Les Maryland Crab Cakes

On ne pense que rarement à la maison à se faire des petits pâtés de type crab cakes  américains. C’est pourtant hyper facile et versatile. On peut y mettre un peu ce qu’on veut (du crabe mais aussi un reste de poisson, voire de la morue, à la façon des accras) et adapter la garniture aec la saison.

Cette recette est la recette « originale » des crabcakes du Maryland. A tester, c’est délicieux avec une bonne salade.

Ingrédients :

  • 460 g de chair de crabe bien égouttée
  • 150 g de Ritz Crackers émiettés (ou des Tucs ou bien des crackers normaux voire de la chapelure)
  • 1/2 poivron rouge finement émincé
  • 2 càs d’oignons nouveaux finement émincés
  • 2 càs de persil plat finement haché
  • 4 càs de mayonnaise
  • 1 càs de moutarde
  • 1 œuf
  • Le jus du demi citron vert
  • Sel & poivre
  1. Émietter les crackers au mixer pour obtenir une poudre fine.
  2. Hacher l’oignon nouveauet le persil, couper en petits dés le poivron.
  3. Faire égoutter le crabe.
  4. Dans un bol, mélanger les ingrédients « humides », l’œuf, la mayonnaise, la moutarde et le citron et saler-poivrer. la préparation doit avoir la texture d’une mayonnaise crémeuse mais pas trop liquide.
  5. Dans un saladier mettre l’oignon, le poivron et le persil. Ajouter les crackers et le crabe.
  6. Verser petit à petit la préparation « humide » dans le saladier avec le crabe et  mélanger le tout délicatement à la main ou avec des couverts afin de ne pas trop écraser la chair de crabe. Si la préparation est trop « humide », rajouter un peu de crackers émiettés, de chapelure ou éventuellement un peu de farine.
  7. Mettre la pâte à reposer pendant au moins 30 minutes au frigo pour la figer un peu et faire en sorte qu’elle soit plus facile à travailler.
  8. Former des crab cakes  d’environ 7 cm de diamètre et les réserver.
  9. Faire chauffer de l’huile et du beurre dans une poêle à feu moyen. Y faire revenir les crab cakes jusqu’à ce qu’ils soient uniformément dorés sur les 2 faces.

Via :The Happy Cooking Friends

[terminal] Trouver des fichiers à partir de leur taille et les trier

Je mets ma collection de musique au propre ces temps-ci (un travail herculéen au vu de la quantité). Pour vérifier les covers qui sont vraiment trop petites,  une simple ligne de commande va me répertorier tout ça très facilement.

find /le/repertoire/Musique/ -type f \( -name « cover.jpg » \) -size -10k

find [où je cherche] -type f (par type de fichier) \-name « le_nom_exact_du_fichier_recherché »\) -size -10k (d’une taille inférieure à 10k octet)

On peut aussi les trier grâce à un pipe et la commande sort :

| sort -d

Ensuite, on peut faire les recherches et les mises à jour plus facilement en mettant tout ça dans un fichier texte à l’aide d’un petit chevron.

find /le/repertoire/Musique/ -type f \( -name « cover.jpg » \) -size -10k  | sort -d > /home/agatzebluz/coversmall.txt

Via ICI

Le tajine de canard aux patates douces

Je vais maintenant pour le travail entre 4 et 6 fois par an au Maroc. J’ai appris à apprécier la cuisine locale qui est très variée et surtout délicieuse. Voici une recette de tajine originale que je n’ai pas encore croisée sur place mais qui mêle agréablement le canard confit, produit typiquement français s’il en est, et les épices du Maghreb.

IMG_0300

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 4 patates douces
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 4 courgettes
  • 4 cuisses de canard confit
  • 2 càc de ras el ahanout
  • 2 càs de piment en poudre
  • 100 g d’amande mondées (sans la peau quoi)
  • 4 càs de graines de sésame
  • 1 bouquet de persil plat
  • 10 cl d’huile d’olive
  • sel
  1. Éplucher les patates douces, l’ail et l’oignon. Couper les patates et les courgettes en gros dés et émincer les oignons. Hacher l’ail.
  2. Dans une cocotte, faire chauffer l’huile à feu doux et ajouter l’oignon. Le faire revenir jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter alors le ras el hanout, le sel et le piment.
  3. Ajouter les patates et les courgettes et mouiller avec de l’eau jusqu’à mi hauteur. Laisser cuire pendant 45 minutes à feu doux.
  4. Déposer alors les cuisses de canard (en ayant pris soin de retirer le gras) et laisser cuire 15 minutes de plus.
  5. Faire revenir à sec dans une poêle les amandes mondées et les graines de sésame. Attention ça a tendance à brûler rapidement.
  6. Effeuiller et hacher grossièrement le persil.
  7.  Quand les cuisses de canard sont tendres, servir en parsemant le plat de persil, d’amandes et de graines de sésame.

Vous pouvez servir ce plat tel quel ou sur un lit de semoule ou de boulgour.

