Archives de catégorie : Internet

[Podcast] Deux bonnes nouvelles cette semaine chez TSF Jazz

Je vais vous faire un aveux. J’ai des goûts de vieux en matière de musique. Enfin dans 80% des cas. Je ne vous étonnerai donc pas en vous disant que quand j’écoute la radio, c’est quasiment toujours sur TSF que je me retrouve. Mais c’est bien rare, car j’ai souvent largement de quoi m’occuper avec mes podcasts favoris dans la voiture. En parlant de podcast, une chose qui m’embêtait avec TSF c’est que l’on ne pouvait pas réellement podcaster leurs émissions. On devait aller les retrouver et les écouter en ligne, sur leur site. Pas pratique. Mais voilà qu’ils se sont mis au goût du jour (ça fait peut être un moment) et que l’on peut désormais ballado-diffuser leurs émissions (enfin certaines d’entres elles). Et justement, celle qui m’intéressait est de celles-ci, Bon temps rouler, émission de blues animée par l’inoxidable Jean Jacques Milteau qui est également et surtout le plus grand harmoniciste français.

Je me suis donc immédiatement abonné dans mon Google Reader au flux de l’émission et je rattrape mon retard. J’aime bien le choix des titres, c’est varié, on a une large palette de styles. That’s a keeper.

La deuxième bonne surprise, je l’ai eu en écoutant TSF ce matin. Entre deux braillements de ma progéniture, j’ai ouï le nom de Manu Galvin et de son émission sur TSF, Mi La Ré Sol Si Mi. Comme vous pouvez vous en douter, elle est dédiée … à la guitare. Honnêtement, je n’en ai rien entendu, mais comme elle est podcastable également, je me suis abonné illico. Avec un guitariste de la trempe de Manu Galvin, la sélection ne peut pas être mauvaise, non ?

Et vous, quels sont vos podcasts musicaux favoris ? Hormis La Chaîne Guitare bien entendu, que tout bon guitariste se doit d’écouter !!

Créer des modèles de messages dans Gmail

J’utilise Gmail quotidiennement. Je dois dire que j’aurais maintenant du mal à me passer des services de Google (enfin de certains d’entre eux). Mais une chose qui me gonflait était l’obligation de recopier toujours le même mail dans certains cas. Dans ce mail, juste les pièces jointes changeaient, le corps et l’objet restaient les mêmes. Alors, je me faisais une petite recherche dans mes messages, retrouvez le dernier et faisait un copier coller. Pas long, mais fastidieux.

Ce temps est fini, puisque j’ai découvert que Gmail propose des modèles qui peuvent être prédéfinis par l’utilisateur. Cependant, cette fonctionnalité n’étant pas présente par défaut, il faut l’activer dans le labo Gmail, sous le nom « Réponses Standardisées ».

gmail standardise 01

Une fois que c’est fait, on voit apparaître dans la fenêtre de création des messages une nouvelle entrée intitulée « Réponses standardisées ».

gmail standardise 02

En cliquant sur ce menu, on peut au choix insérer une réponse préexistante (« Remboursement » dans mon cas), enregistrer un nouveau modèle ou en supprimer un.

gmail standardise 03

Pratique, rapide et efficace. Tout ce qu’il me fallait.

Via Revevol France.

Le James Bond Theme par … des hélicoptères

Voilà une vidéo qui se passe d’explication, tout est dans le titre. Par contre, on ne rigole pas, c’est vrai que c’est un peut ridicule à voir, mais beau tour de force technologique. Et comme me l’a dit mon boss, c’est de la zic de geek !!

 

Je n’ose imaginer combien de temps il leur a fallu avant que ça ressemble vraiment au James Bond Theme … Et soyez patients la guitare va servir, mais seulement à la fin de la vidéo.

Via Penn University.

Larousse.fr – 21 super dictionnaires en ligne

Que ce soit au travail ou à la maison, quand il faut que je consulte un dictionnaire, français ou de langues étrangères, je n’ai plus à me demander vers quel site me tourner, je n’en ai plus qu’un seul : celui de Larousse.

J’utilise toujours un peu Google translate pour des mots simples mais 95% de mes recherches se font désormais sur ce site.

