Tous les articles par agatzebluz

Le canard sauté à la sauce d’huitres

Encore une recette du merveilleux Ken Hom, longtemps mise de côté faute d’avoir de la sauce d’huîtres.

C’est dommage car le mélange du canard avec cette sauce est délicieux, je vous la recommande.

Miam, le beau canard avec des nouilles

Ingrédients :

Pour la marinade :

  • 2 cuillerées à café de sauce de soja légère 2 cuillerées à café de vin de riz de Shaoxing ou de xérès sec
  • 2 cuillerées à café d’huile de sésame
  • Sel, poivre noir du moulin
  • 2 cuillerées à café de Maizena

Pour la recette proprement dite :

  • 500 g de magrets de canard sans la peau
  • 3 càs d’huile d’arachide
  • 3 gousses d’ail grossièrement hachées
  • 1 gros oignon émincé
  • 3 càs de sauce d’huître
  • 1 càs de vin de riz
  • 1 càc de sucre en poudre
  • un peu de coriandre pour la garniture
  1. Couper les magrets en lanières de 1 cm d’épaisseur. Dans un saladier, mélanger les ingrédients de la marinade avec le canard et faire mariner 15 minutes à température ambiante. Égoutter.
  2. Faire chauffer un wok sur feu vif. Quand il est très chaud, ajoutez l’huile, et quand elle commence à fumer, ajouter le canard (égoutté) et le faire sauter pendant 2 minutes en remuant. Il doit rester légèrement rosé. Réserver la viande.
  3. Laisser 1 cuillerée à soupe et demie de gras dans le wok et le remettre à chauffer à feu moyen. Ajouter l’ail et l’oignon et faire sauter 3 minutes en remuant constamment (et en faisant attention à ne pas brûler l’ail), jusqu’à ce que les oignons soient souples et dorés.
  4. Baisser le feu, ajouter la sauce d’huître, le vin de riz et le sucre et faire cuire 2 minutes.
  5. Ajouter le canard, mélanger intimement et ajouter la coriandre.
  6. Servir immédiatement.

Windows m’a bloqué l’accès à mes partitions NTFS depuis Linux

Après avoir eux des soucis au démarrage suite à un aller retour sous Windows, je me suis rendu compte que mes disques durs de stockage de données en NTFS n’étaient plus accessibles en écriture, mais seulement en lecture seule. Et c’est très énervant !

D’habitude, au boot j’ai une invite à faire une commande fsck sur les disques, mais dans ce cas précis, non.

J’ai donc recherché dans la doc Ubuntu et j’ai trouvé la commande ntfsfix qui m’a permis de réparer mes disques.

Voici la commande à taper :

sudo ntfsfix -d /dev/sdXX

Bien sûr le XX est à adapter en fonction de votre disque.

Via https://doc.ubuntu-fr.org/ntfsfix

La crème de chou-fleur au Comté

Une très chère amie nous a confié plusieurs de ses recettes favorites, dont voici l’une d’entre elles, qui fait un très bon potage d’hiver.

  • 1 chou-fleur
  • 1 oignon
  • 2 échalotes
  • 3 à 4 pommes de terre à purée
  • 1 litre de bouillon de légume ou de poulet
  • 150 g de Comté râpé
  • 20 cl de crème fleurette
  • 1 càs d’huile
  • sel et poivre
  1. Peler oignon et échalotes, les couper finement et les faire revenir dans l’huile pour les dorer légèrement.
  2. Ajouter les pommes de terre épluchées, lavées et coupées en dés puis les bouquets de chou-fleur.
  3. Ajouter le bouillon. Rectifier l’assaisonnement en fonction du bouillon et couvrir. Faire cuire à feu doux 20 à 25 minutes.
  4. Hors du feu, mixer le tout. Ajouter ensuite le Comté et la crème fraîche. Bien mélanger et poivrer.

Le Flan Parisien de Thierry Marx

Nous avons dans la région un atelier qui fait un des meilleurs flans qu’il m’a été donné de tester. Un vrai bonheur. Mais à faire à la maison avec ma fille allergique au gluten, c’est plus compliqué.

