Archives du mot-clé gruyère

La pizza « asiatique »

Encore une vieille recette que je n’avais jamais présentée sur le blog (faut dire que ça fait un moment que je ne l’avais pas faite). Comme les nouilles sauce gingembre et cacahuète et les crevettes de Barbie, ce sont des recettes de mon présentateur d’émission culinaire favori, Bob Blumer. Il y a toujours des trucs inattendus dans ses recettes. Ici, c’est la base de la pizza qui est très originale puisqu’il s’agit d’une sauce asiatique que l’on n’a pas forcément l’habitude d’utiliser, la sauce Hoisin. La garniture n’est pas en reste d’ailleurs avec des oignons verts et de la coriandre en feuille, ce n’est pas commun non plus.

Il faudra adapter les proportions de la garniture en fonction de votre taille de pizza. Les proportions ci-dessous sont pour une pizza faite dans la lèchefrite de mon four, mais si vous ne voulez qu’une pizza ronde classique, il faudra diviser sévèrement. Mais sachez que cette pizza est bonne quand elle est bien garnie, surtout en herbes et en poulet.

Ingrédients :

  • 1 boule de pâte à pizza (pâte fine ou pâte pan, comme vous préférez)
  • 1 c à s et demie de sauce Hoisin
  • 2 escalopes de poulet finement émincées
  • la partie verte de 5 oignons verts ou cives
  • 1 beau bouquet de coriandre (ou deux paquets si elle est conditionnée)
  • 1/2 poivron rouge
  • 1 boule de mozzarella (150 g)
  • 80 g de gruyère râpé
  1. Préchauffer le four à 230 °.
  2. Découper le poulet et le poivron en fines lanières et la mozzarella en cubes.
  3. Hacher grossièrement la coriandre et couper finement la partie verte des oignons verts.
  4. Étaler la pâte à pizza.
  5. Recouvrir la pâte (ici pour une pizza d’environ 25 cm de diamètre) d’une cuillère à soupe et demie de sauce Hoisin. Bien étaler pour répartir uniformément.
  6. Garnir ensuite la pizza avec (dans l’ordre) le poulet, les oignons vert et la coriandre, le poivron, la mozzarella et le gruyère.
  7. Enfourner pendant 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit croustillante.

Bon appétit.

Frittata aux pommes de terre et brocolis

Ou l’art d’accommoder les restes. quand les enfants font du nez sur de beaux brocolis, il faut bien trouver un moyen de les recycler. Mission réussie avec cette frittata, qui n’est ni plus ni moins qu’une omelette un peu améliorée. Normalement, tout devrait se trouver dans vos placards, pas besoin de faire de grosses courses pour cette recette, qui est en plus assez économique, … et calorique :-).

Ingrédients :

  • 6 œufs
  • 10 petites pommes de terre cuites
  • 1 brocoli cuit
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 10 cl de crème
  • 100 g de gruyère ou mieux, de comté
  • sel, poivre
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 20 g de beurre
  1. Émincer finement les oignons ou les hacher, c’est selon votre goût.
  2. Dans une poêle, les faire revenir dans le mélange huile et beurre, jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres et commencent à dorer.
  3. Ajouter les pommes de terre coupées en gros morceaux. Laisser cuire jusqu’à ce que le tout soit bien doré.
  4. Ajouter le brocoli en petites fleurettes, l’ail passé au presse ail, et laisser encore cuire quelques minutes pour que toutes les saveurs se mélangent.
  5. Dans un grand bol, fouetter les œufs, la crème liquide, le sel et le poivre.
  6. Râper le fromage et réserver.
  7. Verser l’appareil aux œufs dans la poêle, bien répartir entre les légumes.
  8. Parsemer de fromage sur toute la surface de la frittata.

    frittata 01

  9. Laisser cuire pendant quelques minutes, jusqu’à ce que l’œuf ait bien pris. Normalement, environ 5 minutes. Attention à ne pas laisser brûler au fond (comme moi …).
  10. Si vous avez ça dans votre four et si votre poêle le permet, passer pendant quelques secondes la frittata au grill. Mais c’est optionnel. Si vous n’avez pas, laissez simplement fondre le fromage et servez.