Tout d’abord, il est très complet en termes de langues avec des dictionnaires en anglais, espagnol, italien et allemand (en ce qui me concerne, je n’utilise que les anglais et espagnol). Ils ont même ajouté il y a peu deux dictionnaires Français – Chinois et Français – Arabe.

larousse

Mais les dictionnaires en eux-même sont également très exhaustifs, puisqu’il est très rare que je ne retrouve pas un mot que je cherche, même avec du vocabulaire un peu technique (ça ne va pas jusqu’à la recherche atomique non plus hein).
Et il y a des petits plus bien sympathiques, comme la prononciation de chaque mot, les conjugaisons des verbes (dans les deux langues) d’un seul clic sur un bouton (très utile), les nombreuses signification des mots (comme dans un dico classique quoi), les expressions qui comprennent ce mot (dans le corps de la définition, mais aussi en barre latérale, ce qui est un bon plus quand on commence à parler la langue pour l’utiliser de suite).

En prime, sur la page d’accueil de chaque dico, on a un petit mémo de culture générale sur des sujets différents à chaque fois, de quoi travailler la langue et s’enrichir un peu de la culture du pays.

On trouve également un traducteur automatique dans la lignée de celui de Google, c’est à dire basique et pas particulièrement transcendant.

Et comme autre bonne idée, il y a des mini guides de conversation à télécharger au format mp3.

Quand en prime on voit qu’il y a également sur les autres parties du site des recettes de cuisine, des accès à des encyclopédies en ligne et des dictionnaires thématiques, il y a de quoi faire.

Bonne culture.

Fip fête ses 40 ans avec un podcast narrant la génèse et l’histoire de la station

S’il y a bien une radio différente sur la bande FM, c’est Fip. C’est une station que j’aime beaucoup la plupart du temps, car on peut y écouter tout ce qui ne passe pas sur les autres. C’est la seule sur laquelle je sois tombé sur du John Mayer, du Keb Mo, du David Byrne et du Popa Chubby par exemple, pour ne citer que quelques artistes que j’aime. Tout ça à quelques jours d’intervalle.

Mais on y diffuse aussi du jazz, de la world, des chansons plus exotiques, de la variété française alternative (je ne vois pas d’autre mots …) et du classique. Je n’aime pas tous ces genres, mais ça a au moins le mérite de garder les oreilles en alerte.

Et depuis le début de l’année, Fip fête ses 40 ans. 40 ans déjà que cette station (France Inter Paris 514 mètres comme elle s’appelait à son démarrage) inonde les ondes avec ce cocktail inattendu de musiques variées.

Pour fêter dignement cet anniversaire, un documentaire audio retraçant son histoire a été produit et est diffusé deux fois par jour à l’antenne, mais aussi disponible sous forme de podcast ou écoutable sur le site. Et c’est un vrai plaisir.

« Vous avez râté Marie Martine » (c’est le nom de ce programme) est un best of de tout ce qui fait et a fait Fip, sa culture, sa génèse, ses créateurs, ses voix (les fameuses Fipettes, Marie Martine étant l’une des premières et Simone Herault une autre d’entre elles, mais que l’on connait peut être plutôt en tant que voix des quais de gare SNCF). Bref, il s’agit d’un pan de culture à posséder impérativement pour briller en soirée et surtout pour se faire plaisir, car c’est réellement un bonheur d’entendre comment cette station s’est montée et d’en comprendre la philosophie.

Cerise sur le gâteau, chaque billet qui accompagne les épisodes possède bien évidemment un texte de présentation, parfois complété par des images ou des vidéos ressorties des archives de l’INA.

Bref je vous conseille chaudement de vous abonner au flux du podcast ou d’aller l’écouter sur le site.

Mise en place de Flattr sur le blog

En terme de monétisation et de mise en valeur du contenu, j’ai à partir des débuts du blog essayé quelques trucs. Depuis je suis revenu à plus de simplicité, il n’y a qu’adsense et une régie de liens textes qui génèrent des revenus. Pour ce qui est de la promotion du contenu, mise à part le Planet-Libre pour mes billets Linux et mon compte Twitter, il n’y rien, c’est le grand désert. Comme dirait mon bon ami Netgui, si le contenu est bon, pas de raison pour qu’il n’y ait pas de trafic à la longue. Même si je ne suis pas à 100% d’accord avec cette affirmation (les coups de pouces d’outils externes peuvent aider un peu quand même et surtout accélérer le processus), je reste sur cet état de fait, par manque de temps majoritairement.
Mais depuis quelques mois, je me tenais informé sur un nouveau site et concept qui me paraissait intéressant et que je voulais implémenter sur le site. Il s’agit de Flattr. Grosso modo, c’est un site qui va permettre de remplir les rôles à la fois de site de promotion et micro paiement.