Nous avons donc testé cette recette extraite de l’émission Les carnet de Julie et courtoisie de Thierry Marx. Nous n’avons pas gardé la pâte brisée, mais je vous la laisse dans la recette quand même, car un vrai flan parisien, c’est avec de la pâte.

Mais la crème est vraiment délicieuse, crémeuse à souhait.

Ingrédients :

  • 1 pâte brisée
  • 325 g de lait entier
  • 200 g de crème fraîche liquide
  • 130 g d’eau
  • 1 gousse de vanille
  • 20 g de vanille liquide
  • 3 œufs entiers
  • 3 jaunes d’œufs
  • 160 g de sucre semoule
  • 60 g de maizena
  1. Foncer la pâte brisée dans un moule à manqué (entre 20 et 24 cm cm de diamètre) et la placer au froid.
  2. Faire chauffer le lait, la crème fraîche liquide, l’eau et la gousse de vanille (préalablement grattée).
  3. Dans un cul de poule, mélanger le sucre avec la maïzena et les œufs et la vanille liquide. Mélanger petit à petit le lait à ébullition pour tempérer l’appareil.
  4. Couper le feu et mélanger rapidement sans jamais cesser de fouetter. La crème doit prendre du corps et s’épaissir.
  5. Verser la crème sur le fond de tarte, laisser cuire 5 minutes à 220°C puis 30 minutes à 180°C.
  6. A servir après refroidissement total.

Les travers de porc sauce asiatique

En été rien de tel que des ribs au barbecue. Mais on peut aussi bien se faire plaisir en hiver en les faisant au four. Il n’y a pas de saison pour cette délicieuse pièce de porc.

En ce qui me concerne, j’aime particulièrement quand ils prennent une saveur asiatique, c’est original et délicieux. J’ai un souvenir de travers de porc sel et poivre de mon ancien restaurant asiatique favori … quel malheur qu’ils aient fermé boutique.

P1100692

Ingrédients :

  • 1 kg de ribs de porc
  • 3 gousses d’ail
  • 1 càs de miel
  • 1 càs de sauce hoisin
  • 10 cl de sauce soja light
  • 1 càs d’huile de sésame
  • 1 pincée de sel et poivre
  • 2 pincées de 5 épices chinois
  1. Faire mariner les ribs dans un plat creux ou un saladier avec l’ail haché, le miel, la sauce hoisin, la sauce soja, l’huile de sésame, le sel, le poivre et le 5 épices pendant au moins 2 heures, ou mieux, toute la nuit.
  2. Préchauffer le four à 165° C.
  3. Mettre les ribs dans une lèchefrite ou un plat passant au four avec la marinade et un peu d’eau (pour éviter que ça ne brûle). Couvrir avec un papier aluminium et faire cuire au four pendant 2 heures. Il ne faut pas hésiter à remettre un peu d’eau si ça sèche trop et qu’il y a un risque que ça brûle.
  4. Si la couleur des ribs est un peu trop pâle, vous pouvez les passer sous le grill pendant quelques minutes pour avoir cette belle couleur typique du barbecue.
  5. Servir avec du riz, ou comme nous avec des nouilles sautées.
P1100701

Via Sorted Food

L’apple pie

Ma femme a des souvenirs émus d’apple pies mangées aux Etats Unis chez sa correspondante, alors c’est une madeleine de Proust pour elle.

J’avoue que nous n’en avons pas fait souvent, mais c’est terriblement bon et ça nous rappelle à chaque fois les voyages aux US, la cannelle certainement.