IMG_0303

[Ubuntu 17.10] Ajouter une imprimante réseau branchée sur la Freebox Revolution

Depuis les versions 16.XX que j’utilisait jusqu’à maintenant, je suivais la doc Ubuntu sans me poser de question pour installer mon imprimante branchée en réseau sur mon Freebox Server. Mais sur la 17.10, les choses ont un peu évolué à cause du changement de gestionnaire de fenêtres.

Avant :

Freebox Révolution

  • Sélectionner Imprimante WINDOWS via SAMBA ;
  • Rechercher l’imprimante en cliquant sur Parcourir (à la droite de smb) ;
  • Une liste s’affiche : sélectionnez votre imprimante dans l’onglet Workgroup→Freebox puis valider
  • Choisissez la marque de l’imprimante et cliquez Suivant ;
  • Choisissez le modèle de l’imprimante, et cliquez Suivant ;
  • Remplissez le nom, la description, l’emplacement de votre imprimante et cliquez Appliquer.

Maintenant :

Installer d’abord les paquets samba python3-smbc smbclient qui n’étaient pas présents par défaut sur mon installation.

Pour accéder à l’interface d’installation, taper imprimante dans « Activités » puis cliquer sur le bouton « Paramètres d’imprimante supplémentaires… ».

Ensuite, suivre le modop de la doc Ubuntu.

Le gestionnaire de paquets est un peu buggé et il n’arrive pas à installer les paquets requis par l’application de l’ajout d’imprimante. C’est pour ça qu’il vaut mieux ajouter les paquets au début. Le mieux est de le faire en ligne de commande.

Putain, 10 ans

Merde, je viens de me rendre compte que ça fait plus de 10 ans que j’ai commencé ce blog WordPress. Le premier billet date du 18 avril 2008 suite à ma migration depuis canalblog.

Je ne suis plus au niveau de postage que je pouvais avoir à un moment, mais j’essaie de reprendre au moins l’envoi d’un billet par semaine pour les recettes de cuisine, car ce site est mon livre de recettes glanées un peu partout.

Je ne suis pas tout à fait à 900 billets (887 à ce jour en comptant celui-ci), mais je compte bien arriver aux 1000 billets, si possible cette année. J’aime trop écrire pour arrêter et j’aime aussi mettre à disposition des autres mes découvertes, trucs et astuces. Le tout c’est de trouver du temps.

Je vais essayer de mettre plus de billets sur le piano, car depuis l’année dernière, je prends des cours. Si j’ai le courage, j’essaierai de m’enregistrer pour vous montrer l’étendue des dégats.

Aller, je retourne à une activité normale et merci à tous ceux qui suivent le blog. N’hésitez pas à me laisser un petit mot en commentaire.

Le poulet Jalfrezi

J’adore la cuisine indienne, mais j’avoue que je ne connaissais pas ce plat qui est pourtant un des préférés de nos amis d’outre Manche. Depuis, je l’ai repéré dan notre resto habituel. Je l’essaierai certainement pour voir comment il diffère de cette recette de Chetna. en tous les cas, c’est un curry agréable et plein de légumes.

Je mets les ingrédients dans l’ordre d’apparition dans la recette. Attention, certaines épices sont là 2 fois et l’huile de cuisson doit être divisée en 2 car il y a 2 cuissons en parallèle.

Ingrédients :

  • 650 g de blanc de poulet en lanières
  • 1/2 càc de curcuma
  • 1/2 càc de sel
  • 1/2 càc de poudre de piment
  • 1 càs de poudre de curry
  • 1 càs d’huile (pour la marinade)
  • 4 càs d’huile (pour la cuisson)
  • 2 oignon hachés finement
  • 1 grosse tomate mixée
  • 2 càs de concentré de tomate
  • 1/2 càc de curcuma
  • 1/2 càc de sel
  • 1 càc de garam masala
  • 1 càs de coriandre moulue
  • 20 cl d’eau bouillante
  • 1 oignon émincé
  • 1 petit piment vert émincé
  • 1 poivron rouge émincé
  • 1 poivron vert émincé
  • 2 càs de ketchup
  1. Mélanger le poulet, les épices et l’huile dans un saladier. Bien recouvrir le poulet et le laisser mariner pendant 30 minutes.
  2. Faire chauffer dans une grande poêle 2 cuillères à soupe d’huile et y faire revenir les oignons hachés jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Remuer souvent pour éviter que ça ne brûle.
  3. Dans une 2ème poêle, faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile et y faire revenir le poulet jusqu’à ce qu’il soit doré sur toutes les faces (cela devrait prendre environ 6 à 7 minutes). Réserver.
  4. Ajouter dans les oignons une tomate mixée et le concentré de tomate. Bien remuer et laisser cuire encore quelques minutes.
  5. Ajouter les autres épices et laisser cuire pendant 1 minute. Délayer avec 10 cl d’eau bouillante. Quand l’eau s’est évaporé, rajouter de nouveau 10 cl d’eau bouillante.
  6. Dans la poêle qui a servi à faire cuire le poulet, faire revenir l’oignon et le piment émincé ainsi que les poivrons finement taillés.
  7. Une fois que les légumes sont bien revenus, les ajouter dans le mélange oignons tomates ainsi que le ketchup et le poulet. Mélanger intimement et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  8. Servir avec un bon riz blanc.

Via :