Là ou ça devient intéressant, c’est que l’on va pouvoir choisir la somme mensuelle que l’on va donner aux articles pour lesquels on va voter. Et ça c’est vraiment un concept rafraichissant. Ça change du grand flou total d’adsense pour lequel on se demande bien pourquoi un clic peut aller de 1 à 10 en terme de rémunération.
On va également pouvoir mesurer le ratio entre ce que l’on donne (qui est fixe donc et déterminé à l’avance) et ce que l’on reçoit (qui va dépendre des autres membres de Flattr. Il est d’ailleurs à noter que Flattr a cette particularité de permettre de se créer un compte sans forcément être éditeur de contenu. On peut choisir donc de se créer un compte « simplement » pour soutenir les sites que l’on apprécie. C’est d’ailleurs conseillé car s’il n’y a que des blogueurs qui adhèrent au système, le système va vite tourner en rond.
Donc concrètement, ça va se matérialiser sous la forme d’un bouton au début de chaque article (et certainement ailleurs dans le thème du blog par la suite). Si vous cliquez sur le bouton et que vous vous êtes créé un compte, vous me « flatterez » et je partagerai la somme que vous avez décidé de mettre sur votre compte avec tous les autres sites que vous flatterez dans le mois.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser des commentaires pour qu’on en discute.

TabCandy: La gestion des onglets dans le futur Firefox à la manière d’Exposé

Voici une fonction que j’ai hâte de voir implémentée dans la future version 4.0 de Firefox, car elle sera bien utile. Il s’agit d’un Exposé-like pour les onglets, mais avec quelques fonctions supplémentaires bien pensées.

Le problème qui se pose quand on a trop d’onglets ouverts en même temps (j’ai entendu parlé de certaines personnes qui en ouvraient plusieurs centaines !!!), c’est que très vite, on ne s’y retrouve plus et la navigation dans tous ces onglets n’est pas ce qu’il y a de plus facile.

L’idée de Tabcandy est de pouvoir d’abord visualiser les onglets ouverts dans une nouvelle fenêtre, juste en cliquant sur un bouton, un peu à la manière d’Exposé. Mais là où ça va plus loin, c’est qu’on va pouvoir regrouper les onglets par thème (que l’utilisateur va choisir et nommer comme il l’entend) dans des « conteneurs » virtuels, simplement en les faisant glisser dans le « conteneur ». Et on pourra choisir de n’afficher que les onglets de ce « conteneur », ce qui va largement contribuer à la légèreté de l’apparence de la barre d’onglets si le travail de tri est bien fait en amont.

Attention, les onglets ne seront pas fermés, il resteront actifs, mais ne seront plus affichés. Ce ne sera pas un moyen d’alléger la consommation de mémoire de Firefox.

La vidéo expliquera le concept mieux que je ne le puis, alors je laisse place à la magie du cinéma (en anglais).

Un autre avantage que je vois à ce système, c’est pour gagner en productivité, afin de ne plus avoir les sites « perturbateurs » comme Gmail, Google Reader ou Twitter, sous le nez quand on se met sur une autre tâche. On pourra regrouper ses tâches par groupe et ainsi être plus efficace.
Alternativement, on pourra aussi tricher au bureau … 😉 mais bon, pas bien de surfer au bureau.

Pour le moment, cette fonction n’est disponible que dans une version spéciale de Firefox, et pas dans les versions de développement, donc pour la télécharger et l’essayer, il faut se rendre à cette adresse et installer le fichier.
Les versions disponibles couvrent Windows, Mac et Linux, en 32 et 64 bit, et même maemo et android. que l’embarras du choix.

Sous Linux, téléchargez l’archive, l’extraire et double cliquer sur le fichier « firefox » (pas « firefox-bin »). Aucun installation n’est requise.

Via Web Upd8.

Un site à garder dans ses favoris : Testfreaks.fr

Comme j’ai pu le dire déjà, en ce moment j’ai fait pas mal de dépenses « high tech » ou assimilées, mon imprimante, mon Acer Revo et ma carte son entres autres.