Apple Pie 02

Ingredients :

  • 5 à 6 pommes (type Gala)
  • 2 càs de jus de citron
  • 3 càs de vergeoise brune
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 2 càs de farine ou de maizena (pour une version sans gluten)
  • 25 g de beurre fondu
  • 1 càc de cannelle
  • pâtes brisées ou des pâtes sans gluten

Et pour la dorure

  • 1 jaune d’œuf
  • 2 càs de lait
  • quelques càs de sucre en poudre
  1. Préchauffer le four à 210°c.
  2. Foncer un moule à tarte avec un disque de pâte et piquer le fond avec une fourchette.
  3. Peler et couper les pommes en petits dés dans un saladier et les mélanger avec le jus de citron, les sucres, la cannelle, la farine et le beurre fondu. Verser dans le fond de pâte et tasser légèrement.
  4. Recouvrir avec le second disque de pâte brisée. Couper l’excédent de pâte en laissant un large bord afin de pouvoir souder en roulant cet excès de pâte tout autour de la tarte. Souder les bords en appuyant légèrement avec les dents d’une fourchette afin de faire des stries. Découper des évents sur toute la surface de la tourte en faisant des croix avec une pointe de couteau et en positionner un plus grand au centre. 
  5. Dorer au pinceau avec le jaune d’œuf et le lait battus. Saupoudrer de sucre.
  6. Faire cuire 1 heure environ. Il faut que la croûte soit bien dorée et que le jus bouillonne dans la tourte. Laisser tiédir avant de servir, idéalement avec une boule de glace vanille.
Apple Pie 01

Via Apple pie à l’ancienne

Le butter chicken de Donal Skehan

Encore une bonne recette de Donal Skehan (pas le canard de Disney), le cuisinier irlandais ex Boys Band. Plaisanterie mises à part, ses recettes sont en général très bonnes et pas très compliquées.

Je n’irai pas dire comme lui que celle-ci peut être faite un soir de semaine, car elle prend un peu de temps et il y a de la préparation, même si il n’y a rien d’insurmontable techniquement.

Le résultat n’est pas exactement le même que dans un restaurant indien, c’est plus complexe en épices et moins doux, moins crémeux. Mais délicieux malgré tout.

Ingrédients :

Pour la marinade :

  • 500 g de haut de cuisse de poulet
  • 150 g de yaourt nature
  • 1 morceau de gingembre de 3 ou 4 cm râpé
  • 3 gousses d’ail râpées
  • 1 càs de garam masala
  • 1 càc de cumin
  • 2 càc de coriandre en poudre
  • sel et poivre

Pour la sauce :

  • 50 g de beurre
  • 2 càs d’huile neutre
  • 1 oignon, finement haché
  • 4 gousses de cardamome
  • 5 gousses d’ail hachées finement
  • 1 morceau de gingembre de 3 ou 4 cm râpé
  • 1 piment vert haché (optionnel)
  • 1 càs de garam masala
  • 1 càc de cumin
  • 1 càc de coriandre en poudre
  • 1 càc de paprika (ou de piment kashmiri si vous avez la chance d’en trouver)
  • 2 càs de concentré de tomate
  • 20 cl de crème liquide
  1. Mettre tous les ingrédients de la marinade dans un saladier ou un sac Ziplok, ajouter le poulet et mélanger pour qu’il soit complètement recouvert. Couvrir et laisser mariner au moins deux heures ou encore mieux, toute la nuit.
  2. Faire chauffer une cocotte ou une casserole à fond épais sur feu moyen et faire revenir le poulet par batch dans 25 g de beurre et 2 cuillères à soupe d’huile. Il doit être bien doré. Réserver la viande. Attention, la limite entre poulet doré et fond de cocotte brûlé est mince.
  3. Pour la sauce, faire revenir la cardamome et l’oignon pendant 4 minutes jusqu’à ce qu’il soit tendre et prenne une belle couleur dorée. Ajouter alors l’ail, le gingembre et le piment si vous en utilisez et continuer à faire revenir 2 minutes.
  4. Ajouter le garam masala, le cumin, la coriandre moulue, le paprika et le concentré de tomate.
  5. Ajouter le reste du beurre quand le concentré de tomate est bien foncé et la crème liquide petit à petit pour éviter que ça se sépare.
  6. Amener à frémissement et remettre la viande dans la cocotte.
  7. Baisser le feu et laisser mijoter à feu doux jusqu’à ce que le poulet soit cuit.
  8. Rectifier l’assaisonnement et servir avec un bon riz basmati.

