Archives mensuelles : janvier 2014

Les 10 articles les plus lus en 2013

Je suis pile à l’heure (à la minute même) pour me faire une petite rétrospective. C’est toujours marrant (peut être seulement pour moi, le taulier de séant), de savoir ce que les gens viennent chercher sur ce blog. Les thématiques étant larges, il y en a pour tout le monde, mais qu’est ce qui fait le plus venir les lecteurs sur ce site ?

Voici donc le top 10 des billets les plus lus en 2013 :

Comment créer des modèles de message dans Gmail : de loin le plus lu, faut croire que ce n’est vraiment pas ergonomique (et je le confirme)

Présentation de 3 lecteurs audio installables sous Ubuntu : un article que j’avais commis dans un numéro de Linux Identity. Il est vrai qu’il y a un paquet de lecteurs disponible et mon humble contribution n’en effleure que 3.

Une machine à pâtes à vendre pas cher chez Lidl : même périmé, c’est un billet qui draine des lecteurs …

Supprimer la demande de mot de passe du trousseau dans Ubuntu 9.04 Jaunty : idem

Changer la pile d’une cartouche de Gameboy : celui là est vraiment étonnant. Ça veut donc dire qu’il y a toujours des gens qui jouent avec de vieilles Gameboy. Après tout pourquoi serais-je le seul 😉

[WordPress] Comment corriger l’erreur planification manquée : très utile quand on a un blog WordPress !! A même servi à Jon de GuitarNoize (qui est pourtant développeur Web)

Guitar Pro 5 : avoir les diagrammes d’accord en même temps que la partition : l’interface est tellement riche que ça ne m’étonne pas que ça serve encore.

Gérer deux écrans avec Ubuntu et Nvidia Settings : il n’y a pourtant pas tant e monde avec un dual screen à la maison.

Enregistrer un flux audio en sortie de carte son sous Linux : ahh les émissions non podcastées.

Floating guitars, des supports de guitares invisibles et classieux : un de mes coup de coeur matos de 2013. La classe. Un poil cher quand même

La surprise, c’est qu’il n’y a pas de recette de cuisine dans ce top 10, alors que c’est de loin la catégorie la plus représentée. En revanche, les astuces sous Linux sont bien présentes. Et un billet guitare fait une timide apparition en 10ème position.

Et à titre de comparaison, voici les billets écrits en 2013 les plus lus :
Les lecteurs audio dans Ubuntu : ma prose dans Linux Identity intéresse, tant mieux

[WordPress] Comment corriger l’erreur planification manquée : voir ci dessus

Floating guitars, des supports de guitares invisibles et classieux : voir ci dessus

Candy Crush Saga : remettre son compteur de vie à 5 : ce billet est un bon investissement pour les mois et les années à venir je pense. Faut dire que c’est un bon jeu.

Planches Fender, luthier et cuisinier, même combat : belle surprise. Cuisiniers guitaristes, faites vous connaitre.

[Vidéo] Super démonstration de magie électronique propulsée par l’open source : une belle vidéo, je suis content qu’elle pointe son nez dans ce top 10.

Le premier Apéro Riff était un succès : encore une belle expérience de 2013. Je regrette de n’avoir pas pu me rendre au deuxième.

Le pain pita à la poêle : oh, une recette de cuisine. Pas celle que j’aurai pensé arriver là.

Comment obtenir un flux RSS pour les timelines Twitter avec l’aide de Google Scripts : une astuce hyper pratique dont je me sers tous les jours pour suivre mes twittos favoris (j’ai horreur des clients Twitter). Twitter, je te maudis de ne plus proposer de flux RSS.

Tabernacle, vla un beau Caribou chez Duesenberg : une bien jolie guitare d’un excellent facteur d’instrument allemand qui n’a pas encore la renommée qu’il mérite.

Bon, en 2013, on voit quand même la nette apparition des billets à propos de la guitare et a me fait plaisir. Normal, c’est l’année de la reprise en douceur. Je compte encore forcer le trait en 2014. Mais je garde mon côté hétéroclite, trop la flemme de me disperser sur plusieurs blogs.

