Archives mensuelles : août 2012

Les ficelles picardes

J’habite dans l’Oise alors les ficelles picardes ça me connait … En fait non, je n’en fait jamais. Mais là une envie subite et paf retour en 3ème dans mon cours d’EMT et première recette de l’atelier cuisine … les ficelles picardes, bien entendu. Quand j’y repense cette année de troisième a posé pas mal de bases de ma cuisine en un sens. J’ai longtemps conservé les recettes de mon cahier.

Assez discutaillé, passons aux choses sérieuses.

ficelles picardes 02

Ingrédients :

Pour les crêpes (2 par personne, soit pour 4 personnes)

  • 200 g de farine
  • 20 cl de lait
  • 20 cl d’eau
  • 2 oeufs
  • sel

Pour la garniture

  • 200 g d’emmental
  • 4 tranches de jambon blanc
  • 200 g de champignons de Paris
  • 1 l de lait
  • 100 g de farine
  • 100 g de beurre
  • sel et poivre
  • un pincée de noix de muscade
  1. Préparer la pâte à crêpe : mélanger la farine et le sel. Ajouter les oeufs et mélanger.
  2. Verser petit à petit le lait et l’eau en remuant vigoureusement au début pour obtenir un pâte sans grumeau et fluide. Au besoin, vous pouvez la passer dans une passoire fine ou un chinois. En fonction de votre farine il se peut qu’il y ait trop ou pas assez de liquide. La pâte doit être bien fluide, pas trop épaisse pour que vos crêpes soient fine.
  3. Faire cuire les crêpes et réserver.
    http://www.dailymotion.com/agatzebluz/video/x85hz0_crepes_lifestyle
  4. Laver et émincer les champignons. Les faire revenir au beurre dans une poêle jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Réserver.
  5. Découper le jambon en lamelles et râper l’emmental.
  6. Faire la béchamel : faire fondre le beurre, puis y ajouter la farine avec le sel, le poivre et la muscade. Laisser cuire une minute et ajouter en une fois le lait. remuer avec un fouet et laisser épaissir pendant 3 minutes sur feu moyen (attention aux projections si ça bout trop fort).
  7. Dans un plat passant au four, répartir un petit fond de béchamel. Réserver suffisamment de béchamel pour recouvrir les crêpes dans le plat.
  8. Mélanger au reste de béchamel les champignons, le jambon et les 2/3 de l’emmental.
  9. Fourrer chaque crêpe avec ce mélange puis les rouler et les aligner dans le plat.
  10. Recouvrir les crêpes avec la béchamel réservée et parsemer avec l’emmental.
  11. Passer au four quelques minutes pour que tout cela gratine gentiment.

ficelles picardes 01

Les beureks au fromage et aux herbes

Dans toutes les cuisines méditerranéenne et du moyen orient, on retrouve des petites bouchées de toutes les formes qui sont enrobées de pâte craquante, quelle que soit son nom (filo, brick, …). On peut les fourrer avec ce que l’on veut, ce que l’on a sous la main, sucré ou salé d’ailleurs. C’est très pratique à manger (avec les doigts ;-)) et très bon.

Les beureks sont une spécialité arménienne, que j’ai dégusté pour la première fois chez une copine dont c’était les origines. Direct depuis la source. et il y a quelques semaines, nous avons eu envie de nous en faire. Ce n’est pas bien compliqué, on fait un peu comme on veut. Pour le fromage de la farce, la féta seule ça ne fond pas bien et c’est très salé, nous avons donc coupé avec un peu de mascarpone qu’il nous restait, mais on pourrait très bien le remplacer par un yaourt à la grecque qui serait plus diététique …

Beurek 02

Ingrédients :

  • 200 g de féta
  • 200 g de mascarpone
  • 2 c à s de persil
  • 2 c à s de ciboulette
  • 1 oeuf
  • poivre
  • 100 g de beurre
  • 2 paquets de feuilles de pâte à filo
  1. Écraser la féta à la fourchette dans un petit saladier. Ajouter le mascarpone et l’oeuf entier. Poivrer et mélanger.
  2. Ajouter les herbes hachées.
  3. Faire fondre le beurre.
  4. Plier la pâte à filo pour en faire un long rectangle que vous placerez dans le sens de la hauteur.
  5. Enduire la pâte de beurre fondu. Mettre un cuillère à soupe de farce en bas du rectangle de pâte. Plier en triangle (allez voir ici, un dessin vaut mieux qu’un long discours).
  6. Mettre sur une plaque sur laquelle vous aurez disposé un papier sulfurisé.
  7. Quand tous les beurek sont faits, repasser une couche de beurre fondu et enfourner à 190° pendant 15 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Beurek 01

Avec une bonne salade bien croquante, ces petits triangles croustillants sont un régal.