Le porc aux poivrons et aux pommes de terre

Quand on pense recette indienne, la pomme de terre et les poivrons ne sont pas les premiers ingrédients qui viennent en tête. Et bien cette recette pourra vous faire changer d’avis car elle est délicieuse.

Ne vous laissez pas effrayer par la liste des ingrédients, ce sont surtout des épices. Il faut juste un peu de préparation et on s’en sort très facilement.

Ingrédients :

  • 100 ml + 40 ml d’huile
  • 1 gros oignon, haché
  • 4 gousses d’ail, hachées
  • 1 morceau de gingembre de 7 cm, haché
  • 2 feuilles de laurier
  • 600 g de côtes de porc, coupées en dés de 2 cm
  • 1 càc de poudre de piment
  • 2 càc de curcuma
  • 1 càs de cumin + 1/2 càs de cumin
  • 1 càs de coriandre en poudre + 1/2 càs de coriandre en poudre
  • 1/2 càc de garam masala + 1 càc de garam masala
  • 1,5 càs de jus de citron
  • 4 piments séchés
  • 1 càc de graines de nigelle
  • 1 càc de graines de moutarde jaune
  • 2 tomates, finement concassées
  • 4 piments verts
  • 2 càc de paprika
  • 2 poivrons rouges, coupés en dés de 2,5 cm
  • 2 poivrons verts, coupés en dés de 2,5 cm
  • 1 càs de sel
  • 1 càc de poivre noir moulu
  • 500 g de pommes de terre, coupées en dés de 3 cm
  • 10 feuilles de curry
  1. Faire chauffer 100 ml d’huile à feu moyen dans une cocotte. Ajouter les feuilles de laurier et la moitié de l’oignon, de l’ail et du gingembre. Faire revenir 2 minutes, jusqu’à ce que l’oignon soit tendre.
  2. Augmenter le feu, ajouter les morceaux de porc et faire revenir 2 minutes jusqu’à ce la viande soit bien dorée. Réduire le feu et laisser cuire encore 10 minutes.
  3. Retirer la cocotte du feu et réserver la viande dans un plat creux ou un saladier.
  4. Ajouter à la viande réservée, la poudre de piment, le curcuma, 1 cuillère à soupe de cumin, 1 cuillère à soupe de coriandre, 1/2 cuillère à café de garam masala, le jus de citron et bien remuer.
  5. Faire chauffer le reste d’huile dans la cocotte à feu moyen et faire revenir 2 à 3 minutes le reste d’oignon, d’ail et de gingembre, jusqu’à ce que l’oignon soit tendre.
  6. Ajouter les piments séchés, les graines de nigelle, les graines de moutarde jaune et le reste de la coriandre et du cumin. Faire cuire 2 minutes, jusqu’à ce que les graines commencent à éclater.
  7. Puis ajouter les tomates concassées et faire cuire encore 1 minute, réduire le feu et laisser mijoter 5 minutes à feu doux jusqu’à ce que le jus des tomates ait réduit.
  8. Incorporer alors les piments verts et le paprika, ajouter les morceaux de porc et faire cuire 2 minutes à feu moyen sans cesser de remuer, jusqu’à ce que la viande ait absorbé toute la sauce. Ajouter les poivrons rouges et verts, réduire le feu et couvrir.
  9. Faire cuire 10 minutes, saler et poivrer, puis ajouter les dés de pommes de terre.
  10. Mouiller avec 10 cl d’eau, couvrir et laisser cuire 1 heure à feu doux en remuant de temps en temps.
  11. Ajouter les feuilles de curry et faire cuire encore 15 minutes ou jusqu’à ce que le porc et les pommes de terre soient tendres.
  12. Ajouter le reste du garam masala et corriger l’assaisonnement.

A servir bien entendu sur un bon riz basmati et des naans.

