Archives par mot-clé : wok

Le poulet sucré au gingembre



Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de recette de Ken Hom, bien m’en a pris avec ce délicieux et piquant poulet sucré au gingembre. Pas de piment cette fois, tout le kick vient du gingembre. Il n’en est rien resté … C’est bon signe à la maison.

P1110131

Ingrédients :
Pour la marinade

  • 2 càc de sauce soja légère
  • 1 càc de sauce soja corsée
  • 1 càs de vin de riz
  • sel et poivre
  • 1 càc d’huile de sésame
  • 1 càc de Maïzena

Pour la recette en tant que telle

  • 1 kg de cuisses et hauts de cuisses de poulet désossés et sans peau
  • 1 càs d’huile d’arachide
  • 2 càc d’huile de sésame
  • 3 càs de gingembre haché
  • 2 càs de sauce soja corsée
  • 2 càs de sucre
  • sel et poivre
  • 15 cl de bouillon de poulet
  • 2 càs de vin de riz
  • des oignons verts émincés
  1. Découper les morceaux de poulet en tronçon de 5 cm environ.
  2. Mélanger dans un saladier tous les éléments de la marinade. Y ajouter le poulet et bien mélanger pour recouvrir toute la viande de la marinade. Laisser reposer au minimum 30 minutes à température ambiante.
  3. Pendant ce temps, préchauffer le four à 220°.
  4. Égoutter le poulet et le disposer en une seule couche dans un plat allant au four. L’arroser avec l’huile de sésame et l’huile d’arachide. Remuer pour bien répartir la matière grasse.
  5. Enfourner pour 25 minutes et retourner les morceaux de poulet à mi cuisson pour qu’ils soient dorés de chaque côté.
  6. Dans une poêle sur feu vif, faire revenir 1 minute le gingembre.
  7. Ajouter ensuite la sauce soja, le sucre, le sel, le poivre et le bouillon.
  8. Faire  réduire le tout de moitié sur feu doux puis ajouter le vin de riz et laisser chauffer 2 minutes.
  9. Ajouter enfin le poulet et remuer pour qu’il se couvre de sauce et se réchauffer.
  10. Servir avec une garniture d’oignons verts et un bon riz blanc vapeur.

P1110135

Les crevettes poivre et sel

Seconde recette extraite du livre gagné chez Sel et Poivre, une sorte d’hommage donc en quelque sorte 🙂 La recette poivre et sel est un classique des restaurant asiatiques. Dans le mien, c’est plutôt les travers de porc que je pratique cuisinés de cette manière. Mais la recette de Wok Attitude est avec des crevettes. Comme ma moitié et les enfants adorent ça, banco.

Cette recette est très rapide à faire. Dans le cas des crevettes par contre, ce qui est trèèèèèèèèès long, c’est de se les décortiquer et déveiner. Le reste se fait en 10 minutes et la cuisson est à peine plus longue. Un repas idéal en somme si on a des amis à la maison, car ça peut très bien se faire sans qu’ils aient l’impression de se retrouver seuls pendant des heures.

Crevettes sel et poivre 01

Ingrédients :

  • 1 kg de crevettes crues et non décortiquées
  • 1/2 piment rouge (facultatif)
  • 1 oignon nouveau
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 botte de coriandre
  • 1 c à c de poivre noir
  • 1 c à c de sucre roux
  • sel
  • 2 c à s d’huile
  1. Décortiquer et déveiner les crevettes. Les rincer à l’eau froide et réserver.
  2. Dans un bol mélanger l’ail haché, l’oignon vert, le piment (si vous l’utilisez), le poivre, le sucre et le sel.
  3. Faites chauffer le wok, y verser l’huile quand il est chaud.
  4. Quand l’huile fume, verser les crevettes et les faire cuire jusqu’à ce qu’elle perdent leur teinte crue. Ça ne devrait pas prendre plus de 2 à 3 minutes. Réserver sur une assiette avec un papier absorbant et les sortant avec une écumoire.
  5. Jeter le jus de cuisson des crevettes et refaire chauffer le wok avec le reste de l’huile.
  6. Quand l’huile est chaude, verser la garniture à base d’ail, d’oignon vert et de poivre. Faire cuire 1 minute, puis ajouter les crevettes.
  7. Remuer 1 minute pour bien mélanger et servir immédiatement généreusement saupoudré de coriandre fraîche hachée.