Comme toujours avec ce type de plat, le plus amusant c’est de le transformer. On peut y mettre tous les légumes que l’on veut, comme des courgettes et des poivrons par exemple, en plus des pommes de terre. On peut ajouter aussi de la viande (du jambon, du rôti de porc, du poulet pourquoi pas). Et le fromage peut aussi être changé. Bref, amusez-vous.

Dernier conseil, la frittata doit être épaisse, ce n’est pas une omelette classique. Il faut penser tortilla.

Le veau à l’Orloff

Encore une recette que je tiens de ma gentille belle mère, le rôti de veau à l’Orloff. C’est très bon, c’est très riche, c’est très cher et c’est assez long à faire. Mais le jeu en veau la chandelle ;-).

Ingrédients :

  • 800 g de quasi de veau (ou de noix)
  • 60 g de beurre
  • sel et poivre

Sauce soubise :

  • 30 g de beurre
  • 40 g de farine
  • 25 cl de lait
  • 125 g de champignons
  • 4 beaux oignons
  • 100 g de gruyère râpé
  • 3 c à s de chapelure
  1. Faire cuire le rôti de veau : le saler et poivrer et le recouvrir avec le beurre. Mettre à four moyen à 180° pendant 1h30, jusqu’à ce qu’il soit bien doré. Attention à ne pas le dessécher.
  2. Éplucher les oignons, parer les champignons.
  3. Faire chauffer deux casseroles d’eau. Jeter les champignons et les oignons dans l’eau bouillante et laisser cuire les champignons 5 minutes et les oignons 20 minutes. Faire égoutter.
  4. Hacher grossièrement les champignons et les oignons.
  5. Préparer la sauce soubise : comme pour une béchamel, faire fondre le beurre dans une casserole et y ajouter ensuite la farine. saler et poivrer. Laisser cuire quelques minutes à feu doux. Ajouter le lait et les oignons hachés. Laisser épaissir.
  6. Quand la sauce  a obtenu la consistance désirée, ajouter la moitié du gruyère et les champignons hachés. La sauce doit être assez épaisse.
  7. Couper le rôti en tranches et intercaler dans le plat de cuisson de la sauce entre chaque tranche. Mettre le reste du gruyère râpé sur le rôti et parsemer de chapelure. Remettre au four pour que le rôti soit doré et le gruyère fondu.

    Veau à l'orloff 01

    Veau à l'orloff 02

  8. Servir avec des pommes de terre noisettes.

J’ai lu que l’on pouvait remplacer le veau par du porc, ce qui rend le plat moins cher, mais pas moins gras. En revanche, avec du poulet ou mieux de la dinde, je pense que ça pourrait être tout aussi intéressant.

Les pommes de terre boulangères

Une découverte que j’ai faite grâce à ma belle mère, et je l’en remercie. Voici un plat simple avec des ingrédients simples aussi et qui figurent toujours normalement au fond des tiroirs et du frigo, donc vous pouvez toujours confectionner ce plat même si les courses n’ont pas été faites.

Ingrédients :

  • 6 à 8 pommes de terre (ça dépend de la taille de votre plat)
  • 2 oignons
  • 25 g de beurre
  • 120 g de gruyère
  • sel
  • eau

pdt boulangeres 01

  1. Faire chauffer une poêle et y faire fondre le beurre
  2. pdt boulangeres 02

  3. Ajouter les oignons émincés et les faire cuire légèrement, sans les faire blondir
  4. pdt boulangeres 03

  5. Ajouter les pommes de terre épluchées et coupées en rondelles d’environ 5 mm (assez épaisses donc)
  6. Faire cuire jusqu’à ce que tout soit d’une belle couleur dorée
  7. pdt boulangeres 04

  8. Transférer dans un plat allant au four
  9. Remplir la poêle avec d’eau et la saler abondamment (c’est ce sel qui assaisonnera les pommes de terre, faites comme pour des pâtes, vous devez sentir le sel dans l’eau en la goutant) et amener à ébullition
  10. Pendant ce temps, émincer le gruyère et mêler ces copeaux (que vous pouvez faire grâce à une râpe par exemple) aux pommes de terre dans le plat
  11. pdt boulangeres 06

    pdt boulangeres 05

  12. Quand elle bout, ajouter l’eau dans le plat, il faut que les pommes de terre baignent franchement
  13. Mettre au four 180° et laisser cuire 45 mn, jusqu’à ce que le dessus soit bien doré et que l’eau se soit évaporée du plat.