Le poulet Sauce Piquant (non il n’y a pas de faute)

Comme d’habitude, America’s Test Kitchen nous a livré une très bonne recette. Cette fois, c’est un classique de la cuisine Louisianaise, le poulet sauce piquant (LOL).

Vous pouvez utiliser ce mélange pour d’autres recettes (une palette de porc pour faire du pulled pork ou des tacos, voire des popcorns si vous êtes un foufou ou encore mes noix de l’apéro).

Ou vous pouvez prendre une demi cuillère à café comme base à la place de la cuillère à café, ça vous fera juste la bonne quantité pour la recette.

Ingrédients :

Pour le mélange d’épices cajun :

  • 5 càc de paprika
  • 1 càc de poudre d’ail
  • 1 càc de thym
  • 1 càc de piment de cayenne
  • 1 càc de sel au céléri
  • 1 càc de sel
  • 1 càc de poivre
  1. Mélanger intimement toutes les épices. Vous pouvez conserver ce mélange dans un container fermé.

Pour le reste de la recette

  • 1 kilo de hauts de cuisse de poulet, désossés et coupé en 4
  • 1 càs du mélange d’épices cajun + 1/2 càc de mélange d’épices cajun
  • 60 g de farine
  • 7 cl d’huile pour la friture
  • 1 poivron vert coupé en dés de 1 cm
  • 1 gros oignon en dés de 1 cm
  • 1 branche de céleri en dés de 1 cm
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1 càs d’huile
  • 1 grosse boite de tomates en morceaux
  • 75 cl de bouillon de poulet
  • 2 tranches de bacon fumé
  • 2 càs de sauce Worcestershire (imprononçable même pour les anglophones !!!)
  • une feuille de laurier
  • 1 càs de sauce pimentée type tabasco
  1. Mélanger dans un saladier le poulet et les épices pour que la viande soit uniformément recouverte.
  2. Ajouter la farine et recouvrir uniformément également.
  3. Dans une cocotte en fonte (ou passant au four), faire chauffer l’huile à feu moyen et y faire revenir le poulet 3 à 5 minutes par côté jusqu’à ce qu’il soit doré (en plusieurs fois si votre cocotte n’est pas assez grande). Ne jetez pas le fond de farine et d’épices du poulet, il va servir plus tard. Réserver la viande sur une assiette.
  4. Dans la même cocotte sur feu moyen, faire revenir la sainte Trinité (l’oignon, le poivron vert et le céleri), l’ail, l’huile (1 càs) et le reste des épices cajun (1/2 càc) pendant 30 secondes.
  5. Ajouter ensuite le restant de farine ayant servi à enrober le poulet et faire revenir pendant 5 minutes en faisant attention à ne rien brûler.
  6. Pour finaliser la sauce, y ajouter la tomate, le bouillon, la sauce Worcestershire, le bacon et le laurier et décrocher soigneusement les derniers morceaux pouvant rester accrochés au fond de la cocotte.
  7. Mettre le poulet avec la sauce et le jus qui a pu se former, porter à ébullition et couvrir.
  8. Mettre au four à 180° pendant 45 minutes.
  9. Sortir du four et retirer le bacon et le laurier et ajuster l’assaisonnement avec du tabasco à votre goût (une sauce pimentée type Sriracha dans mon cas …) ainsi que du sel et du poivre si nécessaire.
  10. Servir sur un lit de riz blanc avec des oignons verts en garniture (optionnel)

Via : America’s Test Kitchen

Les yaourts maison

Faire ses yaourts soi-même ce n’est pas compliqué. Ça prend un peu de temps, mais rien de bien sorcier quand on a un thermomètre. Par contre, on maîtrise sa chaîne de production de A à Z et comme avec du levain, c’est une source quasi inépuisable.

Voici la recette qui a donné les meilleurs résultats à la maison.