Festival Blues autour du Zinc 2014 à Beauvais

Comme tous les ans, le Festival Blues autour du Zinc revient à Beauvais capitale éternelle de l’Oise du 14 au 23 mars. Et pour la première fois depuis un long moment, je vais pouvoir y aller !!! Ça tombe bien car le programme de cette 19ème édition est vraiment très alléchant.

blues autour du zinc header

Allez, voilà la liste des artistes programmés cette année (étoilés mes choix a minima à aller voir) :

  • Eric Bibb **
  • Leyla McCalla **
  • Guy Davis
  • Sanseverino **
  • Mr Bo Weavil
  • Mélissa Laveaux
  • This Is The Kit
  • Robin McKelle & The Flytones **
  • Sean Taylor
  • St.Lô
  • Talmud Beach
  • Malted Milk
  • The Jim Jones revue
  • Jeff Lang
  • Smooth & The Bully Boys
  • CeDell Davis & Brethren
  • Anthony Joseph
  • Terakaft
  • Bees of Burden
  • The Black Cadillacs
  • Johnny Montreuil
  • Red Beans & The Pepper Sauce
  • Rough Influence
  • Ray Cashman
  • Shaggy Dogs
  • Stuff in Machine
  • The Summer Rebellion
  • Bror Gunnar Jansson
  • Zoreilles Dehors
  • Death to The Strange
  • Lonesome Dan Kase
  • John Ainsworth

Cette année, le comité du Festival a sélectionné 50 concerts représentatifs des courants musicaux du Blues avec près de 200 musiciens. Des concerts dans toutes la ville pendant plus d’une semaine, dans des salles de spectacle, des bars

Rien que le concert d’ouverture le 14 mars vaut le coup avec l’excellent Eric Bibb. Et à ce même concert, on aura droit aussi à Guy Davis et Leyla McCalla. Le lendemain rien moins que Sanseverino et Bo Weavil. Ça va dépoter.

Sur ma shopping list, il y a aussi le jeudi 20 mars Robin McKelle & The Flytones dont le nouvel album enregistré à Memphis et une ode à la Soul des 60’s.

A noter que cette année, une foire aux disques et un troc aux instruments de musique est organisée le dimanche 16 mars.

Bref, vous avez compris, qu’en plus d’être pas loin de chez mois, ça envoie du musicien de calibre. Donc allez au moins faire un tour sur le site pour vous en faire une idée. Et si vous y êtes, faites moi signe par mail (agatzebluz at gmail point com) ou sur twitter (@agatzebluz) qu’on se prenne un pot ensemble.

Pour la bonne bouche, quelques vidéos des têtes d’affiche :

Eric Bibb (il est vraiment trop cool ce mec)

Leyla McCalla et son univers original

L’inimitable Sanseverino (une tuerie en concert)

La charmante Robin Mc Kelle dans son registre Soul Jazz

http://www.youtube.com/watch?v=sa5sW5Es_ak

Fuck Me In The Ass Because I Love Jesus

Je suis tombé dernièrement sur cette vidéo de Garfunkel et Oates (Riki Lindhome et Kate Micucci) intitulé « Fuck Me In The Ass Because I Love Jesus ». Autant le contenant est mignon tout plein (deux jeunes filles chantant en s’accompagnant à la guitare et au yukulélé), autant le contenu est très acide et recommandé pour les adultes « non christian ».

La chanson dénonce l’hypocrisie des jeunes chrétiennes américaines qui veulent se garder vierges jusqu’au mariage, mais qui ont recours à des « stratagèmes » pour conserver malgré tout leur copain (un mec est un mec dirait ma belle mère).

La version ci dessous est sous titrée et dieu merci (;-)) car ça va très vite et c’est plein d’argot, donc peu compréhensible pour le commun des mortels.

Il est à noter que la brune du duo est la petite ami de Raj dans Big Bang Theory, 🙂

Les farfalles des noctambules

Encore une bonne recette de pasta facile et rapide à faire (le rêve de nos vendredi soir quand on revient du boulot claqué de sa semaine). Le nom de la recette est celle que le livre proposait, je ne suis pas sûr de l’origine, peut être justement le côté facile après une nuit en boite ?

Pates des noctambules

Ingrédients :

  • 400 g de pâtes courtes
  • 150 g de thon à l’huile (d’olive si possible)
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 2 càs de tapenade
  • 100 g de crème fraîche épaisse
  • 1 pincée de noix de muscade
  • sel et poivre
  1. Faire chauffer l’eau de cuisson des pâtes.
  2. Pendant ce temps faire revenir à feu doux dans une poêle le thon émietté avec l’huile et la tapenade. Une fois bien rissolé, ajouter la crème fraîche et couper le feu.
  3. Mettre les pâtes à cuire quand l’eau bout et suivre les indications de cuisson.
  4. 2 minutes avant la fin de la cuisson, remettre le feu sous la poêle et ajouter la noix de muscade.
  5. Égoutter les pâtes et les faire revenir dans la poêle pour bien les recouvrir de sauce.
  6. Servir bien chaud.