Vous pouvez déguster avec une bonne salade verte et une vinaigrette bien relevée.

Le gratin de courgettes au riz

Cette recette du lundi, plus simple tu meurs. Et en plus, elle fait souvent son petit effet quand on la sert à des amis. Ça vous permettra aussi de manger des courgettes (souvenez-vous, 5 fruits et légumes par jour) tout en profitant d’un féculent.

gratin de courgettes 02

Ingrédients :

  • 1.5 kg de courgettes
  • 6 c à soupe de riz long grain, type surinam
  • 40 g de beurre
  • 100 g de gruyère râpé
  1. Éplucher les courgettes et les râper grossièrement.
  2. Faire fondre le beurre dans un faitout (assez grand pour contenir les courgettes). Quand il est fondu ajouter les courgettes et baisser le feu. Elles ne doivent pas colorer ou attacher.
  3. Ajouter un peu d’eau si les courgettes n’en rendent pas assez et verser le riz. Bien remuer, saler, poivrer et laisser mijoter à feu très doux le temps que le riz soit cuit. Vérifier plusieurs fois en cours de cuisson que ça n’attache pas et que le mélange soit assez humide pour cuire le riz.
  4. Une fois le riz cuit, dans un plat passant au four verser la moitié de la préparation et répartir la moitié du gruyère râpé. Verser ensuite le reste des courgettes et par dessus le reste du gruyère.
  5. Passer le plat au four sous le grill, le temps que le dessus du gratin prenne une belle couleur dorée.

gratin de courgettes 01

Ce qu’il faut retenir de cette recette, c’est la proportion riz / courgettes, c’est à dire 4 c à s de riz pour 1 kg de courgettes. Une fois que c’est retenu, vous n’aurez plus besoin de la recette. Par contre, n’oubliez pas de peser les légumes avant sinon, c’est plus hasardeux.

Vous pouvez préparer le plat en avance, comme cela vous n’aurez qu’à le passer sous le grill au moment de passer à table pour le faire gratiner et éventuellement le réchauffer. Avec une côté de bœuf, vous m’en direz des nouvelles.

Les gougères, c’est si bon

La gougère est un petit chou au fromage d’origine bourguignonne, grande région de gastronomie. J’ai même lu que c’est le chanoine Kir qui les aurait inventées. Bref, la recette du lundi va vous permettre de faire à la maison ces délicieuses bouchées. Vous pouvez les proposer en apéro ou pour un repas, seule la taille changera.

Ingrédients :

  • 150 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 4 œufs
  • 1 morceau de gruyère de 40 g
  • 60 g de gruyère râpé
  • 1/4 de litre d’eau
  • une pincée de sel
  • poivre au goût de chacun
  1. Coupez le morceau de gruyère en fines lamelles
  2. Mettez le four à chauffer à 180 °
  3. Faites bouillir l’eau dans une assez grande casserole avec le beurre et le sel. Bien mélanger jusqu’à ce que ne soit que du liquide
  4. Retirer la casserole du feu et ajoutez y la farine d’un seul coup. Mélangez bien et remuez sur feu doux pour faire dessécher un peu la pâte. Lorsqu’elle fait une boule et se détache des parois de la casserole, retirez la du feu.
  5. Incorporez alors les œufs entiers, un par un, puis le gruyère râpé, le poivre et le gruyère en lamelles.
  6. Beurrez une tôle à pâtisserie et disposez des boules de pâte de la grosseur d’une petite clémentine, en les espaçant suffisamment pour qu’elles ne se collent pas les unes aux autres pendant la cuisson.

gougeres-crues

  1. Laissez les cuire pendant environ 30 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées (ne les laissez pas trop cuire car elles sont meilleurs un peu fondantes et pas trop sèches).

Vous pouvez servir ces délicieux choux avec une bonne salade verte, ce sera plus équilibré.

gougeres-salade