Ingrédients :

  • 1 litre de lait
  • un yaourt de bonne qualité
  • en option, arôme ou confiture si vous voulez (vanille, confiture de fraise, …)
  1. Dans un casserole, faire chauffer un litre de lait entier à 90° et baisser la température entre 80 et 87° et laisser 20 minutes à cette température. Il faut fouetter le mélange pour q’une mousse se forme et empêcher l’apparition d’une « peau ».
  2. Arrêter de faire chauffer et laisser descendre la température à 59°.
  3. Ensemencer le lait : mélanger 3 cuillères à café de yaourt avec 20 cl de lait chauffé. Remettre dans la casserole et mélanger.
  4. Remplir les pots et mettre dans la yaourtière pour 3 heures.
  5. Une fois refroidis, couvrir les yaourts et les ranger au frigo.

Source : Comment et pourquoi faire ses yaourts maison – Ni Cru Ni Cuit

La margarita

Ce n’est pas souvent que je fais des cocktails, mais là, après un gros coup de blues, nous avions besoin d’un petit remontant. En plus, ça allait impeccablement avec les tacos maison.

Pour 2 personnes

  • 10 cl de tequila
  • 6 cl de triple sec (cointreau ou grand marnier)
  • 4 cl de jus de citron vert
  1. Dans un shaker, frapper les ingrédients avec des glaçons.
  2. Verser dans un verre givré au citron et au sel fin. Si le coeur vous en dit. Nous avons fait sans. Pour givrer facilement le verre, il faut passer un morceau de citron sur le bord et le tremper dans le sel.

Le gâteau au chocolat minute au micro ondes

Une envie de gâteau au chocolat et pas plus de 15 minutes devant vous ? Cette recette est faite pour vous satisfaire !

Désolé, cette photo est moche, mais nous avions déjà massacré ce pauvre gâteau quand j’ai pensé à immortaliser le moment.

Trop tard pour la photo, tu as été mangé petit gâteau

Ingrédients :

  • 3/4 cup – 140 g de farine
  • 1/2 cup – 100 g de sucre
  • 1/2 cup – 30 g de cacao
  • 2 càc de levure chimique
  • 1/4 càc de sel
  • 2 gros jaunes d’œufs
  • 6 càs – 90 g de beurre fondu
  • 2 càc d’extrait de vanille
  • 1/2 cup – 90 g de pépites de chocolat
  • 1 cup – 25 cl d’eau tiède
  1. Mélanger la farine, le cacao, le de sucre, la levure et le sel dans un saladier.
  2. Ajouter les jaunes d’œuf, le beurre fondu mais refroidi (pour ne pas cuire les jaunes), la vanille, l’eau et les pépites de chocolats. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte à peu près homogène.
  3. Mettre la pâte dans le moule (pouvant passer au micro ondes) et cuire au micro ondes pendant 7 minutes sur la plus haute puissance. Le gâteau doit être cuit sur les bords et toujours un peu fondant un milieu. Ajuster la cuisson en fonction de vos goûts.
  4. Mettre à tiédir et servir encore un peu chaud, idéalement avec une boule de glace.

Via Serious Eats

Le pain de mie

Deux belles tranches de pain maison le matin, il n’y a rien de meilleur

J’en ai eu marre d’avoir des pains qui ne ressemblent pas à de l’industriel, alors j’ai craqué et je me suis acheté un moule à pain de mie avec couvercle sur Amazon.

D’ailleurs, je recommande vraiment cet article, il est vraiment top, le revêtement est bien, il est épais, chauffe bien, le couvercle coulisse impeccablement, bref de la très bonne qualité.

Il me fallait donc une bonne recette de pain de mie pour le tester et quoi de mieux que le pain du roi Arthur, une des marques de farine les plus anciennes outre Atlantique. Ils savent de quoi ils parlent. Et quand ne plus, c’est Sandra du Pétrin qui la recommande, j’y vais les yeux fermés.