Le problème quand on achète ce matériel, c’est que pour trouver des avis et des tests que ce soit de pros, de magazines ou de particuliers, il faut écumer le net. Il y a bien des moteurs de comparaison de prix qui donnent un petit peu ce genre d’informations, mais j’ai un peu de mal avec ces sites. Toujours l’impression qu’on ne me dit pas tout … Parano sur les bords le gars.

Bref, au gré de mes séances de surf, je suis tombé sur une perle : Testfreaks

Sur ce site, on trouve tout ce que je cherchais lorsque je voulais me renseigner sur les produits que j’hésitais à acheter : avis de magazines dans toutes les langues (ce qui est appréciable quand on parle anglais), mais aussi avis d’utilisateurs.
Et pour ne rien gâcher l’interface est claire et agréable à utiliser. On ne passe pas des heures à se demander comment le site fonctionne.
On saisit le nom du produit dans le champ de recherche, les propositions apparaissent au fur et à mesure de la saisie. Cool, comme ça on voit de suite si le produit est dans leur base ou pas. Il n’y a pas tout, mais il y a de quoi faire malgré tout.

Si la recherche est fructueuse, apparaissent en dessous les différents résultats pour les produits et les catégories qui correspondent à votre recherche. tout se fait au fur et à mesure de la saisie, donc pas de page à recharger, c’est vraiment bien foutu.

Si pn passe son pointeur sur les résultats de produits, on a la fiche testfreaks qui apparait avec la note, le nombre d’avis et de test, le meilleur prix, … Un bon résumé.

Si on clique, on se retrouve sur la page du produit avec encore plus d’informations : meilleurs prix sur le net, un bandeau sur la droite liste les enchère Ebay, on a accès aux avis et tests de consommateurs, de magazines et sites (dont certains en vidéos s’il vous plait), il y a également des images et des vidéos du produit, la descriptionpar le fabricant, la fiche technique. Bref réunis au même endroits, toutes les choses qu’il faut connaitre pour se faire une opinion.

J’ai vraiment flashé sur ce site, il est bookmarké et intégré dans mon cerveau à l’avenir quand j’aurai besoin d’acheter sur le net.

Une astuce sympa de Google Reader quand on ne sait plus quoi lire

J’ai découvert récemment un truc tout bête dans Google Reader pour trouver des info qui sont similaires à un flux donné.

Il y a dans les propriétés des dossiers ou des flux, une entrée qui se nomme More like this (désolé mon Reader est en anglais …, cf. la copie d’écran pour voir où ça se trouve).

Il y a aussi dans le bandeau de gauche une entrée dans le menu Explore qui se nomme Recommandation, mais je la trouve moins pertinente (pour mes flux et mes centres d’intérêt en tous les cas).

Voilà, avec ça vous ne devriez plus vous ennuyer devant votre agrégateur.

Vous saviez que Google avait une Store ?

Et bien moi je ne savais pas. J’ai découvert la boutique par hasard cette semaine au hasard d’un des flux du big brother du moteur de recherche que je suis dans mon agrégateur.

On y trouve pas mal de goodies au couleur de la firme, principalement des vêtements et des produits de bureau.

Leur T shirts et sweats sont vraiment pas mal et ils ont aussi un label « eco friendly / green / bio », qui colle bien avec l’image que veut se donner Google.

Par contre, les prix sont assez prohibitif sur certains articles, mais quand on aime ses applications G, rien n’est trop beau pour le montrer n’est ce pas ?

Allez vous en rendre compte vous même sur la Google Online Store.

Flickr en chinois : la solution toute bête

Ces derniers jours je me suis retrouvé avec ma page Flickr en chinois … Pas cool, je ne lis pas le mandarin couramment.

Par contre ce qui était bizarre c’est que ça me le faisait quel que soit le PC sur lequel j’essayais et que je sois loggé ou pas. Donc, ça devait venir du site.

Pas d’indice sur le net donc, j’essaie une dernière fois par acquis de conscience et en jouant avec ma souris, je me retrouve en bas de page et là … il est possible de switcher la langue de l’interface.

Donc un simple petit clic sur Français et le tour est joué, revoilà mon interface dans la langue de Molière.

Par contre, aucune idée de la raison pour laquelle ça c’est retrouvé en chinois.