Beurek 03

En vacances !!

Après une année de dur labeur et une semaine de peinture fraiche sur le blog, me voici en route pour des congés bien mérités, direction le sud de la France et l’Espagne entre deux feux de forêts.

J’ai programmé quelques billets (des recettes quand même toutes les semaines), mais je ne serai pas très connecté, donc pas de panique si je ne répond pas immédiatement. Ce sont les vacances après tout. Je serai de retour fin août.

Pour ceux qui partent comme moi, je vous souhaite de bonne vacances et pour ceux qui rentrent, bon courage à tous.

Le tajine de veau aux carottes

Quand je pense à faire un tajine, en général c’est le poulet ou l’agneau qui me vient à l’idée. Et la dernière fois, invités chez des amis, nous avons mangé un délicieux couscous (coucou Karima et Paul :-)) avec du veau. Du coup pourquoi ne pas se faire un tajine avec cette viande. Dans le couscous, c’était délicieux et fondant, aucune raison pour qu’il n’en soit pas de même dans le tajine. Grand bien nous en pris car c’est effectivement une viande qui va très bien avec ce type de préparation.

tajine veau aux carottes 02

Ingrédients:

  • 1 kg de poitrine et de collier de veau
  • 1 kg de carottes
  • 1/2 bouquet de persil
  • 1 oignon
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • sel et poivre
  • 1/2 c à c de curcuma
  • 1 pincée de gingembre en poudre
  • 1 c à c de cannelle
  • 1 c à c de miel
  1. Dans un faitout (ou un plat à tajine si vous en possédez un) faire revenir l’oignon haché dans l’huile d’olive.
  2. Ajouter la viande, la laisser bien dorer.
  3. Ajouter toutes les épices et salez.
  4. Éplucher les carottes, les couper en rondelles et les ajoutez dans le faitout.
  5. Couvrir d’eau et laissez cuire pendant 1h à feu moyen puis baisser le feu.
  6. Retirer la viande.
  7. Ajouter le persil finement ciselé et laisser réduire la sauce et enfin ajoutez le miel.
  8. Remettre la viande et servir aussitôt.

tajine veau aux carottes 01

Via le blog de Linda

Attention peinture fraîche !!

Pour ceux qui reçoivent les nouvelles de ce blog dans leur boite mail (pas nombreux, pas bien) ou ceux qui suivent par flux RSS (beaucoup plus nombreux mais j’ai des doutes sur la performance du compteur de feedburner sur ce coup là), pas de changement.

Par contre, pour toi lecteur qui arrive sur ce blog par les moteurs de recherche ou le bouche à oreille, c’est le grand chambardement.

J’ai changé de thème ce week end et je comprend pourquoi ça faisait 4 ans (déjà) que je ne l’avais pas fait. Ca m’a pris un temps de dingue. Ca va bien que je suis seul au monde pendant encore quelques jours, au calme sans les marmots et ma femme (snif, vous me manquez). J’ai donc du temps à perdre entre la cuisine et quelques heures de guitare.

Voilà donc le nouveau thème, Respo, un thème responsive, c’est à dire qu’il devrait s’afficher correctement que vous visitiez le blog avec un ordinateur, quel que soit sa résolution (même mon eeepc devrait y arriver), un smartfone ou une tablette. Bref, tout ce qui se connecte à Internet devrait pouvoir visualiser confortablement le contenu du blog.

Il reste encore quelques trucs à régler, des pages à bricoler qui datent de l’ancien thème et qui ne s’affichent pas … très correctement. On a aussi droit à des traductions incomplètes. Mais tout ça devrait rentrer dans l’ordre dans la semaine ou au plus tard à la rentrée, après mes vacances.