Crevettes sel et poivre 04

Participation au concours Wok Attitude du blog Sel et Poivre

Depuis que j’ai participé au Tour de cuisine, il y a quelques semaines, je me suis dis qu’après tout pourquoi ne pas participer à plus de concours culino gastronomiques. Celui-ci me parle particulièrement puisqu’il faut proposer une recette d’inspiration asiatique et que c’est l’une des cuisines que je préfère. Comme, en plus on peut proposer une recette déjà existante, c’est encore plus facile.

J’ai regardé dans les archives et je suis tombé d’accord avec moi même sur ma recette de curry de crevettes au lait de coco. J’aime les recettes à bae de lait de coco qui sont en général très simples et savoureuses. En plus, la photo de celle-ci est assez réussie.

curry de crevettes au lait de coco 10

Si vous aussi vous désirez participer à ce concours, renez-vous sur le billet dédie du blog Sel et Poivre. Et bien sûr qui dit concours, dit cadeau. Le prix est un livre de thomas Feller qui s’intitule Wok Attitude.

Le riz cantonais

Encore un classique, mais des restaurants asiatiques cette fois, le riz cantonais. Il va avec un peu tous les plats, c’est bien pratique quand on ne sait pas trop quoi faire comme accompagnement.

Longtemps, quand j’essayais de faire un riz cantonais, je me retrouvais avec un amas informe de riz trop cuit, impossible à réchauffer au wok et qui au final n’était qu’un paquet de colle avec des petits pois, du jambon et de l’œuf. En fait, le secret d’un bon riz frit tient dans 2 recommandations : faire cuire le riz à frire la veille (si possible à la vapeur) et utiliser du gras, beaucoup de gras.

Ingrédients :

  • 300 g de riz blanc cuit la veille
  • une tranche de jambon assez épaisse (au moins 5 mm) taillée en dés
  • 2 œufs
  • 100 g de petits pois surgelés
  • 3 c à s d’huile
  • un oignon haché
  • sauce soja light (au goût de chacun)
  • huile de sésame
  1. Faire une omelette avec les œufs et la tailler en lanière. Autre solution, en faire des œufs brouillés. Réserver.
  2. Faire cuire les petits pois surgelé comme indiqué sur le paquet (le micro ondes est très pratique dans ce cas).
  3. Faire chauffer le wok. Quand il est chaud, verser l’huile.
  4. Quand elle est bien chaude, faire revenir l’oignon 30 secondes à une minute.
  5. Ajouter le riz, et remuer jusqu’à ce que tous les grains se décollent les uns des autres. Ajouter un peu d’huile si nécessaire.
  6. Ajouter les autres ingrédients et remuer pour que tout soit uniformément réparti dans le riz.
  7. Ajouter la sauce soja pour assaisonner et quelques gouttes d’huile de sésame.

Dégustez avec un bœuf aux oignons par exemple.

Le porc sauté aux noix de cajou

Encore une recette de Ken Hom, le pape du wok. Elle ne demande que très peu d’ingrédients. Le plus dur c’est de trouver des noix de cajou non grillées et nature. Pour le reste, c’est du fond d’épicerie asiatique que vous devriez avoir en stock si vous faites ce genre de cuisine de temps à autre.

Ingrédients :

  • 500 g de filet de porc
  • 2 c à s d’huile d’arachide
  • 100 g de noix de cajou non grillées
  • 1 c à c de sucre

Pour la marinade de la viande :

  • 2 c à s de vin de riz
  • 2 c à s de sauce soja light
  • 2 c à c d’huile de sésame
  • 2 c à c de maïzena
  • poivre
  1. Mélanger les ingrédients de la marinade dans un saladier, en commençant par la maïzena et en la délayant avec les liquides.
  2. Y ajouter le porc coupé en lamelles fines de 2 cm de large. Bien mélanger et mettre à mariner pendant au moins une demie heure.
  3. Faire chauffer le wok, ajouter l’huile.
  4. Quand elle fume, y ajouter le porc, éventuellement débarrassé de l’excédent de marinade. Le faire en deux fois n’est pas une mauvaise idée car plus il y a de viande dans le wok, moins elle est saisie.
  5. Quand la viande n’est plus du tout rosée, réserver dans un plat.
  6. Nettoyer le wok rapidement et faire revenir les noix de cajou avec le sucre, le sel et le poivre 1 ou 2 minutes sur feu doux. Attention, ça brûle très vite.
  7. Quand elles ont doré un peu remettre le porc dans le wok et laisser réchauffer rapidement.