D’ailleurs en parlant de Flickr, j’ai mis à jour mon compte avec les photos prises au concert de Philip Sayce de la semaine dernière. Il a un magnifique et toute destroy Strat Série L pour les amateurs. J’ai aussi fait une review du concert pour le blog qui gratte.

[Newsgroups] Z51 propose son propre grabber de news

En tant qu’abonné au service de z51, j’ai reçu il y a quelques semaines un mail m’informant qu’ils me mettaient gratuitement à disposition un client news qui me permettrait de télécharger facilement sur les newsgroups via mon compte Z51 (ça marche aussi avec Illiminews). Il s’appelle PureNZB. Je me suis empressé de tester ça (surtout que maintenant j’ai un PC correct qui tourne aussi avec Vista).

L’installation s’est passée sans problème. On récupère un fichier msi (c’est comme un exe en fait), on double clique dessus et on appuie sur les boutons en se laissant guider. Que du classique Windows quoi. Il est compatible avec les versions 2000 / XP / Vista et 7.

Une fois qu’on en a terminé avec l’installation, il suffit de rentrer ses login et mot de passe et c’est tout.

La beauté du truc, c’est que c’est terminé. Si vous avez le SSL d’activé dans votre compte, il en tient compte et donc vos téléchargements seront cryptés. Royal.

L’interface est simple et efficace. Elle est divisée en deux parties. En haut, les recherches, avec un moteur de recherche qui va pointer sur un site que l’on choisit (Binnews, Binsearch, …). Ce site est modifiable via un menu déroulant.

Une fois qu’on a rentré sa recherche et appuyé sur Entrée, la page des résultats du site en question se charge dans l’interface. Par exemple pour Binnews (mon favori pour le référencement des posts, mais sur lequel on ne trouve aucun nzb) on a les résultats avec en dessous de chacun des boutons permettant de lancer une recherche avec le nom du fichier sur des annuaires de nzb. En gros, ça fonctionne comme les scripts greasemonkey que je vous ai déjà présentés. Sauf que tout est au même endroit. Bien vu et pratique.

Une fois que le nzb est choisi, on a une grosse (mais alors très grosse) icône verte qui permet de le télécharger et de le mettre en file d’attente dans la partie basse de l’interface. A partir de là, on gère ses téléchargements de manière classique. On n’a plus qu’à attendre et c’est fini.

Dans les préférences, on peut demander de vérifier et extraire automatiquement ce qu’on a DL. Ça c’est pratique (même si d’autres grabber comme grabit par exemple savent le faire, c’est toujours appréciable), c’est toujours ça de moins à installer.

Alors bien sûr, ce client n’est utilisable que si vous avez un compte chez z51, mais malgré tout c’est super sympa d’avoir un logiciel simple d’utilisation et qui fonctionne facilement et sans prise de tête. Et gratuitement qui plus est !!!

Un petit point négatif pour mon utilisation, c’est qu’on ne peut pas naviguer dans les groupes. On est obligé de fonctionner par recherche. Or moi ce que j’aime, c’est découvrir ce qui est posté sur certains groupe, sans compter que tous les posts ne sont pas repris sur les annuaires. Surtout quand on cherche des trucs un peu underground (rien de malsain ou cochon, je vous rassure !!!) en musique par exemple.

Autre point que je n’ai pas testé, le logiciel permet de commencer à regarder les vidéos que l’on télécharge au fur et à mesure de l’avancement du DL. Ils appellent ça le streaming des vidéos, mais je dois dire que je ne suis pas pressé à ce point là et surtout je pense que ma connexion n’est pas assez rapide (comme d’hab).

Bref, merci beaucoup à z51, mon DL sous Windows a changé, c’est beaucoup plus simple désormais. Par contre, sous Linux, je reste fidèle à Pan et Stunnel, on ne se refait pas.

Mais je pense que je vais tester avec wine pour voir si ça fonctionne. Par contre, je ne sais pas comment vérifier si SSL est actif ou pas … Quelqu’un a une idée, car après une recherche rapide, je ne trouve pas.

Un script pour vérifier et extraire les fichiers des newsgroups

Ça fait maintenant quelques mois que j’utilise ce script nautilus sensationnel, newsgroups extractor qui m’a économisé bien des heures de station stupide devant mon écran à regarder GPar2 vérifier les fichiers téléchargés depuis les newsgroups.

Je vous laisse regarder l’article pour les pré-requis (dont le premier est d’être sous Linux !!!) et la procédure d’installation.