My Life As A One-Man Band : Tommy Emmanuel

Je crois que je ne me lasserai jamais de voir Tommy Emmanuel jouer de la guitare. Avec un concert de Sansévérino, je crois que c’est à ce jour ma plus belle expérience de concert. Ce type est phénoménal dans tous les compartiments : c’est un guitariste extraordinaire, un showman averti, un blagueur de première, une personne proche de ses  fans et très humble. Bref les voir live est une expérience à vivre au moins une fois si vous en avez l’occasion.

Dans la vidéo qui suit (enregistrée lors d’une conférence TEDx à Melbourne en Australie, son pays natal), Tommy passe en revue les rencontres, les expériences et les techniques qui ont fait de lui ce qu’il est aujourd’hui : un des plus grands guitaristes au monde, tous styles confondus.

Pour les plus techniciens des guitaristes, il y a quelques gros plans sympathiques qui augurent de quelques heures de travail en perspective.

[Test] Line 6 Pod HD 500X

Ça fait maintenant quelques semaines que je suis en possession du nouveau fleuron de la gamme Pod HD de chez Line6, le Pod HD500X. Il s’agit d’un pédalier rempli des excellentes modélisations d’amplificateurs et d’effets qui ont fait la renommée de la marque depuis de nombreuses années (et qui ont certainement mené à son rachat par Yamaha, annoncé il y a quelques semaines). 

POD_HD500X_3qtrLeft_Med

Ce nouveau pédalier est une évolution de la précédente version, le Pod HD500, sorti il y a 4 ans. En fait, il n’y a pas de révolution dans les entrailles de ce nouveau Pod, puisque les modélisations restent les mêmes. Mais à ce niveau pas la peine d’améliorer ce qui fonctionne bien, puisque les effets comme les amplis restent d’une qualité bluffante (surtout au niveau de prix affiché). Ce n’est pas pour rien que Line6 est le leader sur ce segment, la qualité est là.

Moi qui possède un Pod HD300 (ancienne génération donc), je peux vous garantir que vous ne serez pas déçu pour le son, tous les Pod de la série HD possédant les mêmes banques de son, la différence se faisant simplement au niveau  du nombre de modélisations disponibles et  du matériel embarqué.

Et c’est justement sur le matériel que Line6 a mis l’accent pour cette nouvelle version. Voici la liste des nouveautés (pompée honteusement suer le site officiel) :

CARACTERISTIQUES

  • Vaste collection d’amplis HD primés d’une incroyable authenticité.
  • Plus de 100 effets de studio et de pédales – superposez-en jusqu’à huit simultanément.
  • Enceintes et micros au choix.
  • Flexibilité incomparable pour réaliser vos sonorités:
    • Deux chaînes de signaux
    • Multiples options de routage
    • DSP dynamique dégageant plus de puissance pour les amplis et les effets
    • Boucle d’effet stéréo pouvant être insérée n’importe où dans la chaîne de signal
  • Commutateurs au pied professionnels avec anneaux de LED bien visibles
  • Palette complète d’E/S comprenant notamment des prises USB 2.0, MIDI, S/PDIF, des sorties XLR symétriques, un préampli de micro intégré etc.
  • Entrée de guitare à impédance réglable.
  • Contrôleur MIDI programmable: les commutateurs et la pédale d’expression peuvent être utilisés pour piloter des dispositifs MIDI externes.
  • Connexion L6 LINK™ permettant d’intégrer et de piloter des amplificateurs DT et des enceintes StageSource®.
  • Connexion VDI pour l’intégration et le pilotage d’une guitare James Tyler® Variax®.
  • 8 «Set Lists» de 64 mémoires.
  • 512 mémoires pour presets utilisateur.
  • La pédale d’expression assignable pilote des paramètres d’ampli et d’effet.
  • Looper interne de 48 secondes avec commutateur au pied dédié.
  • Accordeur chromatique incorporé.
  • Commutateur au pied Tap Tempo.
  • Fabrication de qualité professionnelle avec un boîtier en métal plié, une barre de protection chromée et une pédale d’expression moulée.