Ingrédients :

  • 600 g de farine T65
  • 1 sachet de briochin
  • 10 g de sel
  • 25 cl de lait tiède
  • 10 cl d’eau tiède
  • 30 g de miel
  • 30 g de beurre mou
  1. Mélanger tous les ingrédients secs dans la cuve de votre robot ou dans un saladier.
  2. Ajouter les autres ingrédients sauf le beurre et mélanger jusqu’à ce qu’une pâte homogène se forme.
  3. Ajouter alors le beurre en 2 ou 3 fois en continuant de travailler la pâte.
  4. Pétrir ensuite pendant 10 minutes pour former le gluten.
  5. Laisser reposer pendant une heure jusqu’à ce que la pâte double de volume.
  6. Façonner un petit bâtard que vous allez mettre dans votre moule.
  7. Laisser pousser le pain une deuxième fois pendant 20 à 30 minutes.
  8. Pendant ce temps, faire chauffer votre four à 180°.
  9. Mettre votre pain à cuire pendant 30 minutes.
  10. Il doit être doré et doit sonner creux. Laisser refroidir sur une grille.

Via Le Pétrin : Le Pain Sandwich du Roi Arthur

La quiche à la viande épicée

Un jour de flemme, nous avons recyclé un paquet (congelé) de farce de nos bricks au bœuf épicé dans un quiche. Voici la recette de cette improvisation gagnante.

Et pour les intolérants au gluten, c’est l’occasion de se faire des tartelettes avec une délicieuse pâte aux petits suisses.

Ingrédients :

  • 1 steak (rumsteck ou bavette par exemple)
  • 1 carotte
  • 1 petite courgette
  • 1 petit oignon
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de cumin en poudre
  • 1/2 c à s de coriandre en poudre
  • 1/2 c à s de cannelle en poudre
  • 1/2 c à s de curcuma en poudre
  • 3 oeufs
  • 50 g de Comté ou gruyère râpé
  • 15 cl de crème liquide
  • sel et poivre
  • 1 pâte feuilletée du commerce (ou maison si vous avez le courage)
  1. Dans une poêle, faire fondre les oignons coupés en gros morceaux dans de l’huile d’olive.
  2. Ajouter le steak coupé en gros cubes.
  3. Après quelques minutes, ajouter la carotte râpée et la courgette coupées en tranches fines. Assaisonner et laisser cuire pendant 10 ou 15 minutes jusqu’à ce que la viande et les légumes soient cuits complètement.
  4. Saupoudrer avec le cumin, la coriandre et le curcuma et la cannelle. Mélanger intimement.
  5. Laisser refroidir et passer au hachoir ou à la moulinette pour obtenir la farce.
  6. Dans un saladier, mélanger les œufs, la crème et le fromage puis ajouter la farce.
  7. Faire préchauffer le four à 180°.
  8. Foncer le moule (à manqué ou à tarte en fonction de l’épaisseur désirée) avec la pâte. Verser l’appareil dans le moule et enfourner.
  9. Laisser cuire 30 à 40 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite sur les bords et que la tarte soit bien dorée.
  10. A déguster avec une bonne salade verte.

Le biscuit aux noisettes

Voici un petit gâteau sans prétention quand il est servi seul, qui pourra servir de base à un dessert plus recherché, en ajoutant par exemple une crème pâtissière ou une mousse au chocolat ou à la noisette (ou les deux, miam).

  • 60 g de poudre d’amande
  • 20 g de maïzena
  • 3 blancs d’œufs
  • 125 g de sucre
  1. Séparer les blancs des jaunes (et réserver les 3 jaunes pour en faire une mayonnaise ou une crème pâtissière).
  2. Fouetter les blancs en neige. Lorsqu’ils commencent à être mousseux, ajoutez la moitié du sucre petit à petit en continuant à battre.
  3. Lorsqu’ils sont fermes, ajouter le reste du sucre, et finir de battre jusqu’à ce qu’ils soient lisses et brillants
  4. Dans un saladier, mélanger la farine et la poudre d’amande tamisées, puis ajouter les blancs en deux ou trois fois, en soulevant la pâte, qui doit conserver un maximum d’air et de volume.
  5. Étaler pour avoir une épaisseur régulière sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfourner 10 min à 200°C.
  6. Laisser tiédir et retirer le papier cuisson.