Au final, il vous suffira de cliquer droit sur le fichier par2 et de choisir le script pour que la vérification, l’extraction et la suppression des fichiers (une fois que tout est terminé) se lancent en arrière plan. Donc vous n’avez plus rien à faire d’autre, et donc vaquer à vos occupations pendant ce temps.

Je n’ai jamais eu l’occasion de remercier son créateur car je n’arrive jamais à laisser de commentaire sur le blog (foutu message d’erreur). S’il passe par ici, je serai ravi de discuter avec lui car je rencontre périodiquement des erreurs et je voudrais savoir comment les lui remonter.

[Firefox du mercredi] DownThemAll!

Pour reprendre en douceur ces éditions du Firefox du mercredi (et je vous rappelle que tous mes billets traitant de Firefox se trouvent sur cette page), voici une extension qui figure dans mes indispensables depuis plusieurs années. Il s’agit de DownThemAll! (DTA pour les intimes). Comme son nom l’indique, il s’agit d’un addon servant exclusivement à gérer les téléchargements et les faciliter.
Vous autres, les fous du téléchargement (de n’importe quel type de fichier hein, je ne parle pas de téléchargement illégal !!!), vous allez me remercier car cette extension va vous faire aller beaucoup plus vite.

ON LA TROUVE OU ?

Comme d’habitude sur le site des extensions de Firefox. Ou alors sur le site officiel de l’extension.

CA FAIT QUOI EXACTEMENT ?

L’extension présente par défaut des boutons qui vont permettre de choisir de télécharger certains fichiers de la page en cours, selon des filtres que l’on aura défini auparavant (jpg, gif, avi, wmv, mp3, au choix et tout cela pouvant s’additionner bien entendu).
Cette possibilité est aussi donnée via un clic droit dans la page dans le menu contextuel.

ET CA MARCHE COMMENT ?

Faisons un petit tour des préférences :

  • Onglet  »Principales » :

Dans la partie Téléchargements, on va pouvoir régler le nombre simultané de téléchargements. 10 au maximum, en général, je le règle à 3, ma connexion n’étant pas terrible. Rien n’empêche de le mettre au taquet, ça dépend de ce que vous téléchargez, de votre patience et de votre connexion.

On peut choisir de renommer le fichier à l’arrivée si un autre fichier porte le même nom dans le dossier de destination.

On peut également choisir de réessayer quand un fichier échoue, choisir le délai au bout duquel on réessaie et le nombre tentatives pour le retélécharger.

Enfin, on a le comportement de l’extension lorsque tous les téléchargements sont finis (son, notification, fermeture).

  • Onglet « Filtres » :

J’avoue, celui-là est assez indigeste. Il permet de régler les extensions des fichiers qui seront automatiquement mis en file d’attente de téléchargement (voir plus bas dans l’exemple pratique). Je ne me suis jamais penché sur la question puisque les filtres par défaut me vont parfaitement bien.

En cliquant sur ajouter un nouveau filtre, on peut ajouter de nouvelles extensions de fichier et la syntaxe doit permettre de prendre en compte des variations.

  • Onglet « Vie privée » :

Ici on peut régler quelques paramètres qui ne sont pas les plus indispensables, mais qui peuvent s’avérer utiles si l’ordinateur dont vous vous servez n’est pas que le vôtre : actions lors de la fermeture du gestionnaire de téléchargement (éléments à effacer notamment), la présence de logs et les éléments des menus déroulants.

  • Onglet « Interface utilisateur » :

La façon dont l’extension apparait peut être un peu customisée. On peut choisir de n’afficher que les noms des fichiers dans le gestionnaire de téléchargement, et / ou afficher des info bulles, démarrer en mode réduit, réduire vers la zone de notification (un autre module devra être téléchargé dans ce cas), ajouter DTA à la fenêtre d’enregistrement classique de Firefox. On peut également choisir les entrées devant apparaitre dans les menus contextuels et outils.

  • Onglet « Avancées » :

Dans cet onglet, on rentre dans le domaine du pinaillage et des réglages fins. On contrôle la taille des segments de téléchargement (qui détermine en combien de petits morceaux le fichier téléchargé est divisé), le dépassement de délai encas de connexion inactive, et divers autres paramètres, là encore pas essentiels pour un utilisateur de base.