Donc à mon sens, le gros plus de cette version ce sont ses tous nouveaux switchs, qui font toute la différence lors de l’utilisation, et ce que l’on soit un guitariste de chambre ou de concert / répète. Ils sont beaucoup plus agréables à l’utilisation que ceux de l’ancienne version. Doux sous les pieds, mais fermes en même temps, on a beaucoup moins d’effort à produire pour changer les patchs, les banques ou jouer avec le looper.
Le fait qu’ils soient rétro éclairés, c’est la cerise sur le gâteau.

pod hd500X dark

Autre point positif pour moi qui vient du HD300, c’est la deuxième rangée de switchs (en haut de la bête), qui permettent un accès direct aux pédales que l’on peut se programmer dans chaque patch. C’est un plaisir de mettre en route directement un Tube Screamer ou un delay sans avoir à appuyer sur deux bouton pour le faire. En live, c’est quand même beaucoup plus facile à gérer. Idem pour la double chaîne de signal et le looper dont la durée est doublée.

pod hd500X 02

Le seul point que j’ai trouvé ennuyeux (et qui n’a pas évolué par rapport à la version précédente), c’est que la modification de l’égalisation, du niveau de drive ou de volume d’une simulation d’ampli via les boutons de la façade se fait avec comme point de départ la position actuelle des dits boutons et pas de celles de l’ampli dans le patch.

Par exemple si on part d’une simu de Fender Deluxe avec un gain bas mais qu’avant on a retouché un patch avec un ampli où le gain était au taquet, en bougeant les potards on va se retrouver avec un gain très élevé sur notre simu de Deluxe. Pas très pratique à mon goût.
En même temps, je n’ai pas compulsé complètement le manuel du pédalier (pardon, le manuel de pilotage, … dixit Line6. Ils ne manquent pas d’humour), alors il est possible que j’ai raté quelque chose.

En conclusion, je dirais que si vous avez déjà en votre possession un Pod HD qui vous convient au niveau du son, pas la peine de changer de matériel. Par contre, si les switchs vous embêtent ou que vous désirez un accès plus rapide aux fonctions de base comme la mise on / off des effets, foncez, c’est une excellent mouture.

Et si vous n’êtes pas encore un client de chez Line6 et que vous cherchez un pédalier qui vous rendra tous les services attendus par un multieffet moderne pour guitariste, c’est la Rolls actuellement sur le marché dans cette gamme de prix.

WTF !! Une Duesenberg Signature Johnny Depp

Je savais que Johnny Depp jouait de la guitare, pas trop mal mais bon, sans plus. Et voilà que Duesenberg lui sort une guitare signature dans un run super limité de 52 exemplaires.

depp-guitar-630-80

L’idée est sympa cela dit, le look est basé sur les tatouages de l’artiste qui sont repris sur le placage métal de la guitare de la table et sur le dos ainsi que sur la touche.

depp-guitar-two-460-85

Apparemment, une sortie en modèle de production est prévue dans un second temps.

Je n’ai pas trouvé de détails sur les caractéristiques de la guitare (bois, micro, …), il n’y en a pas mention sur le site de la marque pour l’instant. A suivre donc …

Via Guitar News | MusicRadar

La tartiflette

Ce n’est pas peu de dire que la tartiflette est avec la raclette la reine des plat de fromage de l’hiver. Peu d’ingrédients, mais beaucoup de goût grâce au reblochon et de calories (lardons, reblochon, beurre). Mais qu’est ce que c’est bon.

Ingrédients :

  • 1,5 kg de pommes de terre
  • 1 reblochon (fermier de préférence)
  • 300 g de lardons (mixte fumé et salé)
  • 3 échalotes
  • 1 càs d’huile
  • 50 g de beurre
  • sel, poivre
  1. Éplucher et couper les pommes de terre en cubes d’un centimètre et demi de côté.
  2. Émincer les échalotes finement.
  3. Mettre le beurre et l’huile dans une poêle. Quand le mélange est chaud, ajouter les lardons et les échalotes. Laisser cuire pendant trois minutes.
  4. Ajouter alors les pommes de terre. Laisser cuire à feu moyen jusqu’à ce que tout soit bien doré et que les pommes de terre soient cuites.
  5. Mettre le mélange aux pommes de terre dans un plat allant au four, de préférence assez petit en diamètre pour garder une bonne épaisseur de pomme de terre (et ne pas trop étaler le fromage).
  6. Enlever la croûte du reblochon (ou pas si vous aimez ça) et disposer sur le dessus du plat des lamelles de fromage jusqu’à recouvrir complètement les pommes de terre.
  7. Mettre le plat sous le grill du four à  220 ° jusqu’à ce que le fromage soit fondu et commence à rentrer dans le gratin. Servir immédiatement.

J’ai testé en passant les pommes de terre déjà coupée en cube au micro onde pendant 5 minutes avant de les ajouter à la poêle et ça marche vraiment pas mal. Une bonne solution pour gagner du temps si vous êtes à la bourre pour le dîner.