La Library of Congress présente Citizen DJ ou comment faire le DJ libre de droit

La Library of Congress a sponsorisé un projet sympa de remix / DJing, basé sur leur immense bibliothèque de sons : Citizen DJ.

L’accès et l’utilisation de ces sons est libre de droits et l’interface mise à disposition (même si elle est un peu brute de fonderie) permet de s’amuser pendant un moment, même si on n’a aucune connaissance particulière dans le sujet (comme moi).

L’interface est moche, mais efficace

C’est plutôt orienté vers le Hip Hop,mais je pense qu’il y a moyen d’en faire autre chose.

Bref, essayez et amusez vous.

Mooer Shrooms – fini le mal de pieds avec mon Line6 Pod Go



Je ne fais pas souvent de la pub (non sponsorisée en l’occurrence) mais là, ce produit apporte vraiment un gros bonus par rapport aux boutons nus de mon Pod Go. L’ajout de caps sur les footswitches fait une grosse différence à l’utilisation (surtout avec le looper). C’est vraiment beaucoup plus facile (et agréable) à utiliser.

En plus, le côté transparent du plastique est sympa car on voit bien les couleurs du Pod GO au travers (aussi bien à l’arrêt qu’en fonctionnement d’ailleurs).

J’ai vu d’autres marques qui proposaient des couleurs diverses et variées (sans possibilité de la choisir en plus) et ça ne plaisait pas vraiment. Je trouve que garder le code couleur du Pod et son look d’origine est bien plus sympa et pratique.

Voici ce que ça donne sur la bête.

En plus, moins de 10 euros les 10 pièces sur Amazon, ce n’est pas un gros investissement, surtout qu’il y a 8 footswitches sur le Pod Go. Et comme c’est standard, vous pouvez utiliser les deux restants sur d’autres pédales ayant un diamètre de 10 mm.

A défaut de convertir les presets de Helix vers le Pod GO

Dans la suite logique de mon dernier post pour réussir à convertir un preset Helix vers Pod Go, voici le site Helix Preset Viewer qui permet de visuellement voir quels sont les blocs utilisés et les réglages de chacun d’entre eux.

Idéal pour refaire le même patch rapidement via l’application Pod Go Edit.

Et en plus, ce site est beau !!!

Visualiser un preset du Line6 Helix en texte proprement

J’ai fait l’acquisition il y a quelques mois maintenant d’un PodGo de chez Line6 (que j’ai attendu pendant des mois, merci le Covid !!).

Je suis ravi de cette bestiole (qui remplace mon vieux Pod HD 500X) et j’aime télécharger des presets d’utilisateurs car je suis une feignasse. Le problème c’est que les presets du Helix ne sont pas compatibles avec le PodGo, bien qu’il ne soit sur le papier qu’une version light d’un Helix.

J’ai donc cherché un convertisseur (que je n’ai pas trouvé pour l’instant). En attendant, on peut si on le désire recréer (dans la limite des possibilités du PG vs celles du Helix) des presets à la main. Par contre, pour ça il faut savoir quels sont les amplis, pédales utilisés et les réglages.

Heureusement, nos amis de chez Line6 ont utilisé des techno plutôt ouvertes car les fichiers de preset ne sont en fait que des fichiers json (un genre de xml en fait, ça me rappelle le boulot).

Et pour afficher ces fichiers, un simple éditeur de texte (type notepad++) suffit. Par contre, c’est moche. Heureusement, il y a un easy fix si vous avez Firefox installé.

Il vous suffit de renommer le fichier Line6 (le .hlx) en .json et de l’ouvrir dans Firefox (ou en le drag and droppant) et voilà !!!

Bien !!!

C’est quand même plus clair qu’un fichier texte affiché au kilomètre.

Pas bien !!!

Après, il faut quand même se palucher le preset à refaire mais au moins on a les informations en clair.