Le dernier qui peut servir est le choix du dossier de stockage des fichiers temporaires. Utile si on n’a pas les droits nécessaires sur tous les répertoires d’un PC.

UN EXEMPLE CONCRET

C’est vrai que passer en revue les options c’est bien, mais un exemple c’est mieux.

Disons que je veux télécharger un bootleg de « The Dead » sur Archive.org. Le problème c’est que chaque chanson est un fichier différent et donc sans utiliser DTA, je devrais enregistrer chaque fichier séparément. La plaie.

Avec DTA, c’est plus simple.

Vous avez désormais normalement 3 icônes dans la barre du haut de Firefox (si ce n’est pas le cas, un clic droit sur la barre, « Personnaliser » et tirez les icônes où vous voulez).

La première est DTA One Click. En fonction des filtres définis dans les options, elle va choisir seule les fichiers à télécharger et les mettre dans le gestionnaire de téléchargement (qui correspond à la 3ème icône). Pratique, mais dans notre cas, ça va faire des doublons puisque nous avons pour chaque chanson 3 types de fichiers.

On choisit donc la deuxième icône, s’intitulant sobrement DownThemAll!!. Et une nouvelle fenêtre s’ouvre. Ça donne ça (cliquez dessus pour la voir en taille réelle) :

On a la liste de tous les liens et fichiers se trouvant sur la page. Ce qui nous intéresse, ce sont les liens pointant vers les fichiers mp3 (ou les FLAC si vous êtes mélomanes, ou ogg si vous êtes libristes). Nous allons donc paramétrer pour ne sélectionner (ce sont les lignes en vert, donc vous voyez que l’on a déjà des liens sélectionnés) que les fichiers mp3. Pour cela, on va désélectionner dans les filtres « Images », « Vidéos » et « Applications ».

Il nous reste encore les flac et ogg dont on ne veut pas. On va dans « Filtrage rapide » et on tape *.mp3. On désélectionne le filtre audio qui est au dessus pour se débarrasser des formats superflus et voilà.

Il ne reste plus qu’à choisir le dossier de destination (un conseil si vous téléchargez beaucoup de musique, un dossier par album, ça évite les prises de tête si les fichiers sont mal taggés !!). On clique ensuite sur « Démarrer » ou « Mettre en attente » selon son envie.

On peut suivre l’avancement dans le gestionnaire de téléchargement qui se lance. Là vous pouvez mettre en pause, reprendre un ou plusieurs téléchargements, en ajouter, faire monter ou descendre dans la file d’attente certains fichiers.

Bien sûr, vous pouvez adapter les types de formats à votre besoin. Je l’utilise avec bonheur pour des images et de la vidéo, mais rien ne lui résiste. Et si vraiment vous ne voyez pas, il reste toujours la solution de sélectionner les fichiers à la main dans la fenêtre en cliquant sur la petit coche tout à gauche.

Une photo de mon T-shirt Framasoft

Voici un de mes cadeaux de Noël du libre, avec ma Framakey Ubuntu-FR Remix. Je me suis dit qu’une petite photo de moi le portant pourrait donner une idée de comment il tombe. C’est toujours difficile de choisir une taille sans avoir un référentiel.

tshirt framasoft

Pour info, je mesure 1m63 (oui je sais c’est pas grand ;-)) et le T-shirt que j’ai pris est du L.
Le T-shirt est de bonne qualité, le coton est beau, bien qu’assez fin. Ce n’est pas un gros T-shirt épais.

Pour ma carrure, la seule remarque que j’aurais est que j’aurais préféré qu’il soit moins long. Mais bordé dans le jean ça le fait, ce n’est pas bien grave. en conclusion, je suis très content de mon achat.

Un autre fournisseur de newsgroups pas cher

J’ai découvert un nouveau fournisseur de Newsgroups qui est intéressant : Usenet.nl

usenet.nl logo

Il y a pas mal de bons points sur cette offre :

  • Un logiciel qui fait tout en même temps : recherche par mot clé, par groupe, téléchargement, gestion du mode de téléchargement.
  • Il est vraiment beau et bien fichu avec un système d’onglets.
  • La rétention est très bonne : texte jusqu’à 1000 jours et binaire jusqu’à 450 jours.

