morceaux restant).
  5. Laisser reposer la pâte pendant 24 heures au réfrigérateur, le mieux étant une bouteille plastique. Les proportions donnent environ 1 litre de pâte.

    canneles 01

  6. Une fois la pâte reposée, poser les moules sur une tôle à pâtisserie et les remplir au 3/4 de leur capacité.

    canneles 03

    canneles 02

  7. Enfourner dans le four préchauffé à 190 / 200 ° selon votre four, et laisser cuire 1h ou 1h10. Les cannelés sont cuits lorsque leur chapeau est à la limite du brûlé. Comme on dit du côté de Bordeaux, « quand c’est noir c’est cuit ». Sans aller jusque là, c’est presque çà.

    canneles 04

    canneles 05

  8. Si vous avez peur que les chapeaux brûlent, vous pouvez mettre une feuille de papier aluminium dessus. Ça ralentira le noircissement. En général, je la mets vers 45 minutes de cuisson.

canneles 07

canneles 08

Bon appétit

Edit du 07/06/2010 : surtout ne remplissez pas vos moules à l’avance. Le résultat est vraiment désastreux à la cuisson. Donc remplir les moules avec la pâte froide juste avant d’enfourner.

Des crêpes à la Chandeleur

Une fois n’est pas coutume, un petit billet de saison avec la recette des crêpes. Comme c’est la Chandeleur le 2 février 2009, donc aujourd’hui, ça s’imposait. Vous me direz que les crêpes, il n’y a rien de plus simple, est-ce qu’on a besoin d’une recette. OUI, car c’est trop bon !! Et il n’y a rien de pire que des crêpes fadasses.

En fait, pour faire des crêpes, tout est une question de proportions entre l’œuf et la farine, le reste je le fais au pif. C’est ça aussi la cuisine à la maison. La proportion est simple puisque c’est 1 oeuf = 100 g de farine.

Cette recette est également l’occasion pour moi de tester l’inclusion de la vidéo en plus des photos (Daria, tu es contente ? ;-)). N’hésitez pas à me dire ce que vous ne pensez.

Pour une quinzaine de grandes crêpes

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 300 g de farine
  • 2 c à s de sucre
  • 1 c à c de sel
  • du lait (environ 1 litre)
  • de l’extrait de vanille
  • du rhum vieux
  • du beurre (pour la cuisson)
  1. Mélanger la farine, le sucre et le sel dans un saladier.
  2. Y casser les œufs et battre le mélange jusqu’à ce qu’ils soient incorporés à la farine. Si c’est vraiment trop dur ajouter un peu de lait pour délayer juste ce qu’il faut pour obtenir une pâte épaisse et sans grumeau (c’est le plus important). SI vous faites la pâte à la main, n’hésitez pas à battre comme un fou, au robot, c’est plus facile forcément.
  3. Finir d’ajouter le lait pour que la pâte soit à la bonne consistance. Surtout pas trop épaisse, mais pas trop liquide non plus, sinon vous aurez du mal à faire cuire vos crêpes.
  4. Ajouter à la fin le rhum et l’extrait de vanille à votre goût (2 c à s au moins pour le rhum et une bonne c à c pour la vanille dans notre cas).
  5. Laisser reposer la pâte si possible pendant quelques heures, mais je n’ai jamais eu de problème quand j’ai attaqué directement la cuisson après avoir fait la pâte, donc le repos est optionnel.
  6. Faire chauffer une poêle, ou une crêpière si vous en avez une. Sortez le beurre.
  7. Quand la poêle est chaude, mettre un peu de beurre au fond et verser une louche de pâte dans la poêle (tout dépend bien sûr de la taille de votre poêle) et faites tourner la poêle pour faire glisser la pâte sur toute sa surface. C’est ici qu’on se rend compte de l’importance de la consistance de la pâte.

    crepes 01

  8. Faire cuire quelques minutes sur chaque face et réserver sur une assiette.

    crepes 02

  9. Renouveler jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte.
  10. Essayer de ne pas les dévorer au fur et à mesure 🙂

Pour la garniture, the sky is the limit.

Moi je les préfère avec du sucre, pour sentir les bons parfums du rhum et de la vanille ou alors carrément avec du Nutella. Ou de la confiture de lait (recette à venir … teaser teaser).

Bon appétit (là je n’ai aucun doute !!)