TC annonce le Ditto Looper X2

TC Electronics vient d’annoncer à l’occasion du Winter NAMM la sortie sur le marché du grand frère du Ditto, le looper phare de la marque, le Ditto X2. Il est plus beau, plus gros, plus fort. Mais je m’emporte.

ditto-looper-x2-persp

Cette nouvelle mouture apporte son lot de nouveautés pour les loop maniacs qui trouvaient le Ditto v1 un peu short (ce qui était le pitch de base en même temps, il était censé être simple).

En vrac, on note l’apparition d’un nouveau switch multi usage (Stopper la boucle, la passer en 1/2 vitesse ou en reverse), l’autre switch permettant également de faire plusieurs chose (par défaut Stop / Clear / Undo / redo, mais aussi appeler un « backing track), les deux permettant de passer d’une fonction à l’autre grâce à un mini toggle switchs.

Il y a aussi un nouveau port usb pour les mises à jour mais surtout permettant l’import export des backing tracks (sur PC et Mac). Sur cette fonction, un partenariat a été établi avec le site JamTrackCentral. Avec l’achat du Ditto X2 un package de BT est offert.

Bien sûr restent les valeurs sûres de la V1, le true bypass, les 5 minutes de loop possible.

Bref une grosse mise à jour de son looper pour TC. Va t’il avoir autant de succès que la première version ? L’avenir nous le dira. Ce qui fait l’avantage du Ditto c’est sa simplicité. Cette version X2 parait au premier abord plus complexe.

Pour vous faire une idée, voici la vidéo de présentation officielle.

Ils ne sont pas joueurs chez Vox et Wampler en fait les frais

Wampler a joué et Wampler a perdu. L’excellent facteur de pédales d’effet a récemment sorti une pédale « émulant » le son des ampli Vox AC15 et AC30, avec un certain succès semble t’il. Cette pédale s’appelle (enfin s’appelait) l’Ace Thirty (soit à l’anglaise Eïse Sirty). C’est très proche de Eïsi Sirty, le nom de l’ampli imité. Vox n’a pas trouvé ça drôle et leur a demandé gentiment de changer le nom de la pédale.

Brian Wampler qui préfère payer des composants et de la R&D que des avocats va obtempérer, d’autant plus facilement que tout son stock du premier batch d’Ace Thirty est écoulé. Toutes ? Non, une seule reste disponible et elle est à gagner sur Facebook.

Pour la gagner, rendez-vous ici (https://www.facebook.com/wamplerpedals/posts/10152077277946077) et trouvez le nouveau nom de la pédale coupable de copie de patronyme (encore une économie pour Brian !!).

 wampler-ace-thirty_01xl

Voici le communiqué de Brian Wampler, pour la bonne bouche :
Recently we released a pedal which is my take on the sound and feel of one of my favorite amps, an old vintage VOX AC-30 amp – we called it “Ace-Thirty”.

While legally we couldn’t find any trademark problems with this, the good folks over at VOX seemed to be less than thrilled with our choice of name! We have
to sell through our stock that is already built, so this is your chance to have a very limited edition Wampler Ace Thirty pedal before the graphical change… since
we’d rather spend money on coming up with new designs and building pedals than pay attorneys, we need a new name for the pedal so… Name that pedal!

Winner gets the last Wampler Ace Thirty ever!!!

To enter, you will need to post on our facebook page, at this link:
https://www.facebook.com/wamplerpedals/posts/10152077277946077

Thanks, and good luck!
Brian Wampler

Le riz au lait

Le grand classique des desserts à la maison. Simple et délicieux. Par contre, ça prend un peu de temps et il faut souvent jouer des biscottos pour récurer la casserole (elles ne sont pas en anti adhésif chez moi).

riz au lait 02

Ingrédients :

  • 1 litre de lait frais entier
  • 160 g de riz rond à dessert
  • 72 g de sucre soit 12 morceaux de sucre
  • 1 gousse de vanille
  1. Mettre le lait à chauffer dans une casserole avec la gousse de vanille fendue en 2 et dont les graines ont été grattées.
  2. Quand le lait bout ajouter le riz préalablement lavé. Remuer lors de l’ajout du riz et laisser cuire 30 minutes à feu doux et mi couvert. Ne pas remuer pendant ce temps.
  3. Ajouter les 12 morceaux de sucre dans le riz et remuer toujours le moins possible.
  4. Poursuivre la cuisson pendant 30 minutes, toujours à mi couvert.
  5. Retirer la casserole du feu et laisser reposer 15 minutes avant de remuer le riz.
  6. Servir tiède avec une bonne confiture ou mieux, du sirop d’érable, c’est une tuerie.

riz au lait 01