Le test s’est bien passé chez moi, par contre, je n’ai pas réussi à faire fonctionner cette offre sous Linux en SSL. Sans SSL en revanche, pas de problème. Mais pas de logiciel bien entendu, c’est réservé à Windows. Il faudra utiliser votre grabber de news favori.

Ce qu’il y a de bien, c’est que l’on peut s’inscrire pour un essai gratuit de 14 jours pour tester le service. Il faut laisser son N° de carte (pas de paypal accepté), mais la résiliation se fait très facilement en un clic (contrairement à certaine autres offres où il faut aller fouiller le site). Pas de stress donc.

Les prix vont donc de 11,99 € à 8,66 € par mois en fonction de la durée d’engagement (d’un mois à un an). Ce qui reste très correct si vous vous engagez pour un an au regard des services rendus et le logiciel fourni avec l’offre.

Donc testez le si vous voulez un fournisseur de newsgroups pas cher et rapide à prendre en main.

Framapack – L’installeur de logiciels libres

J’ai testé il y a quelques semaines Ninite (anciennement Volery) qui permet d’installer en une seule fois tout un tas d’applications pour windows. Ces applications sont des logiciels gratuits, mais pas forcément libres. C’est déjà pas mal, mais on peut mieux faire.

Et bien c’est Framasoft qui a relevé ce défi et qui propose désormais Framapack qui est un installateur du logiciels libres exclusivement.

framapack

Il y a du choix et dans diverses catégories :  bureautique, développement éducation, internet, graphisme, jeux, multimédia et utilitaires.

Bien sûr les ténors sont là, Firefox, Ooo, Thunderbird, VLC, Audavity, Filezilla, Gimp, … mais également des logiciels moins connus. Je vous laisse découvrir la liste, il y en a 45 en tout.

Pour installer tous ces programmes, ce n’est vraiment pas compliqué. Il suffit de cocher la petite case qui correspond à chaque logiciel, puis tout en bas de la page de cliquer sur le bouton « Obtenir le programme d’installation ». On télécharge alors le framapack.exe et on installe.

Facile, non ?

Via freeware-tuto

Avec Google OS, plus rien ne traine sur votre PC

Je viens de visionner cette très sympathique vidéo présentant la dernière grande nouveauté de Google, Chrome OS.

http://www.youtube.com/watch?v=0QRO3gKj3qw&feature=player_embedded

La surprise vient du fait que … le PC en lui même ne sert à rien. En tous les cas, il ne stockera rien. Pas de vidéo, pas de musique, rien. Tout est dans le navigateur.

Google Chrome OS

Tout sera dans le cloud, sur le net, en ligne, bref loin, très loin. Alors, tout ça c’est bien joli, mais si on a une connexion un peu pourrie, comme la mienne, ou qu’on veut emporter son PC avec soi, mais qu’on n’a pas de connexion Wifi ou 3G à proximité ? Ben, autant pas prendre le PC.

Alors, je me pose quand même la question : qui va acheter un PC labellisé Google OS (car on ne pourra pas télécharger le Google Os, il faudra acheter un PC pré installé avec Google OS), si on ne peut pas s’en servir pour faire autre chose que surfer. Même si c’est effectivement l’activité principale d’un utilisateur aujourd’hui, je ne me vois pas avoir un ordi que pour ça et devoir changer si je veux mater un divx ou un DVD, ou faire un peu de guitare en me passant un playback de mon choix.

Certes, c’est une bonne idée, mais le bouchon n’est-il pas poussé un peu loin ? Tout dépendra du prix auquel ces machines seront proposées.

Qu’en pensez-vous ?

Google translate s’offre un très bon lifting

Un des moteurs de recherche que j’ai dans mes manches c’est assurément Google Translate (avec l’excellent traducteur Larousse également).

Il vient de subir cette nuit un bon coup de propre avec ajout de nouvelles fonctionnalités :

  • traduction à la volée au fur et à mesure de la saisie (ça c’est web 2.0 coco)
  • possibilité d’entendre le mot saisi pour une meilleure compréhension orale (seulement disponible pour l’anglais et en cliquant sur afficher le dictionnaire)
  • esthétiquement les bouton de choix des langues se retrouvent l’un au dessous de l’autre ce qui est plus pratique. On a droit en plus à un bouton sympathique permettant d’inverser les langues pour passer de anglais vers français à français vers anglais. Pratique.

google translate

Bref, ça va rendre l’utilisation de cet outil bien plus agréable.

Via Presse Citron