Servir tout de suite avec un riz blanc vapeur pour saisir au maximum les saveurs délicates de ce plat.

Le porc à l’ananas

Ça faisait très longtemps que je n’avais pas proposé une recette au wok, alors c’est réparé, aujourd’hui on fait du porc à l’ananas. La recette est tirée du super livre de Ken Hom, Cuisiner au wok.

J’aie beaucoup cette recette qui ne demande pas beaucoup d’ingrédients. Et le mélange sucré / salé, doux / acide est délicieux.

Ingrédients :

  • 500 g de filet de porc
  • 2 c à s d’huile d’arachide
  • 2 gousses d’ail
  • 1 ananas frais ou 2 boites d’ananas en conserve
  • 1 bouquet de coriandre fraiche
  • 1 c à s de sauce soja
  • 2 c à c de  sucre roux

Pour la marinade :

  • 3 c à s de sauce soja
  • 3 c à s de vin de riz (ou de xerès)
  • 1 c à s d’huile de sésame
  • 2 c à c de maïzena

Porc ananas 01

    1. Mettre le porc au congélateur une heure ou deux pour qu’il soit assez dur pour pouvoir le découper facilement.
    2. Couper le porc en lamelles fines de 5 cm de long et 2 de large.
    3. Mélanger les ingrédients de la marinade et y ajouter la viande. Laisser reposer une heure ou le temps de préparer les autres ingrédients.
    4. Hachez l’ail, la coriandre et découper l’ananas en petits morceaux.
    5. Faire chauffer l’huile dans le wok. Un fois qu’elle est chaude, y ajouter l’ail et le laisser cuire 15 secondes. Éviter qu’il dore trop ou il sera amer.
    6. Ajouter le porc et laisser le cuire jusqu’à ce que tout le rose de la viande ait disparu. On ne doit plus voir de viande crue (pas comme sur la photo quoi).

Porc ananas 02

    1. Ajouter alors le reste des ingrédients, ananas, coriandre, sucre, sauce soja et laisser cuire encore 4 ou 5 minutes.

Porc ananas 03

Porc ananas 04

    1. Servir avec un riz blanc.

Porc ananas 05

Bon appétit.

Le poulet au Satay

Cette recette douce et gouteuse à la fois se retrouve souvent à la carte des restaurant asiatiques. Comme elle ne demande pas des masses d’ingrédients et surtout rien de très original (hormis la pâte de curry rouge), vous devriez pouvoir la reproduire facilement, le fond d’épicerie du placard étant presque suffisant. Si vous avez un wok, c’est mieux, mais une cocotte fera aussi bien l’affaire.

Ingrédients :

  • 4 blancs de poulet taillés en lanières
  • 1 c à s de pâte de curry rouge (à varier selon votre tolérance au piment)
  • 6 oignons verts coupés en tronçons de un cm
  • 90 g de beurre d’arachides
  • 1 boite de lait de coco (400 ml)
  • 10 cl d’eau
  • le jus d’un demi citron vert
  • sel et poivre
  • huile d’arachide
  1. Faire revenir dans une c à s d’huile chaude les oignons vert jusqu’à ce qu’ils s’attendrissent. Réserver.
  2. Faire revenir le poulet dans 1 ou 2 c à s d’huile pour qu’il devienne juste blanc. Ne le faites pas dorer. Réserver également.
  3. Remettre 1 c à s d’huile et y faire revenir la pâte de curry 30 secondes jusqu’à ce qu’elle se mélange à l’huile et que les saveurs se développent. Ajoute ensuite le beurre d’arachides, le lait de coco, 10 cl d’eau et laisser bouillonner gentiment pendant 5 minutes. Le mélange doit épaissir.
  4. Rajouter le poulet et les oignons verts. Laisser réchauffer le tout.
  5. Au moment de servir, ajouter le jus de citron vert.

Ce plat est délicieux avec un riz blanc (miam miam, la sauce à mélanger) ou avec des nouilles. J’ai testé ce week end avec des nouilles de sarrasin et c’est également très bon.

La pâte de curry rouge se trouvera dans les bonnes épiceries asiatiques. Un pot vous fera de l’usage et pour le prix (moins de 2 euros), ce serait bête de se priver.

Quant au beurre d’arachides, je l’ai trouvé dans mon supermarché habituel au rayon des pâtes à tartiner. Vous pouvez le choisir lisse ou crunchy, c’est au goût de chacun.