J’en ai profité pour faire un peu de ménage dans les plugins. Adios le formulaire de contact, de toute façon, on ne me contacte jamais par ce biais. Le mail ce n’est pas pour les chiens et vous pouvez le trouver dans la section de présentation avec tout le reste. Et buenos dias le nouveau plugin de vérification d’humanité. Jusque là, il n’y a pas assez de commentaires sur le blog à mon goût (commentez quoi, j’adore ça !!), mais par contre des spams, ça ne manque pas (environ une centaine par 24h, voire plus les jours fastes), alors je me suis décidé à mettre en place une petite vérif, mais pas un capcha, car je déteste ces machins là. Le plugin s’appelle fort à propos Are You Human et il va vérifier par un petit jeu très rapide si vous êtes bien un être humain. Pour tester ce que ça donne, et bien laissez un commentaire tiens 😉

Bon, je vous laisse vagabonder à droite à gauche sur le site, dites moi ce que vous en pensez, si ça s’affiche bien partout, si vous trouvez qu’il manque des choses, bref, communiquez avec moi.

Le granola du petit déjeuner



Quand j’ai vu la première fois des recettes de granola, avant de plonger dans les billets, je pensais que j’allais avoir droit à une tentative de recréation de l’excellent biscuit éponyme de LU. Que nenni, quelle déception dans un premier temps. Il s’agissait juste d’un vulgaire mélange de céréales pour le petit déjeuner, au premier abord qui ne se différenciait pas de ce que l’on trouve sous l’appellation Muesli dans le commerce. Et le temps faisant son oeuvre, j’ai discuté (merci Béru) et vu plusieurs autres recettes qui m’ont décidé à me lancer. Après tout, si j’arrive à faire du pain ou des recettes compliquées, le granola, ce n’est pas si sorcier.

Ce qui m’a retenu pendant un long moment, c’est l’adjonction d’huile. Je trouvais ça hors de propos pour une préparation sucrée, a fortiori pour le petit déjeuner. Mais en fait, on ne la sent pas quand c’est cuit et en plus, il manque quelque chose si on n’en met pas. Le deuxième truc qui m’a décidé, c’est que je peux mettre ce que je veux dedans. Je n’aime pas trop les noisettes et les amandes que l’on trouve en général dans ce type de céréales, alors le faire moi même résolvait ce problème. A la place : des masses de noix de cajou :-). Place à la recette.

Ingrédients :

  • 300 g de mélange de muesli tout prêt
  • 400 g de flocons d’avoine (petits ou gros en fonction de ce que vous préférez
  • 200 g de Special K
  • 150 g de sucre
  • 2 c à s de miel
  • 150 g d’eau
  • 4 c à s d’huile d’olive
  • 200 g de fruits secs (canneberges ou fraises par exemple)
  • 200 g de noix diverses (dans mon cas des noix de cajou)
  1. Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients secs : mélange muesli, flocons d’avoine, spécial K, fruits secs, cajoux. Vous pouvez faire réhydrater un peu dans l’eau chaude les fruits secs si vous les aimez bien moelleux.
  2. Dans une casserole, faire un sirop avec le sucre et l’eau. Quand le sucre est dissout, ajouter le miel et remuer jusqu’à complète disparition du miel dans le sirop. Laisser tiédir.
  3. Faire préchauffer le four à 170°.
  4. Verser  l’huile d’olive sur le mélange de céréales et mélanger intimement pour que la matière grasse soit répartie uniformément.
  5. Verser ensuite le sirop et mélanger de nouveau. Ne pas trop égrener si vous voulez des pépites. Au contraire, laisser des « paquets » se former.
    granola 01
  6. Verser sur une plaque passant au four (en prenant soin de mettre en dessous un papier sulfurisé ou une plaque de silicone, ça évite la vaisselle de la plaque).
    granola 02
  7. Enfourner pendant environ 20 minutes. Remuer à 10 minutes de cuisson puis surveiller fréquemment pendant les 7 dernières minutes de cuisson car ça peut brûler très rapidement si on n’y prend pas garde.
  8. Quand le mélange a pris une belle couleur dorée, sortir les plaques et laisser refroidir.

granola 03

Ces céréale se conservent très bien, dans une boite métallique par exemple, même si en général elle n’en ont pas le temps …

J’adore encore ajouter des pépites de chocolat dans le mélange avant de rajouter le lait. C’est encore plus gourmand.